Rugby

Top 14 (J7) - Défaite au Hameau de la Section face à l'Union Bordeaux-Bègles

Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn samedi 1 octobre 2016 à 23:44

Les hommes de Julien Pierre ont perdu dans les dernières minutes
Les hommes de Julien Pierre ont perdu dans les dernières minutes © Maxppp - Renaud Joubert

C'est cruel, la Section Paloise y était presque... Mais les rugbymen palois n'ont que la défaite au bout des quatre-vingt minutes d'un match à couteaux tirés face à Bordeaux-Bègles au Hameau. Et tout de même un point de bonus défensif. (28-30)

La passe de trois n'aura pas eu lieu. Et pourtant, c'était bien parti, la Section Paloise ne s'est jamais laissée distancée par l'Union Bordeaux-Bègles, et à même tenu les rennes du match pendant 34 minutes.

Pour Bernard Pontneau, le président de la Section Paloise, cette défaite n'est pas un coup d'arrêt

Un duel de buteurs

C'est ainsi qu'on peut résumer la première période. Après un essai non transformé intervenu dès la 5ème minute de jeu pour Bordeaux-Bègles, le match s'est joué entre les buteurs. Tom Taylor, préféré au pied à Colin Slade, inscrit les premiers points palois à la 12ème minute. Pau revient 3 à 5. Beaucoup de jeu des deux côtés, nouvelle pénalité pour Pau qui prend le dessus. 6-5 à la 20ème minute, qui se transforme en 8-6 et en 9-8 en à peine cinq minutes de jeu.

Après le remplacement de Jérémy Hurou par Jamie Mackintosh, Julien Tomas est sanctionné, nouvelle pénalité pour Bordeaux-Bègles qui repasse devant : 9-11 à la 33ème minute. Une pénalité pouvant en cacher une autre, c'est au tour des girondins de se mettre à la faute avec un placage haut signé Jandre Marais. Tom Taylor continue son 100% au pied : 12-11 pour Pau à la 34ème minute.

Ca ne bougera plus pour les palois jusqu'à la mi-temps, en revanche, Bordeaux-Bègles reprend du poil de la bête en inscrivant deux nouvelles pénalités : 12-17 au coup de sifflet de M. Marchat.

Une magnifique entame de deuxième période

41ème minute : essai des Palois, qui reviennent plus déterminés que jamais ! Louis Dupichot se faufile à travers la défense girondine, il n'a plus qu'à aplatir, et Tom Taylor à transformer. Pau dépasse Bordeaux-Bègles, et mène 19-17 à la 42ème minute. Puis, l'écart se creuse un peu plus, toujours grâce à la botte de Tom Taylor qui inscrit sa cinquième pénalité, 22-17 à la 47ème minute.

Bordeaux réduit l'écart 2 minutes plus tard car les palois ne sortent pas assez rapidement de la zone plaqueur-plaqué. 22-20 à la 49ème minute.

Les esprits s'échauffent

A la 57ème minute de jeu, arrêt du temps pour quelques "bisous" échangés entre palois et bordelais. M. Marchat envoi Daniel Ramsey et Louis Benoît Madaule sur le banc pour 10 minutes. Les deux équipes se retrouvent 14 contre 14. Le match reprend.

Après une sixième pénalité transformée par Tom Taylor, Lionel Beauxis, applaudi par le public béarnais, fait son entrée sur le terrain en remplacement de Ian Madigan. C'est à la 64ème minute que les palois marqueront leurs derniers points, 28-20. Plus que douze minutes, on y croit !

Les 10 dernières minutes sonnent le glas

Après une pénalité inscrite par Lionel Beauxis alors que le public lui demandait gentiment d'être "de notre côté" (et donc de ne pas réussir sa pénalité), c'est le coup de bambou pour les béarnais.

76ème minute, un long jeu au pied est récupéré par Pau, mais Romain Lonca intercepte une passe de Thibault Daubagna, personne ne pourra l'arrêter. Bordeaux-Bègles reprend l'avantage après transformation, 30-28. Le score en restera là, malgré la sortie de Ole Avei pour un placage à l'épaule sur Steffon Armitage à la 79ème minute.

On retient le point de bonus défensif, maintenant il faut faire le vide et se concentrer sur le prochain déplacement dimanche à Lyon.

Partager sur :