Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Bayonne victime du feu d'artifice lyonnais (52-9)

-
Par , France Bleu Pays Basque

Pas de surprise ce samedi 28 décembre à Lyon lors de la 12e journée de Top 14. L'ex-leader, secoué ces dernières semaines, s'est réveillé face à une équipe bayonnaise qui ne joue pas dans les mêmes sphères. Après 50 minutes de résistance, l'Aviron a logiquement craqué (52-9).

Les Bayonnais ont été dépassé par la qualité technique et la vitesse de Lyon ce samedi 28 décembre 2019
Les Bayonnais ont été dépassé par la qualité technique et la vitesse de Lyon ce samedi 28 décembre 2019 © Maxppp - Maxime Jegat / Le Progrès

Toulouse, France

On attendait le réveil du LOU, et on a effectivement vu le LOU. Piqués au vif par leur manageur, Pierre Mignoni, agacé par le comportement de ses joueurs, dans la difficulté, après une mauvaise série de 5 défaites en 6 matchs, les Lyonnais ont rallumé les lumières en faisant de Bayonne leur victime expiatoire (52-9) lors de la 12e journée de Top 14, samedi 28 décembre.

L'indécrottable manque de réalisme

Après un début de match tonitruant, presque parfait (17-3, 12e minute), les Lyonnais semblaient partis pour un long cavalier seul. Mais les Bayonnais n'ont pas baissé les bras et ont su rester soudés dans la difficulté. Profitant d'un temps enfin sec pour pratiquer leur jeu aéré, les hommes de Yannick Bru ont réussi à pousser Lyon à la faute (9 pénalités en première mi-temps).

Retombés dans leur indiscipline sous la pression, les Lyonnais pourtant dominateurs et plus efficaces dans leur jeu offensif, ont permis à l'Aviron de rester dans la partie (17-9 à la mi-temps). Mais les ciels et blanc ont eux aussi renouer avec leurs lacunes chroniques en ne concrétisant pas leurs occasions (2 pénalités manquées en première période, aucun essai), malgré 20 minutes en supériorité numérique.

Trente minutes de trop

Toujours dans le match à la 50e minute (17-9), les Basques ont fini par payer leurs efforts et leur inefficacité offensive (2 ballons perdus à 5m de la ligne d'en-but adverse). Le 2e essai lyonnais (Barassi, 50e) scelle l'issue de la rencontre et entame le chant du cygne bayonnais. Peyo Muscarditz et ses hommes s'écroulent après l'heure de jeu pour encaisser un cinglant revers auquel ils s'attendaient malgré tout.

Un autre morceau indigeste les attends samedi prochain à Bordeaux (20h45). Les Bayonnais devront tout faire pour ne pas attaquer 2020 comme ils ont fini 2019, même si leur véritable objectif reste la réception d'Agen (25-26 janvier) avant celle du Stade Français (22-23 février)

Revivez Lyon / Bayonne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu