Rugby

Top 14 - Boxing Day : les joueurs envisagent une action coup de poing pour ne pas jouer la veille de Noël

Par Germain Arrigoni, France Bleu Paris Région, France Bleu Béarn, France Bleu Gironde, France Bleu Isère, France Bleu La Rochelle, France Bleu Limousin, France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Toulouse et France Bleu lundi 10 octobre 2016 à 17:45 Mis à jour le lundi 10 octobre 2016 à 18:12

Le joueur du Stade Toulousain Gillian Galan s'est dit prêt à faire grève
Le joueur du Stade Toulousain Gillian Galan s'est dit prêt à faire grève © AFP - PASCAL PAVANI

A la suite de plusieurs échanges avec la Ligue Nationale de Rugby (LNR), le syndicat des joueurs professionnels du Top 14 a réitéré lundi sa volonté de ne pas jouer le 24 décembre prochain. Et ils promettent de "mettre en place une action collective" pour se faire entendre.

Jouer ou ne pas jouer la veille de Noël ? C'est le bras de fer entamé depuis plusieurs jours entre entre la Ligue Nationale de Rugby et le Syndicat des joueurs professionnels de rugby (Provale).

Un "petit" déplacement le 24 ?

Devant la menace de boycott de la "Nuit du Rugby" ce lundi soir, le président de la LNR Paul Goze a décidé de passer de deux matchs disputés ce 24 décembre à une seule rencontre lors de la 14e journée du Top 14.

Après sa réélection, Paul Goze a réaffirmé que le Boxing Day serait "une journée qui fera que les joueurs d'une équipe, peut-être, seront chez eux à 19h30 le soir du 24 (ceux de l'équipe se déplaçant ce jour-là, ndlr). Selon cette optique, seuls les petits déplacements comme Bordeaux-Pau ou Montpellier-Toulon pourraient donc être concernés alors que la programmation n'est pas encore fixée.

Vers une action coup de poing

Une solution qui ne satisfait pas Provale. Le syndicat est contre la tenue du Boxing Day la veille de Noël, ce qui empêcherait de nombreux joueurs de passer le réveillon en famille.

Les joueurs demandent à tous jouer le 23 décembre. Dans un communiqué, Provale a précisé qu'en "cas de refus de la LNR de suivre cette décision ferme et unanime des joueurs, ces derniers ont convenu de mettre en place une action collective pour faire entendre leur voix". Certains joueurs ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils étaient prêts à faire grève.

Partager sur :