Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Brive surclassé par le Racing (20-44) - RÉACTIONS

-
Par , France Bleu Limousin

La CA Brive termine 2019 sur sa seule défaite à domicile de l'année (44-20). Le Racing 92 a étouffé les Brivistes dès le début du match, même si les corréziens n'ont rien lâché devant leur public.

Amédée Domenech plein à craquer.
Amédée Domenech plein à craquer. © Radio France - Guillaume Drechsler

Brive-la-Gaillarde, France

Le stade Amédée Domenech n'est plus une forteresse imprenable. Le CA Brive n'avait plus perdu à domicile, en championnat, depuis avril 2018 contre Lyon, soit une série de 22 matchs sans défaite. Mais Le CA Brive n'a rien pu faire contre l'armada du Racing 92.

6 essais à 2

Au coup d'envoi, les franciliens alignent ce qu'ils ont de mieux: Camille Chat au talon (auteur de deux essais), Finn Russell à l'ouverture, le buteur Teddy Iribaren pour l'accompagner en charnière. Même si Brive marque en premier grâce à une pénalité de Thomas Laranjeira (3-0, 7e), le Racing ne se laisse pas impressionner.

Les deux essais de Finn Russell (9e) et Louis Dupichot (13e) permettent aux racingmen de mener 14-3 au quart d'heure de jeu. Les Brivistes ont la tête sous l'eau et ne reverront pas le jour.

Ça me pique et j'espère que ça pique tout le monde - Thomas Acquier, talonneur du CA Brive

"On a été dominé partout, explique Thomas Acquier. On avait pas grand-chose à mettre en face. Il faut se remettre en question, revoir le match, se rendre compte du haut niveau qui nous a été proposé en face et trouver des solutions aussi. Ça me pique et j'espère que ça pique tout le monde. On est en Top 14, plus en Pro D2."

Le talonneur francilien Camille Chat enfonce le clou avant la mi-temps avec deux essais (33e, 40+3e). Celui de Mesake Doge pour le CAB (35e) semble anecdotique et le score est déjà conséquent à la pause (13-29).

Le Racing trop fort

Les murs d'Amédée Domenech ont-ils tremblé à la mi-temps? Les joueurs de Jeremy Davidson reviennent des vestiaires avec de meilleures intentions et tentent de se rassurer en multipliant les temps de jeu. James Johnston, tout juste entré en jeu, concrétise la réaction corrézienne en inscrivant un essai (53e). Éteignez les lumières.

Les 13 373 spectateurs brivistes du soir assistent alors à un coup de collier du Racing en mode rouleau compresseur. Les avants déroulent, emmenés par un Camille Chat énorme, les arrières virevoltent, inscrivants les deux derniers essais par Teddy Thomas (59e) et Brice Dulin (71e) et Finn Russell mène la partition avec brio.

Fier de notre public, de nos joueurs, on va continuer à se battre - Jeremy Davidson, manager du CA Brive

L'écart final est de 24 points. Le championnat à deux vitesses semble être de retour avec les mondialistes de nouveau disponibles chez les gros du Top 14. Mais cette défaite contre le Racing 92 ne gâche pas la bonne première partie de saison des brivistes pour leur remontée.

"Il y aura des moments de doute, assure Jeremy Davidson. On n'est pas monté pour rien, on ne va rien lâcher. On est fier de notre public, de nos joueurs, on va continuer à se battre. Ce soir, on a fait un pas en arrière mais on va rebondir, c'est sûr."

La réaction de Guillaume Galletier, le centre du CA Brive.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu