Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : la première de l'après Mannix pour la Section Paloise

-
Par , France Bleu Béarn

Près de deux semaines après la déculottée à La Rochelle et le départ de Simon Mannix, la Section Paloise retrouve le terrain ce samedi face au Racing (14h45). L'objectif reste le même : retrouver la victoire au Hameau et s'éloigner un peu de la place de barragiste.

Martin Puech va enchaîner dans les 23 avec la Section.
Martin Puech va enchaîner dans les 23 avec la Section. © AFP - Lionel Bonaventure

Pau, France

Onze jours se seront écoulés entre l'annonce du départ de Simon Mannix de la Section Paloise (11e) et le coup d'envoi du match face au Racing (4e). Onze jours durant lesquels Nicolas Godignon et Fred Manca ont fait au mieux pour se glisser – à deux – dans le costume de manager. « Il y a eu un temps où cela n'a pas été facile, reconnait Fred Manca, puis au fil de la semaine le groupe a montré à nouveau une énergie positive. Puis cette semaine cela a été plus simple parce qu'il y a match. Et ce match du Racing c'est notre seul objectif pour le moment ».

Fred Manca : « Un groupe marqué par la dernière défaite »

Le changement dans la continuité...

Pas de bouleversement au cours de ces onze jours au centre d'entraînement, dans le contenu ou dans l'approche : « rien n'a été modifié dans le système, explique Fred Manca, c'est ce qu'on met à l'intérieur de ça et les attitudes qu'il fallait changer, juste remettre les têtes à l'endroit. Lorsque les têtes sont à l'endroit, tout est plus simple ». Peu habitué à ce genre de situations dans sa carrière, le pilier Thomas Domingo note « plus d'unification, la volonté de nous retrouver un peu plus entre nous, parce qu'on sait aussi qu'on est dans une situation compliquée ». Des attitudes qui devront se confirmer au Hameau face au Racing, pour ne pas que cela ressemble à une promesse en l'air de plus.

Et le jeu dans tout ça ? « Pour gagner et prendre quatre points, il nous faut retrouver notre jeu et notre cohésion » assure Thomas Domingo. Il faudra penser aussi à assurer les bases. La conquête, paradoxalement, avait tenu la route lors de la déroute rochelaise, mais c'est à peu près tout, et c'est dire le chantier. Alors le plus simple, ce sera peut-être d'assurer et se rassurer sur les bases : cette conquête, et une agressivité retrouvée dans tous les secteurs. « Il y a un moment, on fait un sport de de combat et il y a des collisions qu'il faut dominer, résumait Nicolas Godignon dans Stade Bleu Béarn. Ce jeu on peut le prendre dans tous les sens, c'est quand même souvent celui qui avance qui gagne les matchs ».

... Avec un nouveau capitaine

Les signes les plus visibles de ce changement dans le management sont d'une part le retour de Steffon Armitage en tant que titulaire en 3e ligne, et d'autre le choix de nommer Quentin Lespiaucq capitaine pour cette rencontre, alors que Julien Fumat est blessé mais que Thibault Daubagna est bel et bien là. « Même si c'est la 23e journée il nous faut un bon match sur lequel s'appuyer pour finir la saison » assure Fred Manca, histoire de montrer que beaucoup de choses peuvent se passer après onze jours, en 80 minutes, les premières de l'après Mannix.

Section Paloise / Racing 92, c'est à vivre ce samedi dès 14h15 pour l'avant-match sur France Bleu Béarn !

Les équipes

Section Paloise : 15. Malié ; 14. Lestremau, 13. Nicot, 12. Vatubua, 11. Votu ; 10. Slade, 9. Daubagna ; 7. Gunther, 8. S. Armitage, 6. Butler ; 5. Delannoy, 4. Metz ; 3. Adriaanse, 2. Lespiaucq (cap), 1. Domingo.
Remplaçants : 16. L. Rey, 17. Calles, 18. Malafosse, 19. Puech, 20. Le Bail, 21. Taylor, 22. Pinto, 23. Hamadache.

Racing 92 : 15. Zebo ; 14. Dupichot, 13. Vakatawa, 12. Chavancy, 11. Rokocoko ; 10. Russell, 9. Machenaud (cap) ; 7. Le Roux, 8. Joseph, 6. Lauret ; 5. Palu, 4. Do. Ryan ; 3. Gomes Sa, 2. Chat, 1. Kakovin.
Remplaçants : 16. Avei, 17. Ben Arous, 18. Bird, 19. Chouzenoux, 20. Iribaren, 21. Volavola, 22. Klemenczak, 23. Tameifuna.