Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 : la Section Paloise compte sur le travail "zéro talent" pour embêter le Racing

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Après deux défaites à Clermont et contre La Rochelle, la Section Paloise se déplace au Racing 92 ce samedi (18h15). Un match où les Béarnais veulent prouver qu'ils sont capable de tenir tête au vice-champion d'Europe.

Gare à la bascule pour Samuel Marques et ses coéquipiers face au Racing.
Gare à la bascule pour Samuel Marques et ses coéquipiers face au Racing. © Maxppp - David Le Déodic

Après une entame de saison réussie et prometteuse, les Béarnais ont chuté lourdement à Clermont et contre La Rochelle. Plus que le résultat, c'est la manière et les écueils qui se répètent qui ont de quoi interpeller. Des doutes que veulent balayer les Béarnais en se montrant à la hauteur, dans le contenu au moins, sur la pelouse de l'Arena du Racing.

Alexandre Dumoulin : "On sait qu'on peut être dangereux contre ces équipes"

Être irréprochables dans les attitudes

C'est une constante depuis le début de saison, la Section manque ses entames. La défaite à domicile contre La Rochelle (24-35) a plus largement mis en lumière un manque d'agressivité et d'activité durant toute la première mi-temps. Un bilan que ne digère pas le pilier sud-africain Lourens Adriaanse, qui veut que l'équipe se montre à nouveau sous son meilleur jour au Racing : "Il faut qu'on soit en place sur tout ce qui demande zéro talent : bouger vite, défendre, être sous les jeux au pied... Si on perd le match parce qu'ils font un match énorme, ok, mais on ne peut pas perdre ce match parce qu'on n' est pas en place".

Le co-manager Fred Manca insiste lui aussi justement sur "toute l'énergie à mettre sur les déplacements, le combat, et tous les compartiments qui nécessitent zéro talent". C'est la clé identifiée par la Section Paloise pour tenir tête au vice-champion d'Europe, privé de certains joueurs, chahuté mais vainqueur au Stade Français (25-27), et capable d'arracher un bonus défensif à Castres (28-26).

Les équipes

Racing 92 : 15 Beale ; 14. D. Taofifenua, 13. Klemenczak, 12. Chavancy (cap), 11. Dupichot ; 10. Gibert, 9. Machenaud ; 7. Sanconnie, 8. Tanga, 6. Lauret ; 5. Bird, 4. L. Jones ; 3. Colombe, 2. Le Guen, 1. Kolingar.
Remplaçants : 16. Maiau, 17. Gogichashvili, 18. D. Ryan, 19. Chouzenoux, 20. Le Garrec, 21. Trinh-Duc, 22. D. Laborde, 23. Oz.

Section Paloise : 15. Malié ; 14. Tuimaba, 13. Roudil, 12. Dumoulin, 11. Vatubua ; 10. Hastoy, 9. Daubagna ; 7. Habel-Kuffner, 8. L. Whitelock, 6. Puech (cap) ; 5. Metz, 4. Cummins ; 3. Adriaanse, 12. Lespiaucq, 1. Fisi'ihoi.
Remplaçants : 16. L. Rey, 17. Odishvili, 18. Pesenti, 19. Ugena, 20. Marques, 21. Debaes, 22. Bonneval, 23. Corato.

Racing 92 / Section Paloise, rendez-vous dès 17h45 pour l'avant-match sur France Bleu Béarn Bigorre !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess