Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : face à Oyonnax, l'UBB veut respirer

vendredi 9 mars 2018 à 17:58 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

13 points de retard sur le Top 6, 13 points d'avance sur le barragiste, et une dynamique défavorable. En recevant la lanterne rouge Oyonnax, ce samedi (20h30) au stade Chaban Delmas, l'Union Bordeaux-Bègles veut se donner de l'air par rapport à la fin du classement.

L'UBB de Mahamadou Diaby a besoin de reprendre un peu de hauteur.
L'UBB de Mahamadou Diaby a besoin de reprendre un peu de hauteur. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

En retrouvant le stade Chaban Delmas, ce samedi, l'UBB aspire à retrouver aussi un peu de normalité. Parce que ces derniers temps, l'ambiance du côté du stade André-Moga est assez agitée. A cause des résultats, d'abord. L'UBB n'a plus gagné depuis le 13 janvier, en Challenge européen contre Newport. Depuis ? Cinq défaites consécutives, et un espoir de phases finales envolée. Au point même de regarder derrière. 

Il y aura un risque d'accident industriel si on perd à la maison contre Oyonnax, pour Jean-Baptiste Dubié

"On est obligé de regarder derrière au classement, parce qu'on va jouer deux équipes classés derrière nous, mais qui sont dans une meilleure dynamique. Il faut envisager un risque de descente, pour ne pas être surpris. Mais on parlera de risque d'accident industriel si on perd à la maison contre Oyonnax.

Jean-Baptiste Dubié préfère regarder derrière.

Tendu entre Rory Teague et les médias

A cause de l'ambiance, ensuite. Les rapports entre les médias et l'entraîneur Rory Teague ne sont pas des plus sereins, depuis les fuites autour des départs possibles du club de Clément Maynadier, Loann Goujon et Julien Rey. 

De quoi perturber les joueurs, selon le centre Jean-Baptiste Dubié : "Ca nous a fait bizarre, reconnaît-il. Mais c'est dans tous les clubs pareil, les médias en ont fait quelque chose d'un petit peu trop important, alors qu'on était dans une période charnière pour la saison. Ça nous a énervés." 

"On a été énervés par ces affaires qui sont sorties dans les médias", dit Jean-Baptiste Dubié.  - Radio France
"On a été énervés par ces affaires qui sont sorties dans les médias", dit Jean-Baptiste Dubié. © Radio France - Justine Hamon

Et l'effectif s'annonce effectivement chamboulé l'année prochaine, avec la dizaine de joueurs annoncés en approche par Laurent Marti, le dernier étant l'ailier du SU Agen, George Tilsley. 

Oyo arrive lancé

Et si les hommes de Rory Teague imaginaient se refaire la cerise en recevant la lanterne rouge du Top 14, la seule équipe qu'ils avaient été capable de battre à l'extérieur (9-39, le 30 septembre), là encore, la situation n'est pas aussi simple. "C'est une équipe qui a beaucoup changé depuis ce match-là, dit l'entraîneur Jeremy Davidson. Ils ont un axe 9-10-12 très fort, et ils sont en confiance."

Parce que les joueurs de l'Ain, qui étaient quasiment morts et enterrés dans la course au maintien, vont à 2 000 à l'heure. Pour la première fois de la saison, ils viennent d'enchaîner deux victoires de suite. La première sur la pelouse du champion en titre Clermont (12-18). Et la seconde, dans ce qui ressemblait à un choc pour le maintien face au Stade Français (33-27). Les voilà à quatre points du barragiste, Brive, qu'ils recevront en fin de saison. Autant dire qu'avec une victoire à Chaban, les Oyomen auraient quasiment leur destin entre leurs mains. 

Une première ligne (encore) décimée

Et alors que les joueurs de l'Ain s'appuient sur une conquête solide, ce n'est pas vraiment le point fort de l'UBB ces derniers temps. D'autant plus que le staff a dû se creuser la tête pour mettre sur pied une première ligne". Au talonnage, le jeune Maxime Lamothe sera titulaire, pour la première fois en Top 14, après le retour d'Adrien Pélissié en équipe de France et la blessure à l’œil de Florian Dufour. 

Le jeune Maxime Lamothe va connaître sa première titularisation en Top 14. - Radio France
Le jeune Maxime Lamothe va connaître sa première titularisation en Top 14. © Radio France - Justine Hamon

Les compos

UBB : Ducuing - Fidow, Dubié, Lonca, Connor - (o) Hickey, (m) Frisby - Jones, Goujon, Diaby - Cazeaux, Marais - Cobilas, Lamothe, Taofifenua. 

Remplaçants : Dufour, Ravai, Aliouat, Roumat, Doubrère, Naqalevu, Schoeman, Poux.

Oyonnax : Etienne - Codjo, Inman, Seuteni, Ikpefan - (o) Botica, (m) Hall - Sobela, Browning, Elliot - Ursache, Sykes - Mirtskhulava, Macdonald, Raynaud.

Remplaçants : Geledan, Vartan, Njewel, Taieb, Gondrand, Muller, Hansell Pune, Debaty.