Sports

Top 14 : l'Union Bordeaux-Bègles subit la loi de Clermont (40-16)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde samedi 17 septembre 2016 à 23:40

Le demi de mêlée de Clermont Morgan Parra a été impérial face à l'UBB.
Le demi de mêlée de Clermont Morgan Parra a été impérial face à l'UBB. © Maxppp - Maxppp

Clermont a une nouvelle fois démontré sa forme actuelle en empochant sans trembler les cinq points de la victoire bonifiée. Pourtant l'UBB n'a pas semblé hors-sujet et peut retenir quelques enseignements de ce match.

Pour voir le verre à moitié plein, il faut se dire que l'UBB en perdant 40 à 16 a fait mieux que le Racing 92 champion de France la semaine dernière qui avait perdu 47 à 10. L'ASM continue son début de saison quasi-parfait et se retrouve en tête du Top 14 grâce aux cinq essais de Lamerat (14e), Jedrasiak (52e), Strettle (56e, 77e) et Zirakashvili (69e) synonymes d'une victoire à autant de points. Bordeaux-Bègles a tenté d'exister grâce à la botte de Beauxis et à un essai de Talebula (54e) mais Clermont était bien au-dessus.

L'Union simplement surclassée

Contrairement à ce que le score pourrait laisser croire, la rencontre n'a pas été à sens unique. Si Clermont l'a menée de bout en bout, l'UBB s'est accrochée et n'a été véritablement distancée qu'à l'heure de jeu. Avant cela, l'Union a fait preuve d'agressivité en défense pour résister et n'a pas eu peur de tenter des coups. Seulement, face à un adversaire comme l'ASM, chaque erreur se paye comptant. Ainsi que cela soit grâce à la botte de Morgan Parra ou à la fougue de Lamerat, Clermont a fait preuve de beaucoup d'application et d'un réalisme froid pour prendre les devants.

Quand le match s'est emballé, les Bordelo-béglais se sont accrochés mais face à la vista de garçons comme Strettle ou Abendanon, à la puissance d'autres comme Lee ou Jedrasiak, il faut simplement reconnaître la supériorité des Auvergnats dans tous les secteurs de jeu.

200e pour Chalmers

Pour se match, le staff avait procédé à une rotation de l'effectif, ainsi Talebula de retour s'est illustré en marquant un bel essai qu'il ne doit qu'à lui-même. La charnière Audy-Beauxis a tenu la route et le jeune Johan Aliouat pour sa première a montré qu'il était solide à l'impact. Ce match était aussi le 200e du 3ème ligne Hugh Chalmers, qui dispute sa neuvième saison sous les couleurs girondines. Dans son rayon d'action favori, la touche, l'UBB a d'ailleurs bien réussi à perturber les Clermontois. En mêlée aussi Bordeaux-Bègles a fait jeu égal ou presque face à son adversaire, signe que tout n'est pas à jeter – loin de là – dans la performance des joueurs de Raphael Ibanez.

Les enseignements serviront sans doute lors de la prochaine confrontation entre les deux équipes, dans un mois à peine, sur la même pelouse mais cette fois à l'occasion de la Coupe d'Europe. Avant cela l'UBB doit se concentrer sur la rencontre qui l'attend le week-end prochain, elle est 9e avant de recevoir Lyon. Il faudra gagner pour ne pas commencer à gamberger.

Partager sur :