Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 : contre le Stade Français, La Rochelle veut continuer de voir la vie en rose

-
Par , France Bleu La Rochelle

Neuf victoires sur les dix derniers matchs de Top 14, le Stade Rochelais est lancé vers les phases finales, alors que le Top 14 entre dans sa période décisive. D'autant qu'il accueille un Stade Français (samedi, 20h45) qui vient de perdre à domicile, et donc l'infirmerie est bien remplie.

Au match aller, les coéquipiers de Thomas Jolmes avaient pris le dessus (12-14) sur les joueurs du Stade Français.
Au match aller, les coéquipiers de Thomas Jolmes avaient pris le dessus (12-14) sur les joueurs du Stade Français. © AFP - BERTRAND GUAY

Plus que 10 virages avant la dernière ligne droite ! Voilà que le Top 14 entre dans le money time, sa période la plus décisive avant les phases  finales. 10 matchs pour les Maritimes, cinq au stade Marcel-Deflandre, et cinq à l'extérieur, pour aller chercher un Top 6, synonyme de phases finales, voire un Top 4, qui ouvrirait grand la porte des demi-finales. 

Marc Andreu : "On est en confiance... Mais trop de confiance tue la confiance".

Un money time qui commence dès ce samedi avec la réception du Stade Français, qui semble, en tout cas en ce moment, la proie idéale pour entamer le sprint. Certes, les hommes en rose sont toujours qualifiés virtuellement, à la 6e place du Top 14 (42 points), mais talonnés par Castres et le Racing (41 points chacun). 

Période agitée au Stade Français

Ils se sont en plus inclinés à domicile le week-end dernier (24-13), contre Lyon, et traversent une période de turbulences extra-sportives, avec la mise à l'écart de du directeur sportif Robert Mohr et de l'entraîneur adjoint Julien Dupuy, remplaçais par le Charentais Fabrice Landreau. Les hommes d'Henneke Mayer doivent aussi se passer d'une bonne douzaine de joueurs, pour cause de Tournoi des 6 Nations (Parisse, Fickou), ou de blessures (Danty, Waisea, Ensor, Hamdaoui, Van der Merwe...). 

Zeno Kieft : "faire vraiment attention à cette équipe"

Mais méfiance, tout de même, disent les Rochelais, qui attendent des Parisiens revanchards après la défaite du match aller à Jean-Bouin. D'autant que les Roses voyagent bien, et qu'ils ont déjà gagné quatre fois à l’extérieur(à Pau, Castres, Perpignan et Agen), jamais, toutefois, contre des équipes du haut de tableau. 

Le Stade Rochelais lancé ?

En face, il ne semble pas pouvoir arriver grand chose aux hommes de Jono Gibbes, qui sont toujours invaincus à Deflandre en championnat, et restent sur neuf victoires sur les 10 derniers matchs de Top 14. Et on à l'impression, que, notamment à l'extérieur, la pièce a tendance à tomber du bon côté, comme à Grenoble (21-28), la semaine dernière, où les Maritimes ont rapporté cinq points d'un match qu'ils n'ont jamais maîtrisé. Comme à Toulon ou... au Stade Français au match aller. 

Il faudra donc continuer sur cette lancée, notamment dans leur jardin de Deflandre, où les Jaune et Noir ont marqué 84 points sur les deux derniers matchs, contre Montpellier et Castres.  Si le Top 6 semble bien engagé, les confrontations directes feront la différence pour connaître la place des Maritimes qui doivent, en 10 matchs, affronter, 6 des 7 autres prétendants à la qualification (Stade Français, Racing, Toulouse, Castres, Lyon, Bordeaux-Bègles). 

Retours de Vito et Andreu

Toujours privé des joueurs qui ont joué le tournoi (Dany Priso et Uini Atonio s'y sont blessés, Grégroy Aldritt affronte l'Ecosse avec les Bleus, Geoffrey Doumayrou et Pierre Bourgarit seront dans les tribunes du stade de France), Jono Gibbes a décidé d'effectuer sept changements par rapport aux vainqueurs du Stade des Alpes. 

Présent en conférence de presse Marc Andreu fait son retour.
Présent en conférence de presse Marc Andreu fait son retour. © Radio France - Catherine Berchadsky

Victor Vito, revient, et reprend son brassard de capitaine, après avoir été ménagé un week-end. Devant Léo Aouf, plus vu depuis le succès contre le Racing, a été préféré à Mike Corbel. Jono Gibbes laisse sa confiance à la charnière composée de ses compatriotes Kerr-Barlow et West. Marc Andreu, sorti sur commotion contre Castres, fait son retour à l'aile. 

Sur le banc, le jeune talonneur Samuel Lagrange, déjà aperçu il y a deux saisons à Bordeaux-Bègles fera sa première feuille de match de la saison, avec notamment Jean-Victor Goillot et Maxime Lafage. 

La composition du Stade Rochelais 

Rattez - Andreu, Sinzelle, Aguillon, Roudil - West (o), Kerr-Barlow (m) - Gourdon, Vito (c), Liebenberg - Tanguy, Jolmes - Aouf, Orioli, Joly
Remplaçants : Lagrange, Pelo, Sazy, Kieft, Goillot, Lafage, Jordaan, Boughanmi

La composition du Stade Français 

Stade Rochelais - Stade Français à suivre en direct et en intégralité à partir de 20h30 sur France Bleu La Rochelle

La 17e journée du Top 14 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess