Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 : la Section Paloise à Brive pour passer la troisième

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Après une coupure de près de trois semaines, la Section Paloise espère reprendre sa marche en avant ce vendredi soir (20 heures), à Brive. Il faudra pour cela se sortir du piège d'Amédée-Domenech qui s'était refermé sur les Béarnais la saison dernière.

L'arrière palois Charly Malié n'a rien oublié du match à Brive la saison dernière.
L'arrière palois Charly Malié n'a rien oublié du match à Brive la saison dernière. © AFP - Pascal Pavani

Un match de haut de tableau ! La Section Paloise se déplace à Brive, 5e, en dauphin du Racing au classement du Top 14... Disons plus modestement un match d'équipes en forme en ce début de saison déjà tronqué par le coronavirus. Sans faute pour les Béarnais à Montpellier et contre Agen, large victoire contre Bayonne et défaite bonifiée à l'UBB pour les Corréziens, il s'agira pour l'un ou l'autre de confirmer. Et déjà prendre un ascendant dans la course au maintien.

Garder la dynamique

"On a eu l'impression de manger un peu du gâteau, mais pas à notre faim !", image le co-manager de la Section Paloise Nicolas Godignon à propos de ces deux week-end de coupure dès le début de la saison. Les Béarnais ont offert deux premières sorties engageantes et ont donc dû couper leur effort. Une semaine de régénération puis deux de travail pour préparer le déplacement à Brive n'ont pas été de trop avoue le talonneur Lucas Rey : "La pré-saison a été un peu longue, la coupure a aussi servi pour ça, maintenant on est à fond pour reprendre et continuer à performer, parce qu'on est content de nos résultats pour l'instant".

En deux fois 80 minutes la Section Paloise a montré sa force devant, en mêlée - deux essais de pénalité - et plus globalement dans la conquête, et son besoin de peaufiner encore ses lancements, trop peu efficaces face à Agen. "Il y a eu une grosse coupure, les automatismes ont été perdus, reconnait le 3/4 centre Alexandre Dumoulin, on a pu voir sur tous les matchs que ça s'est beaucoup joué devant, je ne sais pas si c'est le covid ou la coupure... De toute façon le rugby ça commence devant". L'ex-montpelliérain pointe plutôt du doigt, pour expliquer les temps faibles béarnais, les lacunes sur le jeu au pied haut, les renvois ou encore le manque de discipline en partie lié à l'application des nouvelles règles.

Souviens-toi l'hiver dernier...

Quoi qu'il en soit les Vert et Blanc se savent attendus à Amédée-Domenech, d'autant plus que la météo ne sera sans doute pas propice à de grandes envolées : "C'est une équipe accrocheuse mais qui joue de mieux en mieux, complète depuis deux ans", prévient Lucas Rey. La Section Paloise a payé pour savoir la saison dernière que le moindre relâchement pouvait se payer instantanément : d'une victoire quasi-acquise en menant 26-19 à la 71e, les Béarnais s'étaient finalement inclinés 33-26... "Personnellement je ne l'oublie pas", confiait en début de semaine Charly Malié sur France Bleu Béarn Bigorre, promettant "un esprit de revanche" au moment de retourner en Corrèze.

Ça a été un cauchemar, je me demande encore comment c'est possible de perdre un match comme ça...                      
Charly Malié, arrière de la Section Paloise

Pour ce match le Néo-Zélandais Luke Whitelock, remis d'une commotion encaissée contre Bayonne en match de préparation, jouera ses premières minutes cette saison. En première ligne Lucas Rey a l'occasion de débuter, pas de changement à la charnière avec la paire Le Bail / Hastoy reconduite. En revanche c'est encore trop tôt pour Vincent Pinto (quadriceps) qui vient de prolonger son bail en Béarn (jusqu'en 2023), tout comme Lekima Tagitagivalu (2023) et Fabrice Metz (2024).

Les équipes

CA Brive : 15. Laranjeira ; 14. Bituniyata, 13. Buliruarua, 12. Galala, 11. Muller ; 10. E. Hervé, 9. Lobzhanidze ; 7. Hirèche (cap), 8. Giorgadze, 6. R. Marais ; 5. Lees, Nansen ; 3. Ceccarelli, 2. Dufour, 1. Chauvac.
Remplaçants : 16. Alkhazashvili, 17. Thompson-Stringer, 18. P. Marais, 19. Voisin, 20. Fa'aso'o, 21. Blanc, 22. Jurand, 23. Japaridze.

Section Paloise : 15. Malié ; 14. Septar, 13. Vatubua (cap), 12. Dumoulin, 11. Votu ; 10. Hastoy, 9. Le Bail ; 7. Gunther, 8. L. Whitelock, 6. Ugena ; 5. Metz, 4. Cummins ; 3. Boughanmi, 2. L. Rey, 1. Moïse.
Remplaçants : 16. Lespiaucq, 17. Calles, 18. Pesenti, 19. Puech, 20. Marques, 21. Debaes, 22. Tuimaba, 23. Adriaanse.

CA Brive / Section Paloise, à vivre en intégralité ce vendredi soir, dès 19h30 pour l'avant-match, avec France Bleu Béarn Bigorre !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess