Rugby

Top 14 : l'Aviron Bayonnais battu à Brive crie à l'erreur d'arbitrage

Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque dimanche 6 novembre 2016 à 1:27

Brive a réussi à déborder Bayonne en 2e période
Brive a réussi à déborder Bayonne en 2e période © AFP -

Les Bayonnais sont animés d'un sentiment d'injustice. Leur 7e défaite (26-9) serait entachée d'une grosse erreur d'arbitrage sur le 1er essai briviste, en 2e mi-temps, alors que les 2 équipes étaient à égalité (9-9), accuse Vincent Etcheto. C'est la 2e fois en 2 matchs fulmine le manager de l'Aviron

Essai ou pas essai ? L'arbitre de la rencontre lui ne s'est pas posé la question au moment de valider le plongeon de l'ailier corrézien Guillaume Namy dans l'en-but, sur une pénalité rapidement jouée à 15m de l'en-but, en conclusion d'une contre-attaque de Brive depuis le milieu du terrain. Les deux équipes venaient tout juste de rentrer des vestiaires sur un score de parité (9-9) à l'issue de ce qui restera la meilleure mi-temps produite par Bayonne en déplacement cette saison.

Fautes d'arbitrage en série contre l'Aviron ou victimisation paranoïaque ?

Mais cet essai, tournant du match, ne serait pas valide clame devant les caméras et micros le manager de l'Aviron. Dès le coup de sifflet final, Vincent Etcheto est rentré sur le terrain s'en allant d'un pas décidé dire son fait à l'arbitre, raccompagné par un imposant service d'ordre jusqu'aux vestiaires. Le week-end passé déjà, l'essai assassin du Racing 92, qui menait 9-3 à 10 minutes du terme, était entaché d'une faute francilienne que l'homme en noir aurait par la suite reconnue. A Brive, c'est la pénalité rapidement jouée par les Brivistes pour inscrire l'essai qui pose problème, car de faute il ne pouvait y avoir affirme le manager :

L'arbitre siffle une pénalité pour un hors-jeu, alors qu'il n'y a pas de regroupement, donc pas de ligne de hors-jeu, donc pas d'essai (...) Quand le match est plié au bout de 10 minutes pour une erreur d'arbitrage, alors qu'on avait décidé de construire notre jeu différemment, ça fausse tout le match. — Vincent Etcheto

L'entraineur en chef de l'Aviron Bayonnais, Vincent Etcheto en conférence de presse - Radio France
L'entraineur en chef de l'Aviron Bayonnais, Vincent Etcheto en conférence de presse © Radio France - Thibault Vincent

L'entraineur bayonnais Vincent Etcheto estime que l'essai qui permet à Brive de se détacher est entaché d'une faute d'arbitrage

Alors non, les Bayonnais ne pourront totalement se cacher derrière ce fait de jeu, quand bien même l'essai des Corréziens ne serait pas valable. Il ne peut faire oublier les placages manqués en début des deux mi-temps, les occasions d'essai encore une fois laissées en route, les pénalités trop faciles offertes au buteur adverse, et la mêlée rossée comme rarement, telle les cognes de Georges Brassens au marché de Brive-la-Gaillarde.

Bayonne entraîné dans la spirale infernale du doute

Trop de fautes. Et ces erreurs supposées d'arbitrage n'arrangent rien. Cerise sur le gâteau empoisonné d'une équipe entrainée dans une spirale infernale, que le moindre grain de sable dans les crampons est susceptible de faire trébucher. Mené, l'Aviron retombe dans ses doutes, tente moins et se montre incapable de se procurer des occasions reconnait l'arrière Romain Martial :

On s'est délités petit à petit à 16 à 9, alors qu'à 9-9 c'était à nous de prendre les initiatives, on voulait enfoncer le clou, on sentait les Brivistes à la mi-temps pas forcément au mieux de leur forme.

Pour l'arrière de l'Aviron, Romain Martial, Bayonne se met à douter et donc à moins tenter quand l'équipe est menée

Une première mi-temps aboutie, phare dans la nuit basque

Reste tout de même cette première mi-temps aboutie, ponctuée de quelques beaux mouvements qui ont mis les Brivistes en difficulté, et donné le sentiment aux Bayonnais qu'ils étaient sur le bon chemin, veut croire le centre Félix Le Bourhis :

Il faut qu'on s’appuie sur cette première mi-temps où on est stratégiquement je pense quasiment parfaits, si on appuie sur cela on sera peut-être proche de la vérité.

La première mi-temps bayonnaise est la plus aboutie à l'extérieur, ne manque qu'un peu de réussite et de confiance, reconnait le centre bayonnais Félix Le Bourhis

L'Aviron va maintenant recevoir à deux reprises : Clermont, le leader, puis Toulouse... pas simple pour mettre fin à cette série sans fin de 9 matchs de Top 14 (11 avec le Challenge européen) sans succès.

Top 14 - 10e journée / Brive bat Bayonne 26 à 9 (mi-temps : 9-9)

Temps : froid et humide. Terrain : moyen. Spectateurs : 9879

Arbitre : M. Descottes (Drôme)

Les points : 2 essais Namy (49), Koyamaibole (69), 2 transformations Germain, 4 pénalités Germain (2, 10, 18, 64) pour Brive / 3 pénalités Saubusse (5, 23, 39) pour Bayonne

Exclusion temporaire : Iguiniz (67, fautes répétées) pour Bayonne

Brive : Germain (Galala 79) - Lapeyre, Mignardi, Burotu, Namy (Ngwenya 58) - (o) Bézy, (m) Iribaren (Péjoine 72) - Koyamaibole, Hirèche (Sanconnie 61), Hauman - Mela (cap.) (Steenkamp 68), Waqaniburotu - Bekoshvili (Buys 50), Da Ros (Acquier 58), Pointud (Asieshvili 58)

Bayonne : Martial - Laveau (Schuster 68-78), Le Bourhis, Lovobalavu (Thierry 34), Jane (Fuster 79) - (o) Du Plessis, (m) Saubusse (Rouet 70) - Van Lill, Gayraud, Beattie - Jaulhac (Huete 59), Donnelly (Chouzenoux 70) - Cittadini (Broster 64), Leiataua (Menage 70), Iguiniz (cap, Schuster 78)

Retrouver tous les résultats et le classement à l'issue de cette 10e journée de Top 14.