Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 (J9) - Castres ne fait qu’une bouchée de la Section Paloise (37-10)

samedi 3 novembre 2018 à 21:06 Par Eric Bentahar, France Bleu Béarn

Après la défaite au Racing, la Section Paloise se devait de dominer Castres. Mais le champion de France en titre a déroulé son jeu sans difficulté. Pau s’incline lourdement 37 à 10.

Rien n'y a fait, la Section n'a pas su répondre aux attaques réussies de Castres.
Rien n'y a fait, la Section n'a pas su répondre aux attaques réussies de Castres. © AFP - RAYMOND ROIG / AFP

Castres, France

Comme le week-end dernier à Nanterre, tout avait pourtant bien commencé pour la Section Paloise. Dès les premières secondes du jeu, Thibault Daubagna valide une bonne séquence de possession dans les 22m adverses pour ouvrir le score. Une pénalité qui offre l’espoir de voir la Section faire oublier sa lourde défaite face au Racing.

Marvin Lestremau : « Collectivement, on a eu zéro ballon à jouer »

Castres déroule

Mais le temps d’y penser qu’il faut déjà oublier ! Car Castres répond dans les secondes suivantes en inscrivant un essai par Battle (4e), puis un deuxième une minute plus tard signé Ebersohn. Les temps de jeu s'enchaînent et la Section est à l'agonie, encaissant encore deux pénalités puis un nouvel essai de pénalité (30e). A la demi-heure de jeu, la Section Paloise est inexistante face à des Castrais qui mènent déjà 25 à 3, bonus offensif en poche, avant d'ajouter un nouvel essai avant la mi-temps grâce à Laveau (34e).

Le reste du match ne sera que plus difficile pour les Palois. Seul Steffon Armitage réussit son retour sur les terrains après la pause, en inscrivant un essai (57e). Le seul pour les Palois qui vont s’incliner 37 à 10, après avoir encaissé un dernier essai de Tulou (65e).

Encore un match à oublier, avant une trêve qui fera du bien aux esprits. Mais il faudra absolument régler la mire avant de recevoir le Stade Toulousain le 24 novembre prochain.

Bernard Pontneau : « Franchement pathétique, un peu honteux »

Le président de la Section Paloise pointait après le match certains comportements individuels : « Des vestiaires abattus j'en ai vu souvent et j'en verrai encore, ce n'est pas ça le problème. Ce qui m'a gêné, c'est la première mi-temps où quand on en prend, on en prend deux, trois parce qu'on ne sait pas arrêter cette hémorragie. Il y a de la fébrilité qui s'installe, on se délite... Il va falloir progresser dans ce domaine parce que je trouve que certains types, s'ils n'avaient pas pris le bus c'était pareil. C'était franchement pathétique, quelque part un peu honteux. Ça on sait le faire à la Section : gagner les grands matchs et aussi être honteux, bon là c'est fait. Bon, pas tout le monde non plus, j'ai vu certains joueurs avec vraiment de l'envie, et certains jeunes m'ont fait plaisir par leur fraîcheur. »

Bernard Pontneau : « Certains, s'ils n'avaient pas pris le bus c'était pareil »