Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 : la Section Paloise punie chez le vice-champion d'Europe rochelais (51-27)

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

La Section Paloise a subi le retour de flamme de La Rochelle, une semaine après la défaite en finale de Coupe d'Europe des Maritimes. Battus 51-27, les Béarnais sont plus que jamais barragistes, à quatre points de Bayonne à une journée de la fin du championnat.

La Rochelle n'a fait qu'une bouchée de la Section paloise, après sa défaite européenne.
La Rochelle n'a fait qu'une bouchée de la Section paloise, après sa défaite européenne. © AFP - XAVIER LEOTY / AFP

L'espoir n'aura duré qu'une poignée de minutes pour la Section Paloise. Le temps pour Antoine Hastoy, de retour après avoir manqué quatre matchs, d'inscrire les premiers points de la partie sur pénalité (0-3, 3e). Ensuite La Rochelle s'est engouffrée dans les brèches défensives nombreuses de la Section, pour inscrire quatre essais avant la pause (5e, 18e, 30e et 40e+2) auxquels Le Bail (10e) et Pinto (35e) ont tenté de répondre. 32-15, déjà, à la mi-temps. Après un retour sur le terrain où les deux équipes se neutralisent, le réveil se fera autour de l'heure de jeu avec un nouvel essai de La Rochelle, le premier d'une série de trois dans cette seconde période (55e, 62e, 77e). La Section Paloise en inscrira deux de plus par Van Dyk (60e), et Tuimaba (72e), bien insuffisant pour renverser des Rochelais revanchard après leur défaite face au Stade Toulousain en finale européenne le week-end dernier.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Alors que Bayonne s'est incliné de quatre points à Montpellier, la Section n'a plus d'autre choix que de compter sur une victoire le week-end prochain face à Montpellier, et sur une défaite de l'Aviron face au Stade Français... Et il faudra surveiller les éventuels bonus des deux côtés. Deux matchs décisifs à la maison pour les deux voisins. Un seul des deux ira affronter une équipe de Pro D2 pour conserver sa place dans l'élite du rugby français.

Sébastien Piqueronies : "On prend des points trop facilement"

Le manager de la Section Paloise portait un constat lucide sur l'écart - de niveau et au score - à l'issue du match : "On a vu un écart de précision et de justesse technique sur différentes phases avec une équipe du niveau de La Rochelle, c'est dur mais lucide. Comme souvent on est capable de marquer des points, mais aussi, et malheureusement, d'en encaisser beaucoup. Au-delà du fait d'en prendre beaucoup, on en prend surtout trop facilement. Il y a des imprécisions techniques qui me gênent, elles font que gratuitement ou en dépensant peu d'énergie, nos adversaires, certes excellents, sont trop vite en position de marquer".

Antoine Hastoy : "Un manque de maîtrise et d'attention aussi parfois"

Lucas Rey : "On voit le travail qu'il nous reste pour atteindre ce niveau là"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess