Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - Section Paloise : un rival à bâillonner

-
Par , France Bleu Béarn

Ce samedi à 18 heures, c'est un peu la suprématie rugbystique en Pyrénées-Atlantiques qui se joue à Jean-Dauger. Entre un promu, Bayonne, au début de saison canon et la Section en renouveau, la lutte promet d'être âpre.

Antoine Hastoy aura la responsabilité de la conduite du jeu face aux Basques.
Antoine Hastoy aura la responsabilité de la conduite du jeu face aux Basques. © AFP - Iroz Gaizka

Bayonne, France

Une affiche basco-béarnaise en Top 14 était attendue depuis mars 2017, la Section était allé chercher le nul 25-25 à Jean-Dauger. Les Vert et Blanc (8e) restent d'ailleurs sur trois matchs sans défaite face aux Basques (3e). Ce samedi (18 heures), il faudra aux joueurs de Nicolas Godignon et Fred Manca beaucoup de détermination et de réalisme pour faire chuter des Bayonnais plein d'assurance.

Pas un derby, mais...

"Les seuls derbys c'est Bayonne / Biarritz et Pau / Oloron" pose d'entrée Joël Rey, l'entraîneur des avants béarnais de l'Aviron. Toute la semaine, les deux clubs ont multiplié les sorties pour bien rappeler qu'il n'était pas la peine d'accoler la mention "derby" pour ajouter du pétillant à la rencontre. Parce que finalement, un affrontement entre Béarnais et Basques suffit à aiguiser l'appétit des supporters des deux camps. "C'est une rivalité qui dure depuis toujours, observe Charly Malié, arrivé à la Section en 2015. Je suis le premier excité de jouer ce genre de match, c'est à nous de faire le travail pour rendre fier le peuple béarnais".

Charly Malié lors du dernier derby... 25-25 à Jean-Dauger en mars 2017. - AFP
Charly Malié lors du dernier derby... 25-25 à Jean-Dauger en mars 2017. © AFP - Iroz Gaizka

Et puis au-delà de cet aspect émotionnel, le match est charnière pour la Section estime Nicolas Godignon : "On est 7 équipes à se tenir en un point, gagner nous permettrait de remonter et c'est ça qu'il faut regarder plus que le fait de jouer un derby ou non... On se concentre sur le contenu et la manière de jouer ce match". Le capitaine Quentin Lespiaucq acquiesce et veut se nourrir du contexte : "On va jouer chez une très bonne équipe qui fait un très bon début de saison, si on avait dû parier en début de saison, personne n'aurait mis l'Aviron à cette place-là... Ça va être un bon match pour se jauger et reprendre le bloc qui nous attend".

Une stratégie à adapter aux conditions

Après une semaine de pluie et sur un terrain très certainement détrempé, peu de chances – a priori – de voir de grandes envolées. Avec notamment le sécateur Martin Puech, meilleur plaqueur (127 placages) et deuxième meilleur gratteur (9 ballons récupérés) du championnat, et l'hyperactif Lekima Tagitagivalu, la Section est armée pour rendre la partie pénible aux Bayonnais. L'Aviron "qui n'a pas eu l'habitude de jouer dans ce genre de conditions" note Quentin Lespiaucq, et qui a l'habitude de mettre beaucoup de volume, pourrait se retrouver en difficulté. Avec aussi une mêlée forte depuis le début de la saison, la Section dispose de sérieux atouts.

Les deux managers Vert et Blanc ont décidé d'installer six avants et deux trois-quarts sur le banc pour entrer en cours de match, comme lors de la victoire face à Castres (37-24). Dans le XV de départ, le staff tente un coup avec la titularisation justement de Martin Puech dans l'axe de la 3e ligne. Derrière, Jale Vatubua est le seul mondialiste à faire son retour dans les rangs palois.

Les équipes

Bayonne : 15. Tisseron ; 14. Duhau, 13. Alofa, 12. Hingano, 11. Camara ; 10. Barthelemy, 9. Ruru ; 7. Battut, 8. Luamanu, 6. Monribot ; 5. Ducat, 4. Galarza ; 3. Mousset, 2. Lamothe, 1. Afatia.
Remplaçants : 16. Van Jaarsveld, 17. Boniface, 18. Heguy, 19. F. Taofifenua, 20. G. Rouet, 21. Fajardo, 22. Robinson, 23. Iguiniz.

Section Paloise : 15. Malié ; 14. Fumat, 13. Stanley, 12. Vatubua, 11. Votu ; 10. Hastoy, 9. Marques ; 7. Ugena, 8. Puech, 6. Tagitagivalu ; 5. Metz, 4. Ramsay ; 3. Adriaanse, 2. Lespiaucq (cap), 1. Calles.
Remplaçants : 16. L. Rey, 17. Moïse, 18. Delannoy, 19. Pesenti, 20. Habel Kuffner, 21. Daubagna, 22. Taylor, 23. Corato.

Bayonne / Section Paloise, c'est à vivre dès 17h30 avec France Bleu Béarn !

Un week-end qui promet beaucoup aux suiveurs du sport béarnais ! - Aucun(e)
Un week-end qui promet beaucoup aux suiveurs du sport béarnais ! - © Maxppp / Radio France
Choix de la station

France Bleu