Rugby

Top 14 : "l'amour du rugby m'anime toujours". Cabannes sort de sa retraite et signe à Brive

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin mardi 16 août 2016 à 12:49

Le trois-quart centre Romain Cabannes s'engage en tant que joker médical
Le trois-quart centre Romain Cabannes s'engage en tant que joker médical © Radio France - Nicolas Blanzat

Le trois-quart centre arrive en tant que joker médical. Contraint de mettre un terme à sa carrière fin juin faute de sollicitation, Romain Cabannes ne cache pas son bonheur de poser ses valises à Brive.

Brive a trouvé le joker médical de Benjamin Pètre, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou lors de la rencontre de préparation à La Rochelle, vendredi 5 août. Le CAB va engager Romain Cabannes, 31 ans, passé par Pau, Biarritz et Castres où il évoluait depuis 2009 avant que son contrat se termine fin juin. Et, alors qu'il était parti pour s'engager avec la Section Paloise, Romain Cabannes, champion de France en 2013, aurait été dupé par le club béarnais. "Je vais être franc, il m'a baisé la gueule", expliquait il y a un mois le trois-quart centre au sujet de Simon Mannix, manager de Pau. Romain Cabannes décidait alors, faute de sollicitation, de mettre un terme à sa carrière. Avant que Brive ne fasse sonner son téléphone...

"Pas revanchard, mais heureux qu'un club ait fait appel à moi"

Arrivé à Brive ce lundi, Romain Cabannes était en train de faire le tour des installations quand nous l'avons rencontré ce mardi matin. "Je m'étais fait à l'idée d'arrêter le rugby et de me lancer dans autre chose, donc je prends ça comme la cerise sur le gâteau", explique le néo-Briviste. "Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Je suis très triste pour Benjamin (Pètre), j'ai eu l'occasion d'échanger avec lui, parce que moi aussi j'ai connu la blessure dans ma carrière et ce n'est jamais drôle et évident", poursuit Romain Cabannes, "mais il est vrai que ça me permet de me sortir de ma retraite et de mon canapé, donc je suis très content et très excité du challenge."

"L'amour de ce sport m'anime toujours"

Justement, est-il revanchard après l'épisode de sa vraie-fausse arrivée à Pau ? "Non, je ne suis pas revanchard", coupe-t-il, "mais je suis surtout content qu'un club ait fait appel à moi, d'autant plus un club de Top 14. Nicolas (Godignon) m'a appelé et j'ai bien aimé ses mots parce qu'il ne m'a pas parlé de rugby, tout ça. Il m'a juste demandé si j'étais encore motivé pour jouer au rugby. L'idée a fait son chemin, je commençais à tourner en rond. J'ai donc eu envie de continuer à jouer, le CAB me le permet, et l'amour de ce sport m'anime toujours." Sa première apparition sous le maillot Briviste n'est pas encore programmée, car pour l'instant "il faut que je me m'entraîne et que je me remette à niveau", poursuit Cabannes, "parce que j'avais quand même coupé, donc j'ai un peu de retard dans la préparation par rapport aux autres joueurs." Mais l'envie est bien là : "je viens avec beaucoup d'humilité. L'an dernier, j'étais en échec à Castres. Mais c'est vrai que l'état d'esprit que j'ai pu entrevoir depuis lundi me laisse croire que l'adaptation peut être rapide."

R. Cabannes : "je prends ça comme la cerise sur le gâteau"

Partager sur :