Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Brive se plombe contre Agen dans le sillage d'une touche à l'agonie

-
Par , France Bleu Limousin

Le CA Brive a effectué une très mauvaise opération dans la course au maintien en Top 14. Contre un concurrent direct, le CAB s'est incliné (16-30) ce samedi soir sur son terrain pour la 16e journée. Les Brivistes, catastrophiques en touche avec dix lancers perdus, n'ont jamais pu lancer le jeu.

Le CA Brive a perdu pas moins de dix ballons en touche sur ses propres lancers
Le CA Brive a perdu pas moins de dix ballons en touche sur ses propres lancers © AFP - Diarmid Courrèges

" Il faut qu'on mange notre pain noir, c'est ça qu'on dit ? " Le capitaine Saïd Hireche n'y est pas allé par quatre chemins ce samedi soir à l'issue de la défaite (16-30) du CA Brive contre Agen pour la 16e journée du Top 14. Contre un concurrent direct dans la course au maintien, le CAB est tombé sur son terrain pour la deuxième fois de la saison et effectue une très mauvaise opération qui relance complètement le SUA.

On s'est mis dans la merde

Alors que Brive aurait pu compter onze points d'avance au classement en cas de victoire, c'est au contraire Agen qui revient à trois unités à la faveur de cette victoire. " On s'est mis dans la merde tous seuls " lance Jeremy Davidson, " mais il reste dix matchs pour se rattraper " nuance le manager d'une équipe briviste qui n'a pas su saisir l'opportunité qui lui était de donnée de prendre un écart conséquent au classement.

Une touche à l'agonie, les excuses d'Acquier

Si le CAB a connu des défaillances dans plusieurs domaines, c'est bien le secteur de la touche qui a connu des ratés invraisemblables alors qu'il est en difficulté depuis plusieurs semaines maintenant. Brive a perdu pas moins de dix ballons sur ses propres lancers, et notamment cinq en première période sur ses cinq lancers. " C'est impensable, ça ne nous est jamais arrivé " reprend Jeremy Davidson qui rappelle, à juste titre, qu'Agen est un des meilleurs alignements du Top 14, " la plus performante en touche offensive. Nous, on a eu des imprécisions des uns et des autres. C'est un collectif qui perd. De temps en temps, ça dépend de l'effectif. Là, c'était une mauvaise organisation générale " selon le manager. Face à une telle défaillance de son équipe, le Stadium s'est même permis de chambrer en acclamant le CAB lors de la première prise de balle assurée peu après l'heure de jeu et l'entrée de François Da Ros au lancer.

J'endosse une bonne partie de la défaite

Reste qu'un homme, meurti dans sa chair, se sent coupable de tout. " J'ai perdu pied et perdu confiance dans ce secteur là. C'est à moi de travailler techniquement et mentalement pour progresser et que ça ne se reproduise plus ". Le talonneur Thomas Acquier, avec sept ballons égarés sur ses lancers, a vécu un calvaire. Il a présenté ses excuses à ses coéquipiers et a tenu à assumer ses responsabilités devant la presse où il est venu de lui-même. " Comme je l'ai dit à mes coéquipiers, j’endosse une bonne partie de la défaite pour ma faillite en touche. J’ai bien entendu et compris les sifflets du public à ma sortie, c’est normal. La seule chose que je peux faire, c’est me mettre au travail. Mais ne tirons pas à boulets rouges sur tout le monde, la responsabilité de la mauvaise performance est en grande partie due à ma mauvaise performance. Je voulais le dire ". Mais pour son capitaine Saïd Hireche, pas question de le laisser seul responsable de cet accident industriel. " Tous les avants ont été défaillants. C'est moi qui annonce les touches, je les prends pour moi aussi. C'est pour ça que je dis que nous n'avons pas été bons collectivement. Ce serait trop facile de jeter la pierre sur les talonneurs alors qu'il y a le leader de touche, les lifteurs, et plein de choses qui comptent et qu'il faut prendre en compte. Je comprends la déception de Thomas, mais je suis aussi très déçu de moi même ".

Giorgadze se rajoute à l'incroyable liste des blessés en 3e ligne

Au final, Brive a défendu bien plus qu'en temps normal faute de ballons à jouer, malgré une mêlée plutôt à son avantage, mais ne s'est pas créé beaucoup d'occasions d'essais. Et pourtant, le CAB est revenu à un point en début de deuxième période (16-17, 44e) avant de retomber dans ses travers. A plusieurs reprises, le CAB a carrément joué contre nature en n'allant pas chercher la pénal'touche pour ne pas s'exposer encore davantage à une perte de balle. " Passer 80 minutes à défendre, c'est usant " reprend Jeremy Davidson. " Tu ne mets pas ton jeu en place, tu te mets sous pression à force de défendre, eux ont saisi les opportunités pour scorer " prolonge Saïd Hireche, qui fait partie des rares joueurs encore valides en 3e ligne. Car, pour couronner la sale soirée, le CAB a perdu Otar Giorgadze, blessé à la cheville droite cinq minutes après son entrée en jeu. Il se rajoute à l'incroyable liste de joueurs blessés à ce poste dans les rangs brivistes.

La 16e journée

Le classement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu