Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 : Brive, miné par son indiscipline, "n'avait pas prévu ça" et sombre à Montpellier

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin dimanche 25 septembre 2016 à 16:28

Les Corréziens ont encaissé cinq essais sur la pelouse de Montpellier
Les Corréziens ont encaissé cinq essais sur la pelouse de Montpellier © Radio France - Nicolas Blanzat

Le CA Brive s'est lourdement incliné, 42 à 13, ce dimanche après-midi lors de la 6e journée du championnat. Les Brivistes, pourtant correctement entrés dans le match, sont retombés dans leurs travers face à des Montpelliérains un ton au dessus.

Très chère indiscipline... Le CA Brive a encore payé pour ses trop nombreuses fautes, ce dimanche après-midi, lors de la 6e journée du Top 14. Le CAB s’est lourdement incliné 42 à 13 sur la pelouse de Montpellier qui a pris le point de bonus offensif (cinq essais marqués dont un triplé du surpuissant ailier fidjien Nemani Nadolo, pour un essai encaissé).

"A la fin de l'échauffement, je savais déjà qu'on aurait du mal. On n'était pas dedans"
Didier Casadéï, entraîneur des avants du CAB

Après une embellie contre La Rochelle pour un succès étriqué (29-28) la semaine dernière, les rugbymen brivistes sont retombés dans leurs travers, ce dimanche, et l’ont payés à prix fort. Avant la rencontre, Brive faisait déjà figure d'équipe la plus pénalisée depuis le début du Top 14 avec 80 pénalités concédées, et d'équipe la plus sanctionnée par les cartons, avec 10 jaunes et 1 rouge en cinq matchs. Ce dimanche, les Corréziens se sont encore faits siffler 13 fois et ont écopé de 2 cartons jaunes (Koyamaibole 38e, Iribaren 50e). "On n'avait pas prévu ça", soufflait Thomas Laranjeira, la mine désabusée après la rencontre. "On était venu avec des intentions en se disant que, peu importe le score, il fallait se mettre devant, montrer un bon visage et être discipliné. Et tous ces points là n'ont pas été respectés", convenait, lucide, l'ouvreur du CAB. L'entraîneur des avants, Didier Casadéï, sentait les choses venir avant même le coup d'envoi. "A la fin de l'échauffement, je savais déjà qu'on allait avoir du mal. On n'était pas dedans. Quand tu n'es pas dedans, tu accouches toujours de rien. Qui plus est contre Montpellier, qui est costaud, qui a des certitudes. Le minimum, c'est d'être dans la volonté de se dépasser, dans la solidarité et on n'a pas eu tout ça. Du coup, on a le résultat tout à fait logique."

D. Casadéi : "On ne méritait pas mieux au vu de notre match"

"Quand tu voyages dans des grosses écuries, c'est 40 points à l'arrivée si tu n'es pas discipliné"
Thomas Laranjeira, ouvreur briviste

Indiscipline. Après la défaite, ce mot est revenu dans toutes les bouches brivistes eu égard aux chiffres évoqués plus haut. "Jusqu'à la 20e minute, on était encore dans les clous en menant 6-5. Et puis, bim, les fautes sont arrivées", explique Thomas Laranjeira. "Et même quand on en faisait dans leur camp, il revenait chez nous avec une touche puis un ballon porté et ça allait au bout presque à chaque fois." Le mal briviste est identifié. Mais quoi faire ? "On se le dit depuis le début de la saison. Les trois premiers matchs, on a été beaucoup pénalisé, c'est passé. Contre La Rochelle, on a failli perdre mais la discipline nous a permis de passer devant. C'est l'axe de progression à avoir pour la suite, parce que ce sont des fautes bêtes, souvent. Il faut corriger ça pour rivaliser avec des équipes comme Montpellier. Quand tu voyages dans des grosses écuries, c'est 40 points à l'arrivée si tu n'es pas discipliné." Brive vient de le vérifier à ses dépends et devra impérativement rectifier le tir samedi prochain 1er octobre 20h45 contre le Racing 92, champion de France en titre, sous peine de voir son invincibilité à domicile s'évaporer.

A noter que trois joueurs Brivistes ont subi un contrôle antidopage inopiné à l'issue de la rencontre. Le talonneur Guillaume Ribes, l'arrière Gaëtan Germain et le centre Romain Cabannes qui fêtait sa première apparition avec le CAB.