Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Brive renverse Toulouse et s'affirme dans l'élite

-
Par , France Bleu Limousin

Brive a signé un troisième succès cette saison en Top 14 en battant Toulouse 23-9 ce samedi pour la 6e journée. Réaliste offensivement et solide défensivement, le CAB a livré un match de très bonne facture face au champion de France et prouve qu'il faudra compter sur lui.

Julien Blanc a signé un doublé contre Toulouse, les deux essais aplatis par le CA Brive
Julien Blanc a signé un doublé contre Toulouse, les deux essais aplatis par le CA Brive © AFP - Diarmid Courrèges

Brive-la-Gaillarde, France

Et de trois ! Après Clermont et Toulon, c'est Toulouse qui est tombé (23-9) à Brive ce samedi soir pour la 6e journée de Top 14. Le CAB signe ainsi une vingt-et-unième victoire consécutive dans un Stadium où les rugbymen corréziens envoient définitivement un message à ses concurrents de l'élite : ici, c'est chasse gardée.

Clinique offensivement, le CAB a aussi très bien défendu face à des Toulousains stériles

Pour terrasser le champion de France en titre, les Brivistes ont réalisé un match très solide. Encore une fois, et même si Toulouse est prévenu, le CAB démarre en trombe pour aplatir un essai de 50 mètres dès la 5e minute (7-0). C'est Julien Blanc qui dynamite la défense en jouant rapidement une pénalité sur la médiane après une faute toulousaine au sol. Au soutien, Muller puis Hervé sèment la zizanie que le demi-de-mêlée se charge lui-même de concrétiser entre les poteaux. Ensuite pragmatique par le pied de Laranjeira pour sanctionner l'indiscipline des visiteurs (pénalités aux 15e, 19e et 38e), Brive tient le Stade à distance mais Holmes ne tremble pas non plus pour maintenir les siens dans le match. Il y a 16-9 à la pause après un premier acte où le CAB a eu le souci de tenir le ballon pour ne pas s'exposer au potentiel offensif des Toulousains.

Julien Blanc s'affirme comme métronome du jeu briviste

D'entrée dans le deuxième acte, le CAB décoche depuis son camp une nouvelle offensive qui va au fond 60 mètres plus loin. Romanet joue rapidement une touche avec Laranjeira qui, après un une-deux dans le trafic des avants, voit Blanc débouler au soutien pour prendre à revers la défense une deuxième fois (23-9, 43e). L'une des très rares actions brivistes, car Toulouse met ensuite la main sur la gonfle et coince le CAB dans sa moitié de terrain pendant plus de la moitié de la deuxième période. Au prix d'une défense très agressive et bien en place, Brive plie - parfois sévèrement - mais ne rompt pas face à des Stadistes qui commettent des fautes à force de taper dans le mur. Dans les cordes, les Corréziens déploient des vertus de solidarité précieuses afin de triompher. Oui, le CAB a pris le rythme du Top 14 et il faudra compter sur lui car il ne donnera rien à qui viendra au Stadium.

"Devant, on a une emprise sur ces débuts de match"

Une nouvelle fois auteur d'une grande partie (entre dynamisme, gestion et alternance), Julien Blanc ne boude pas son plaisir. C'est lui qui décide de vite jouer une pénalité pour déclencher le premier essai briviste. " On sent que, devant, on a une emprise sur ces débuts de match " explique le numéro 9, " on est en place et on arrive à mettre de l'avancée. _On fait preuve d'un pragmatisme très intéressant_. Il y a peut-être un peu de chance et puis aussi de la bonne maîtrise de notre part. Pour l'instant, ça nous sourit " . Mais au moment de commenter ses bonnes performances depuis le début de la saison, il... botte en touche. " Là où je me sens à l'aise, c'est surtout dans le groupe. J'aime beaucoup les mecs, je suis très content d'être dans ce groupe " qui, semble-t-il, lui fait confiance. " Quand il prend des initiatives, on le suit  " dit Saïd Hireche, " on sait qu'il est parfois fou-fou, mais il a surtout une bonne vision du jeu. Quand il joue vite, on est à l'affût " poursuit le capitaine qui tient à tempérer l'excitation générale après cette troisième victoire de rang à la maison. " Il faut continuer mais ce n'est que le sixième match de la saison, donc tranquille... On ne va pas s'emballer parce qu'on ne peut pas se le permettre. Il faudrait aussi qu'on soit un peu conquérant à l'extérieur, parce qu'on ne travaille que pour être bon à la maison ".

La 6e journée

Le classement

Choix de la station

France Bleu