Rugby

Top 14 : victoire prolifique de l'UBB face au Stade Français (37-19)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde samedi 5 novembre 2016 à 16:45 Mis à jour le samedi 5 novembre 2016 à 17:46

Hugh Chalmers inscrivant le 2e essai de l'UBB avant d'en offrir un à Julien Rey.
Hugh Chalmers inscrivant le 2e essai de l'UBB avant d'en offrir un à Julien Rey. © Radio France - Justine Hamon

Match comme souvent très animé entre l'Union Bordeaux-Bègles et le Stade Français. Du jeu (décousu) à foison, sept essais et une victoire précieuse pour l'Union, même sans bonus, à l'entame d'un mois de novembre périlleux.

Les matchs entre l'UBB et le Stade Français sont quasi-systématiquement prolifiques, cette 10e journée de Top 14 n'a pas fait exception. C'est bien le Stade Français qui a ouvert les hostilités grâce à Bonneval (7e), mais ensuite l'Union a largement dominée la première mi-temps inscrivant trois essais par Chalmers (21e), Maynadier (32e) et Rey (40e).

Julien Rey : "On fait une entame un peu médiocre"

Coupables d'une entame de deuxième mi-temps ratée, les Girondins ont vu les joueurs de la capitale refaire une partie de leur retard par Sinzelle (46e) et Waisea (49e). Mais Lesgourgues a calmé les ardeurs parisiennes (63e) pour permettre à l'UBB de terminer un peu plus sereinement cette rencontre.

L'UBB inflige un 27-0 au Stade Français

Auteurs d'une entame ratée à Castres le week-end dernier, les joueurs de Raphael Ibanez ne voulaient pas reproduire la même erreur. Las, ils se sont encore fait surprendre d'entrée, mais ont réagi plus vite. En infligeant trois essais et un 27-0 au Stade Français en moins d'une demi-heure, l'UBB a livré une première mi-temps finalement aboutie, laissant croire que l'objectif du deuxième acte serait la recherche du bonus offensif (27-7).

Jean-Marcellin Buttin : "Se donner des chances d'aller chercher des bonus"

Mais encore une fois c'est le Stade Français qui a mis d'entrée sur reculoir l'Union. Seulement l'UBB apprend ses leçons et ne s'est pas effondrée, la victoire s'est aussi dessinée grâce à une discipline retrouvée des Bordelais et une mêlée très solide. Seule la touche s'est montrée défaillante. Côté parisien, les 11 points laissés en route au pied coûtent finalement cher, au moins un bonus défensif.

Des "présents" au niveau

Avant le match le capitaine Clément Maynadier soulignait toute sa confiance dans les joueurs présents pour se montrer au niveau des nombreux absents, blessés ou sélectionnés. Il avait vu juste : Sébastien Taofifenua a systématiquement avancé, Marco Tauleigne a été très actif, Yann Lesgourgues a fait la différence quand l'UBB était dans le dur. Ajoutez à cela les performances majuscules de Cyril Cazeaux, de Hugh Chalmers et une bonne première de Simon Hickey pour son retour (17 points dont un drop, un seul échec au pied)... L'Union a globalement dominé sa partie.

Le mois de novembre est donc lancé et bien lancé. L'UBB va devoir continuer de se passer de la dizaine de joueurs sélectionnés ou blessés pour aller à Grenoble le week-end prochain puis recevoir comme il se doit le voisin rochelais dans deux semaines. Bordeaux-Bègles est provisoirement 4ème avant le reste des matchs de la dixième journée.

L'association entre Julien Rey et Jayden Spence au centre de l'attaque girondine fonctionne de mieux en mieux. - Radio France
L'association entre Julien Rey et Jayden Spence au centre de l'attaque girondine fonctionne de mieux en mieux. © Radio France - Justine Hamon