Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Brive : les joueurs face à leurs responsabilités au Stade-Français pour éviter la relégation

vendredi 27 avril 2018 à 18:11 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Le CA Brive abat peut-être ce samedi son ultime carte pour ne pas descendre en Pro D2, sur le terrain du Stade-Français. Décevants et déçus d'eux lors de leur dernière sortie à Oyonnax, les Corréziens doivent une revanche à leur public et à eux-mêmes pour permettre au CAB d'entretenir l'espoir.

A l'aller, Brive l'a emporté d'un point contre le Stade-Français (20-19)
A l'aller, Brive l'a emporté d'un point contre le Stade-Français (20-19) © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Deux semaines après la déculottée d'Oyonnax (40-17), qui a fait glisser le CAB en dernière position du Top 14, Brive défie le Stade-Français à Paris ce samedi à 20h45 pour la 25e et avant-dernière journée de la saison régulière. En cas de défaite des Corréziens conjuguée à un succès d'Oyonnax contre Lyon, alors le CAB sera officiellement rétrogradé en Pro D2 dès ce samedi soir. Mais, c'est tout le paradoxe, tout reste aussi possible pour remonter à la 13e position de barragiste et conserver une chance de maintien en Top 14. A condition, bien sûr, de l'emporter à l'extérieur ce que Brive, seul club dans ce cas, n'a pas encore réussi à faire cette saison.

"Arrêter de beaucoup parler... et faire"

Le CAB n'a pas intérêt à se rater à Paris et les joueurs sont clairement mis face à leurs responsabilités car il y a véritablement péril en la demeure après la rouste d'Oyonnax. "On n'a pas représenté le maillot de Brive" lance Thomas Laranjeira, "on s'est menti personnellement comme collectivement" poursuit l'arrière. Les Brivistes sont attendus au tournant par des supporters toujours au soutien mais aussi dans l'incompréhension alors que l'avenir du CAB est en jeu. "On se doit d'être performant pour les gens qui nous aiment" glisse Didier Casadéï, alors que ces soutiens attendent précisément des actes des joueurs. "Il faut que les joueurs les montrent", continue l'entraîneur du CAB, "c'est le moment. _Il faut arrêter de beaucoup parler et il faut plutôt faire_. Ils savent tous les points sur lesquels ils sont attendus, donc il faut que les joueurs fassent." 

Brive "n'a pas d'excuse"

Car après avoir obtenu la mise l'écart du manager Nicolas Godignon il y a quelques semaines, ce sont eux qui ont le destin du CAB en main. Il leur a aussi été accordé de rejoindre Paris dès ce jeudi soir, "j'étais partagé par rapport à ça" ne cache pas Didier Casadéï, afin d'être dans les meilleures conditions pour défier un Stade-Français aussi sous pression car pas encore mathématiquement maintenu. "On a laissé le choix aux joueurs. Ils ont dit que ce serait mieux s'ils pouvaient avoir plus de temps avant le match. C'est leur choix." Alors, aux yeux de l'entraîneur, Brive "n'a pas d'excuse" à l'heure de défendre les couleurs d'un club au bord du précipice.

Koyamaibole titulaire trois mois après

Pour ce rendez-vous capital, le staff corrézien procède à six changements dans son XV de départ par rapport à celui qui a débuté à Oyonnax il y a quinze jours. En première, Asieshvili retrouve le poste de pilier gauche alors que Tadjer revient au talonnage. Le Devedec entre en 2e ligne, alors que Sisa "le tracteur fidjien"  Koyamaibole est aligné pour la première fois depuis trois mois (dernière titularisation à La Rochelle le 27 janvier). Derrière, Galala fait son apparition à l'aile alors que Laranjeira portera le numéro 15. Rétabli de sa blessure au genou, Benjamin Lapeyre prend place sur le banc comme Gaetan Germain et Dominiko Waqaniburotu.