Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 - Brive : parole à la défense pour repartir d'attaque au Racing

vendredi 2 mars 2018 à 15:18 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Après avoir encaissé six essais et une large défaite à Toulouse, le CA Brive, à nouveau relégable en Top 14, se déplace au Racing 92, ce samedi. Avec l'intention de mieux négocier la transition attaque-défense qui a été fatale aux Corréziens la semaine dernière.

Brive, après avoir concédé six essais à Toulouse, veut resserrer les boulons
Brive, après avoir concédé six essais à Toulouse, veut resserrer les boulons © Maxppp - Xavier de Fenoyl

Brive-la-Gaillarde, France

Brive veut et doit resserrer les boulons en défense. Ce sera impératif pour le CA Brive, de nouveau relégable en Top 14 depuis la semaine dernière, et qui va chez le 2e du classement. Le CAB joue au Racing 92 ce samedi à 18h pour la 19e journée du championnat. La mission s'annonce évidemment ardue, et elle le sera encore plus si les Corréziens ne corrigent pas ce qu'ils ont payé au prix fort le week-end dernier à Toulouse lors de leur défaite 45-28.

"La vérité de Toulouse ne sera pas celle du Racing" 

A savoir, les errements défensifs après des ballons perdus car Brive a été littéralement puni avec six essais pris dont cinq à la suite de ballons de récupération parfaitement exploités par les Toulousains. "Je l'ai mal vécu", rit jaune Sébastien Bonnet, car on était prévenu rappelle l'entraîneur de la défense du CAB qui émet une hypothèse d'explication. "Dans les situations où on est un peu dans le doute ou un peu fragile, on a forcément, des fois, un peu de retard. Et c'est là que ça va vite." Car la complexité est là : faire illico la bascule, après une perte de balle, quand on en passe de la position d'attaque à celle de défense.

Question mentale pour négocier la transition

Selon Sébastien Bonnet, bien négocier ce changement de statut relève surtout d'une question mentale. "Je pense que _c'est de l'anticipation, de la pré-action, c'est aussi une volonté collective de ne pas vouloir prendre d'essai_. Sur les derniers matchs, on avait pris moins de points et moins d'essais. A Toulouse, on a pris plus. Mais la vérité du week-end dernier ne sera pas celle de celui qui arrive. A présent, on aura de l'impact sur ce qui va arriver ce samedi." Brive devra en tout cas être très vigilant car le Racing possède de nombreux joueurs capables de dynamiter une défense à l'image d'Imhoff, Vakatawa, Dulin ou l'ancien demi de mêlée corrézien Teddy Iribaren. Plus encore sur une pelouse synthétique, celle de la U Arena. Mais le meilleur moyen de ne pas s'exposer aux contres, c'est encore de conserver le ballon et de ne pas le rendre à l'adversaire.

Position de barragiste et terrain synthétique évoqués au point presse

Avant de grimper dans le bus direction la région parisienne, ce vendredi à la mi-journée, trois joueurs se sont aussi présentés au point presse hebdomadaire : James Johnston, "heureux de jouer contre mon frère sous les yeux de notre mère", Guillaume Namy et Damien Lagrange. Le deuxième ligne, qui a repris la compétition après sa blessure à l'épaule, signe une troisième titularisation et une cinquième feuille de match cette saison. Il confie "ne pas être fan" des terrains synthétiques, "je suis grand, je suis lourd, je ne suis pas rapide, alors ce n'est pas ce que j'aime. Après le match, j'aurai mal partout. Mais c'est le rugby moderne, il faut s'adapter !" L'ex Agenais, Oyonnaxien et Rochelais estime que, dans sa situation, "Brive ne doit pas paniquer. On va au Racing sans pression, juste avec l'intention de faire un gros match."

L'ailier Guillaume Namy, de retour dans le XV de départ, a aussi évoqué la position virtuelle de barragiste. "On a pleinement conscience que ça va être très difficile jusqu'au bout" explique-t-il en interview vidéo.

Le match entre le Racing 92 et Brive sera à suivre ce samedi 18h sur France Bleu Limousin.