Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Brive, "pas à la hauteur", sombre à Oyonnax et devient lanterne rouge

samedi 14 avril 2018 à 21:43 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Brive est virtuellement relégué directement en Pro D2 à deux journées de la fin de la saison régulière du Top 14. Ce samedi soir, après s'être incliné lourdement dans le match des mal classés (40-17) à Oyonnax, le CAB pointe désormais en dernière position du championnat.

Chez le dernier Oyonnax, Brive chute lourdement 40-17
Chez le dernier Oyonnax, Brive chute lourdement 40-17 © Radio France - Nicolas Blanzat

Oyonnax, France

Le CA Brive touche le fond. Avant dernier du classement avant la rencontre, le CAB est allé, ce samedi soir, lourdement chuter 40 à 17 à Oyonnax le 14e. Du coup, les rugbymen corréziens glissent à la dernièrement position du championnat et sont virtuellement relégués directement en Pro D2 à deux matchs de la fin de la saison régulière.

Après une première séquence défensive très chaude dès l'entame, le CAB tire en premier et aplatit un essai par Sanconnie. Mais Brive se délite rapidement sous les assauts adverses et multiplie les fautes au sol. Que Botica, meilleur réalisateur du Top 14, ne se prive pas de sanctionner (11-5, 31e). Juste avant la pause, un plaquage à l'épaule de Le Devedec sur un adverse sans ballon coûte un carton au CAB qui encaisse dix points au total avant et après la mi-temps dans ce laps de temps (21-5, 45e). A réaction, le CAB aplatit par Burotu derrière une mêlée bien négociée (21-12, 52e), mais craque dans la foulée sur un ballon porté (26-12, 56e). Psychologiquement assommé, Brive cède encore, réagit à nouveau (33-17, 66e) mais se retrouve encore sous ses poteaux dans la foulée sur un nouveau ballon porté (40-17, 70e). Avant de devoir défendre un dernier ballon sur la sirène pour ne pas laisser le bonus offensif à Oyonnax (5 essais à 3).

"Eux, ils ont montré qu'ils avaient envie de se sauver"

"On a été indiscipliné, on a été inefficace dans leur camp et ça ne nous a pas permis de rester proche au score" commente Saïd Hirèche. "Eux, ils ont montré qu'ils avaient envie de se sauver. Ils ont fait un bon match et ont profité de toutes nos erreurs. Nous, _on n'a pas été à la hauteur_. L'avenir de Brive ? Plus rien ne va dépendre de nous. Enfin, un peu quand même. Il va falloir qu'on essaye de gagner les deux derniers matchs. Et après, ça va dépendre des autres." Car au classement, le CAB recule donc en dernière position avec 32 points, à deux longueurs de l'USO désormais 13e et barragiste.

"La seule chose, c'est récupérer un peu de fierté"

"La solution miracle, il n'y en a pas", ajoute pour sa part François Da Ros. "On est bien en bas, maintenant. On n'a plus rien à perdre de plus. La seule chose, c'est récupérer un peu de fierté et _montrer au peuple briviste qu'on est encore vivant et qu'on fera tout jusqu'au bout_. L'analyse est concrète. Quand tu es 14e, tu fermes ta gueule et tu bosses. Il va falloir prier, bosser et gagner."