Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 (J8) - Lourde défaite de la Section Paloise au Racing 92 (48-28)

samedi 27 octobre 2018 à 20:28 Par Eric Bentahar, France Bleu Béarn

Après avoir débuté la rencontre pied au plancher, la Section Paloise a laissé le Racing 92 reprendre le match en main. Les Palois s’inclinent 48 à 28, avant de se déplacer à Castres.

La Section Paloise n'a pas réussi à dominer le Racing 92.
La Section Paloise n'a pas réussi à dominer le Racing 92. © AFP - LIONEL BONAVENTURE / AFP

Nanterre, France

Ce devait être un match engagé. Il l’a été. Ça aurait pu être l’occasion d’un match référence chez un gros du championnat. Ça ne le sera pas. Pourtant, Thibault Daubagna avait montré le chemin à ses coéquipiers, sur le terrain synthétique du Racing 92.

Florian Nicot : "On a des regrets parce qu'on a produit du jeu"

Pau très vite devant

Un premier essai après du demi de mêlée après une inspiration géniale de Stanley au bout d'une minute de jeu, un deuxième au quart d'heure après cette fois une percée de Hastoy, la Section Paloise prend les devants et mène 14-3. Mais c’était sans compter sur le réveil des Racingmen, chatouillés dans leur orgueil par des Palois en forme. Malgré un essai refusé, les locaux virent en tête à la pause, 24 à 14 (essais de Chat, Joseph et Volavola).

La seconde mi-temps débutera encore par un essai palois, grâce au bras tendu sur la ligne de Laurent Bouchet avant deux essais parisiens (Vakatawa et Imhoff). La Section tentera de réduire le score pour faire échapper le point de bonus aux locaux, et ce sera chose faite avec un essai signé Nicot. Le Racing inscrira un dernier essai anecdotique, encore par Imhoff. 48-28 au final.

Martin Puech : "Le match a été beaucoup plus serré que le score le montre"

Beaucoup de casse

Pour ne rien arranger, la Section a laissé sur le carreau plusieurs de ses soldats : Antoine Hastoy touché à la cuisse a laissé sa place à Colin Slade... lui-même contraint de sortir moins de cinq minutes plus tard sur un protocole commotion duquel il ne reviendra pas. Laurent Bouchet a été touché aux cervicales suite à son essai et en fin de match, Thibault Daubagna est sorti en boitant après un coup à la cheville.

Une douloureuse défaite pour les Béarnais, qui espéraient bien poursuivre leur série de victoires, entamée avant la pause européenne. Il faudra désormais se remobiliser avant un déplacement à Castres le week-end prochain.