Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Brive : contre Agen, un climat de sérénité est à retrouver au Stadium

-
Par , France Bleu Limousin

Contre un concurrent direct au maintien, le CA Brive retrouve le Stadium ce samedi où il reste sur trois sorties difficiles après avoir été épatant en début de saison. Le CAB doit y retrouver de la sérénité, y compris en dehors du terrain après le départ mouvementé d'Arnaud Mignardi qui sera honoré.

Chahuté par Paris, battu par le Racing 92 et fortement malmené par Pau, le CA Brive de Doge, Acquier et Galletier doit retrouver de la maîtrise à domicile
Chahuté par Paris, battu par le Racing 92 et fortement malmené par Pau, le CA Brive de Doge, Acquier et Galletier doit retrouver de la maîtrise à domicile © AFP - Diarmid Courrèges

Un match avec de la tension et des émotions. C'est ce qui attend le Stadium de Brive, ce samedi soir, alors que le CAB accueille Agen à 20h30 pour la 16e journée du Top 14. Un match qui met aux prises des concurrents directs dans la course au maintien. Pour l’heure, le CAB, 9e avec 29 points, est très bien parti et compte sept unités d’avance sur le SUA, 14e et dernier. L'enjeu est donc important car les Corréziens, en cas de succès, ont véritablement l’opportunité de distancer leur adversaire du jour.

Le gros temps s'est levé après un début de saison maîtrisé

Mais, pour cela, les Brivistes vont devoir retrouver de la sérénité à domicile. Car après avoir battu les grosses équipes en début de saison (Clermont, Toulon, Toulouse et Bordeaux), ils font preuve de fébrilité depuis trois matchs. Souverain et fort contre les cadors, mais incertain et chancelant contre ses vrais concurrents, le CAB a d'abord soufflé le chaud... avant que le vent froid se lève. D’abord début décembre contre le Stade Français, dernier mais pas à sa place, Brive l’emporte 26-21, grâce à un réalisme maximal, après avoir été globalement dominé. La première tempête de l’hiver, nommée Racing 92, balaye ensuite la Corrèze trois jours après Noël. Le revers 20-44 laisse place à la désolation au Stadium qui tombe pour la première fois de la saison en championnat. Avant un nouveau coup de tabac, il y a près d’un mois, contre Pau. Brive vacille mais, dans les derniers instants, la tornade se déporte grâce à deux exploits de Thomas Laranjeira et deux essais inscrits dont l’un trois minutes après la sirène (33-26).

On se met une trop grosse pression

Saïd Hireche, capitaine et ingénieur météo en chef, avançait quelques explications dans notre émission 100% club après la victoire miraculeuse contre les Palois. " La plupart du temps, _nous avons du mal à jouer ces matchs_, je pense parce qu'on se met une trop grosse pression sur nous et on n'arrive pas à jouer comme il faut. Nous allons travailler là dessus pour mieux aborder ce genre de matchs ". Le salut briviste en début de saison est venu d’entames de match de folie pour maintenir l’anticyclone et le ciel bleu au dessus du Stadium. Après les dépressions subies, et paradoxalement en passant deux fois entre les gouttes, Agen fait figure de nouveau baromètre pour voir si le temps revient au beau fixe.

Hommage à Arnaud Mignardi

Le CA Brive doit aussi renouer avec le calme en coulisses, car la mer était fortement formée cette semaine, et les vagues ont déferlées après le départ avec perte et fracas d'Arnaud Mignardi, pour cause de différend au sujet de son contrat de travail. Joueur emblématique du club depuis son arrivée il y a neuf ans, le trois-quart centre est parti sur fond de différend avec les dirigeants au sujet de son contrat de travail.

Après avoir pris la mesure du mécontentement des fans, le club organise finalement un hommage en sa présence à la mi-temps. De son côté, les 100% Coujou avaient dit, avant même que le club rétro-pédale, qu’il saluerait Arnaud Mignardi en référence au numéro 13 de son maillot. " A la 13e minute, nous nous lèverons et scanderons le nom d'Arnaud " lance Manolo Viossange, président du groupe de supporters. " On aimait bien Arnaud, c'était un bon gars qui a rendu beaucoup de services au club. C'est normal que le public puisse le saluer. C'était un très grand joueur. Il n'a jamais triché, il a été un exemple pour beaucoup et c'était un meneur. Il était également très proche du public, très famille avec les supporters. Dans le coeur des fans, il fera toujours partie de Brive. Ce sera toujours un Coujou celui-ci ". Le match du CAB contre Agen est à suivre en intégralité ce samedi à partir de 20h30 sur France Bleu Limousin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu