Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Hireche (Brive) : "J'espère qu'un jour on va se qualifier pour les phases finales"

-
Par , France Bleu Limousin

Saïd Hireche était l'invité de notre émission sport 100% club ce lundi soir sur France Bleu Limousin. Le capitaine du CA Brive a évoqué la victoire contre Pau, sa prolongation de contrat, sa reconversion d'entraîneur, sa carrière, son rôle de capitaine et s'est un peu confié sur lui.

Saïd Hireche, capitaine du CA Brive, était l'invité de 100% club
Saïd Hireche, capitaine du CA Brive, était l'invité de 100% club © AFP - Diarmid Courrèges

Le capitaine du CA Brive, Saïd Hireche, était l'invité de 100% club ce lundi soir sur France Bleu Limousin. Le 3e ligne briviste a balayé divers dossiers.

" J'ai jeté un oeil sur les arbitres... et j'ai couru et sauté sur Thomas "

La victoire contre Pau, au terme d'un scénario incroyable et un dernier essai trois minutes après la sirène. " J'étais très très content sur le coup. J'ai jeté un oeil sur les arbitres parce qu'on ne sait jamais ce qui peut arriver à ce moment là. Ils peuvent prendre des décisions parfois bizarres sous la pression, dans l'événement, ça va très vite pour eux. Une fois que j'ai vu le bras tendu, j'ai couru et on a tous sauté sur Thomas car il a conclu le travail de toute l'équipe. Il y a eu beaucoup de joie d'avoir réussi à renverser la vapeur, parce qu'on a vraiment été en difficulté sur ce match ".

" Vu le scénario, c'est un bon coup "

Dans la course au maintien, le CA Brive a un peu d'avance sur plusieurs concurrents directs. " Si on avait perdu contre Pau, on se serait retrouvé dans une situation un peu compliquée, avec beaucoup de pression sur nos épaules. Vu le scénario, c'est un bon coup de notre part, d'autant qu'Agen est allé gagner à Bayonne. On prend un peu d'écart, mais ça reste serré. En jouant à la maison, on a le soutien de tout le public qui a été énorme samedi soir, il nous a donné de l'énergie quand on était en difficulté ".

" Certains font maintenant des doubles noeuds "

Comme chaque invité, le capitaine briviste a livré une anecdote... lui qui n'est pas le dernier à s'illustrer dans l'exercice. " Quand on est sur le terrain, parfois on s'amuse un peu, et on défait les lacets des chaussures de quelques adversaires. Cela leur fait perdre quelques secondes de concentration. Mais, maintenant, certains sont méfiants et font des double noeuds ! "

" Je ne voulais pas que ça s'arrête à la fin de cette saison "

Le 3e ligne vient de prolonger son bail d'un an en Corrèze, avant de devenir entraîneur au centre de formation. " Je me sentais bien physiquement et mentalement, j'avais envie de continuer et je ne voulais pas que cela s'arrête à la fin de cette saison. Le club a été dans le même sens, donc cela a été facile à faire. Ensuite, je serai entraîneur. J'ai déjà le DEJEPS. C'est quelque chose que j'aime bien faire et puis, à un moment, il faut rendre ce qu'on nous a donné et partager notre expérience avec les jeunes et les moins jeunes. Je vais maintenant passer le DES pour être plus performant et plus précis ".

" Ce n'était pas écrit d'avance "

Celui qui dispute sa 15e saison chez les professionnels a aussi regardé dans le rétroviseur avec trois saisons au Stade Français, quatre à Aurillac et sa huitième actuellement au CAB. " Je suis plutôt content de ce qui s'est passé, car ce n'était pas écrit d'avance par rapport à certains. Il y a eu beaucoup de travail, d'heures d'entrainement et de remise en question. Je suis vraiment content de ce que j'ai pu faire jusqu'à présent, et j'espère pouvoir en faire encore un peu ".

" Des entraîneurs m'ont dit que j'avais le niveau de Fédérale 2 "

Souvent cité en exemple pour sa force et sa capacité de travail, Saïd Hireche a révélé quelques indications à ce sujet. " Dès le départ, quand j'étais en Espoirs au Stade Français, j'ai eu un ou deux entraîneurs qui disaient à plusieurs d'entre nous que nous étions des joueurs de Fédérale 2 ou de bas de tableau de Fédérale 1. Et rien de plus. Cela a été une source de motivation. Il faut travailler dur pour obtenir de belles choses, _mes parents m'ont inculqué beaucoup de valeurs et notamment celles-ci_. Il fallait travailler pour être toujours meilleur et plus performant sur le terrain ".

" Je n'aime pas me mettre en avant "

Discret et pudique, le 3e ligne a évoqué sa personnalité. " Je n'aime pas trop me mettre en avant, ce n'est pas mon truc. Je préfère qu'on parle de l'équipe et de tout le groupe plutôt que de moi. Cela ne me met vraiment pas à l'aise ".

" J'ai du forcer un peu ma nature "

Il est pourtant devenu capitaine du CAB, en tant que leader par l'exemple. " Après, quand on parle rugby, c'est différent. J'ai du forcer un peu ma nature à la base, et puis c'est venu. Cela a été un peu difficile au début mais vu le soutien des coéquipiers et l'oreille qu'ils avaient, ça a été plus facile. J'ai beaucoup appris, je suis très content d'avoir ce rôle parce que tu apprends beaucoup sur toi même, et beaucoup sur les autres. Il faut beaucoup s'intéresser aux autres, faire attention à leur humeur du jour ou de la semaine pour voir si un truc ne va pas. Et il faut beaucoup discuter avec. _Ce rôle m'a fait grandir humainement et sportivement_. Il faut être soumis à des difficultés comme j'ai pu, et comme l'équipe a pu y être soumise il y a deux ans, pour pouvoir grandir et en sortir encore plus grand ".

" J'espère un jour qu'on va se qualifier "

Alors qu'il lui reste une saison et demi à jouer, quelles sont ses ultimes ambitions ? " Pour celle-ci, se maintenir en Top 14. Et puis, j'espère un jour qu'on va se qualifier pour les phases finales. _Si c'est la saison prochaine, ce serait vraiment beau de finir là-dessus_. Si c'est plus tard, au moins j'aurai participé, avec beaucoup d'autres, à la construction du club et son évolution. Pour l'instant, on a joué que les phases finales de Pro D2 donc j'espère vraiment que le club arrivera à jouer les phases finales de Top 14 ".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu