Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Brive, premier leader, signe une victoire prometteuse contre Bayonne

-
Par , France Bleu Limousin

Première sortie de la saison victorieuse pour Brive : le CAB l'a emporté 42-23 face à Bayonne, ce dimanche soir, pour la 1re journée de Top 14. D'abord éblouissants, les Brivistes ont vu l'Aviron revenir en deuxième période avant de gérer leur effort pour s'offrir un succès prometteur.

Enzo Hervé a été un artisan très important de la première victoire du CA Brive
Enzo Hervé a été un artisan très important de la première victoire du CA Brive © AFP - Diarmid Courrèges

Une belle victoire des rugbymen brivistes pour commencer la saison ! Le CA Brive l'emporte 42-23 contre Bayonne, ce dimanche soir, pour la 1re journée du Top 14. Avec un tel écart, Brive s'offre d'ailleurs la première place du classement. Tantôt très joueurs, tantôt pragmatiques, les Corréziens signent une première victoire convaincante.

Le CAB récite son rugby

A plusieurs titres, ils affichent une véritable maîtrise de leur sujet. Dans l'engagement, d'abord, se montrant débordants d'énergie après six mois sans match officiel. Cette ascendance se confirme ensuite dans le jeu : en alternant jeu au large et jeu au près, Hervé finit par trouver la faille dès la 12e minute. Puis Lees, après une magistrale combinaison en touche, va à l'essai en force (29e).

Avant un festival de rugby : partis de leurs 22 mètres à la réception d'un ballon rendu au pied, après une succession de passes après contact, et un mouvement général d'ampleur, les Corréziens aplatissent encore à la 33e avec Bituniyata.

"Le maître mot était de ne pas surjouer" lance l'arrière Joris Jurand, "mais de jouer vite ou d'emballer le match si une occasion se présentait pour les mettre à mal. C'était du rugby total, mais nous avions beaucoup de choses avec nous".

Une discipline globalement au rendez-vous

Bayonne est dans les cordes, pas invité, et réduit au rôle de faire valoir. L'ouvreur Hervé, impeccable dans sa gestion, se régale avec son jeu au pied. La discipline briviste est au diapason avec une quinzaine de fautes, seulement, sifflées contre elle pour un match de reprise. A l'inverse, l'Aviron prend deux cartons jaunes dans le premier acte, trois au total après une nouvelle biscotte à l'heure de jeu. Seul vrai accroc à Brive : le secteur de la mêlée, mis en difficulté pendant 80 minutes par un pack bayonnais en place et truqueur aussi parfois.

Une deuxième période entre menace réelle et gestion

Il faut s'en douter, la révolte basque intervient dès le début de seconde période. Un essai de pénalité puis un essai d'Ulugia climatisent l'ambiance, et l'Aviron revient à 10 points. Capable de temporiser et de faire retomber la pression, le CAB gère de nouveau et creuse l'écart grâce à ses buteurs pour sanctionner l'indiscipline basque.

Ca met en confiance pour la suite

"Mentalement, ça nous fait du bien. Ca met en confiance pour la suite du championnat" apprécie l'ouvreur Enzo Hervé, exact au rendez-vous, alors que le CAB était privé de son atout n°1 pour le jeu au pied. "Il fallait gérer le manque de Thomas Laranjeira. Ca a mis de la pression en plus, mais ça nous a réussi". Nous inclut Tedo Abzhandadze, remplaçant d'Hervé à l'ouverture, tous deux auteurs un d'un flatteur 100% au pied en dépit de tirs à exécuter parfois en bord de touche (Hervé 3 transformations et 3 pénalités / Abzhandadze 4 pénalités).

Un manager satisfait

Pour ce faire, les avants ont permis de les mettre dans ces conditions. Des avants aussi au rendez-vous défensivement. Une première sortie sérieuse, en somme, se satisfait le manager Jeremy Davidson. "On a été discipliné, on a été pragmatique avec le ballon, on a alterné avec le jeu au pied d'occupation. On a réussi à garder les Bayonnais sous pression tout le long du match". Pas de bonus offensif pour les Corréziens, envolé à cause des deux essais bayonnais, mais 40 points infligés à un concurrent direct et 20 points d'écart. Le message est quand même fort.

La 1re journée

Le classement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess