Rugby

Top 14 : l'Union Bordeaux-Bègles encore un peu tendre à Toulouse (22-17)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde samedi 27 août 2016 à 23:23

Yoann Huget solide face à Blair Connor.
Yoann Huget solide face à Blair Connor. © Radio France - Olivier Uguen

ll en a encore manqué un peu à l'UBB pour faire chuter le Stade Toulousain sur sa pelouse. À cause d'une deuxième mi-temps où l'Union a subi la domination physique des Stadistes, les joueurs de Raphael Ibanez doivent se contenter d'un point de bonus défensif néanmoins encourageant.

L'Union Bordeaux-Bègles n'arrive décidément pas à donner tord aux statistiques. Ni à celle qui dit que l'UBB ne gagne jamais son premier déplacement de la saison en Top 14, ni à celle qui souligne que l'Union n'a jamais gagné sur la pelouse des Toulousains. Il y avant pourtant cette fois encore de l'espoir après une entame pleine d'envie et un score de parité à la mi-temps (9-9). Seulement lors du 2e acte, les Toulousains ont accéléré et inscrit le premier essai grâce à Marchand (67e). Les Girondins ont répondu grâce à Buttin (72e), mais trop pénalisés dans le jeu, cela n'a pas suffit.

Un point, c'est bien

On attendait avec une certaine hâte le coup d'envoi de cette rencontre, en partie pour savoir comment allaient se comporter le XV de départ de l'UBB qui comptait des jeunes joueurs comme Cros ou Cazeaux pour qui le palpitant s'est sans doute emballé au moment d'entrer sur la pelouse. C'est pourtant bien l'Union qui a attaqué le match pied au plancher exerçant une grosse pression sur les Rouge et Noir, notamment en mêlée. Des efforts récompensés grâce à la botte de Beauxis puis Madigan sans parvenir à trouver la solution menant jusqu'à la ligne d'en-but.

Mais Toulouse, avec son expérience a su laisser retomber la fougue de son adversaire et voisin pour tranquillement revenir dans ce match. Forts d'une ligne de trois-quarts composée exclusivement d'internationaux, les Toulousains ont intelligemment renversé la pression sur le "bizut" Geoffrey Cros, coupable de quelques maladresses. Au fil du match, c'est tout le collectif girondin qui s'est mis à commettre des erreurs, en conquête et dans le jeu. Symbole de cela, l'essai des Stadistes qui a pour origine une touche de l'UBB à 5m de son en-but et sur laquelle Auzqui lobbe tout l'alignement pour trouver les bras du talonneur adverse.

Trop d'imprécisions

En deuxième période, l'UBB a connu un passage à vide d'une grosse quinzaine de minutes qui lui coûte sans doute le match. Son origine ? Difficile à dire. La chaleur peut-être, le carton jaune sévère infligé à Luke Braid en milieu de première mi-temps, ou bien les remplacements précoces de Chambord (coup à la hanche) et Beauxis (contracture) qui n'ont pas permis ce supplément de fraîcheur quand l'UBB aurait pu en avoir besoin.

Une défaite bonifiée à qualifier d'encourageante donc, sachant que l'UBB va continuer d'huiler son jeu et surtout enregistrer le retour de plusieurs joueurs dans les semaines à venir. Il n'en faudra pas moins pour venir à bout de Montpellier dimanche prochain. Le MHR qui a chuté une semaine avant l'UBB sur la pelouse de Toulouse, sur le score de 20-12.

Partager sur :