Rugby

Top 14 (J8) - A deux doigts... la Section Paloise s'incline face au LOU (27-22)

Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn dimanche 9 octobre 2016 à 15:58

La Section Paloise n'a pas su résister au LOU
La Section Paloise n'a pas su résister au LOU © Maxppp - Suire Thierry

Gros match pour les deux équipes, malgré une mêlée encore trop faible côté Section Paloise, les Vert et Blanc ont montré du jeu et de l'envie. Ça n'a pas suffi, les Béarnais se sont inclinés à l'extérieur et repartent avec un point de bonus défensif, sur le score de 27-22.

C'était le match qui pouvait tout faire basculer. En cas de victoire, la Section pouvait flirter avec les places de barragiste. Et on y a cru jusqu'à la dernière seconde ! Mais les lyonnais ont su garder la tête froide sur une fin de match explosive.

Thomas Bianchin, talonneur de la Section Paloise, aurait voulu montrer un autre visage sur les mélées.

Et pourtant, c'est Pau qui ouvre le score

Dès la 5ème minute de jeu, Taiasina Tuifua, troisième ligne du LOU, se fait pénaliser au sol. L' occasion pour Tom Taylor de confirmer sa qualité de butteur en inscrivant les premiers points du match. Quelques minutes plus tard, nouvelle pénalité, nouveau 100% pour notre néo-zélandais, et 6-0 pour la Section Paloise.

Une 19ème minute synonyme du chaos

Daniel Ramsey, qui vient de rentrer en remplacement de Julien Pierre, se fait bêtement sanctionner pour avoir tapé sur le bras de Virgile Bruni lors d'une touche. C'est l'exclusion, 10 minutes au frigo qui vont être lourdement payées.

Il ne faut pas attendre longtemps pour s'en apercevoir. Une minute seulement après ce fait de jeu, Taiasina Tuifua trouve la brèche dans une défense paloise qui craque. Essai qui fait mal, transformé par l'ancien toulonnais Frédéric Michalak. Le LOU passe devant pour la première fois. 7-6 à la 21ème minute.

Quand tout s'accélère

C'est là que ça fait vraiment mal pour les verts et blancs. A peine trois minutes se sont passées depuis l'essai, quand Frédéric Michalak réalise une feinte de passe qui lui permet d'atteindre l'en-but palois. Il transforme son propre essai. 14-6, le score devient lourd.

La fin de la première période se joue entre les butteurs, mais les lyonnais restent supérieurs aux palois. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 17-12, rien n'est fait.

Une reprise sous le signe du coaching

Dans les dix minutes qui suivent le début de cette deuxième période, on assiste à du changement de tous les côtés. Du côté de Pau, Vatubua, Daubagna, Mackintosh et Mowen remplacent Smith, Thomas, Buckle et Coughlan. On sent que Simon Mannix, le manager des béarnais, a la volonté de faire bouger les choses. C'était sans compter sur la mélée, trop faible.

La mélée paloise offre un essai aux lyonnais

Nous sommes à 5 mètres de l'en-but palois. Une première mélée s'est écroulée du côté de Pau, Adrien Descottes, l'arbitre de la rencontre, ordonne une nouvelle mélée... les palois ne tiennent pas. C'était téléphoné, les lyonnais l'ont cherché et l'ont trouvé : essai de pénalité, bien sûr transformé par Fred Michalak. Les lyonnais s'envolent, 27-15 à la 55ème minute.

Les palois ne baissent pas les bras

Il faut attendre la 65ème minute pour reprendre espoir : Watisoni Votu fait craquer la défense lyonnaise et vient aplatir dans l'en-but du LOU, 27-22 après transformation de Tom Taylor, auteur d'un 6/6 au pied.

Les palois donnent tout sur les dernières minutes ! Ils partent de leurs 22, et remontent petit à petit le terrain, en enfonçant la défense lyonnaise qui ne peut que reculer. Nous sommes dans les 22 mètres lyonnais, Ben Mowen fait une passe pour... la touche ! La sirène va retentir, tout espoir est perdu, les lyonnais jouent la touche... Et non ce n'est pas fini ! Interception paloise, on y retourne, on pilonne, on y croit... Mais Steffon Armitage ne parvient pas à contrôler le ballon, les lyonnais tapent en touche et c'est fini, sur un gros "ouf" de soulagement de Pierre Mignoni, l'entraîneur du LOU.

C'est une déception pour les palois qui y ont cru jusqu'au bout, il n'ont rien lâché. Reste à re-travailler ces débuts de match, pour ne plus avoir à courir après le score et se mettre à l'aise le plus tôt possible.

Prochain rendez-vous pour les verts et blancs face à Bath, pour le premier match de la poule 4 de la Challenge Cup, samedi 15 octobre à 20h45, au Hameau.

Partager sur :