Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Castres n'y arrive plus à la maison (13-32)

dimanche 23 décembre 2018 à 18:48 Par Simon Cardona et Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

Le Castres Olympique n'a pas réussi à enchaîner une deuxième victoire de suite à Pierre Fabre. Après avoir dominé le Munster le weekend dernier, le CO s'est incliné contre l'Union Bordeaux-Bègles (13-32), ce dimanche 23 décembre. Castres est 8e du Top 14.

Les Castrais s'inclinent pour la deuxième fois de suite à Pierre Fabre
Les Castrais s'inclinent pour la deuxième fois de suite à Pierre Fabre © Maxppp - Clemenntz Michel

Castres, France

Castres n'y arrive décidément pas à domicile. Les hommes de Christophe Urios espéraient montrer que Pierre Fabre était redevenue une forteresse imprenable. Ils avaient réussi à l'emporter face à l'une des meilleures équipes d'Europe, le Munster, le weekend dernier. Mais en Top 14, le CO n'y arrive pas. Après avoir perdu contre Agen début décembre, les Tarnais s'inclinent contre l'Union Bordeaux-Bègles (13-32) ce dimanche.

Mathieu Babillot sorti blessé

Il n'aura passé que six minutes sur le terrain. Le troisième ligne Mathieu Babillot est sorti sur blessure à cause d'une douleur à l'épaule. 

Le CO a pourtant été en supériorité numérique dès la 29e minute, après un plaquage haut de Mahamadou Diaby, synonyme de carton rouge. Mais pas à un seul moment les Castrais n'ont réussi à prendre la main sur le match. Avec deux essais transformés et six pénalités, les Bordelo Béglais ont fait la différence pour s'offrir le scalp des champions de France en titre. 

Depuis 14 ans, Castres ne s'était pas incliné dans son antre face à l'UBB. C'est désormais chose faite. Avec cette défaite, Castres est 8e de Top 14 (à l'issue de cette 12e journée) et voit s'éloigner ses concurrents directs dans la course aux phases finales.Prochain match, samedi 29 décembre, avec un déplacement à danger à la Rochelle.

Les réactions

Christophe Urios, entraîneur du CO : "Rien n'a marché, comme si en match on n'arrivait pas à mettre un pied devant l'autre. On manque cruellement d'agressivité, on ne se révolte pas, il y a trop d'imprécisions, trop de fautes etc. On a un mauvais jeu au pied, on n'arrive pas à occuper le terrain, on se fait balader. Quand tu es en difficulté, quand tu es dans le dur, t'as l'impression que tu joues les All-Blacks [...] Je suis malheureux pour mes joueurs parce que ce groupe a montré beaucoup de caractère, on a vécu de belles choses. Aujourd'hui on est dans le dur, dans le creux de la vague, mais il faut faire attention a pas se noyer, parce qu'on a deux sorties, à la Rochelle et à Grenoble . A nous de savoir revenir. Il faut que je trouve des solutions mais aujourd'hui, je n'en ai pas. Alors je vais voir, peut-être au pied du sapin."

Julien Caminati, trois-quart du CO : "Ce qui est rageant c'est qu'on n'a pas réussi à mettre la même intensité, la même agressivité, on a montré une toute autre image par rapport à la semaine dernière face au Munster en Coupe d'Europe. Bordeaux a fait un très bon match. Ils ont gagné l'occupation, ils nous ont mis sous pression et on a manqué de solution. Le match est terminé, on va passer les fêtes de Noël en famille, on va se ressourcer. Il faut rester souder, continuer à faire ce qu'on fait. Ça arrive à toutes les équipes d'avoir des hauts et des bas. C'est une période creuse de notre saison, à nous, avec l'expérience et les joueurs qu'on a dans ce groupe, de faire preuve de caractère pour inverser la tendance. Il faut travailler pour rectifier le tir."

La 12e journée de Top 14