Rugby

Top 14 : les résultats et le classement de la 8e journée

Par Germain Arrigoni, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu vendredi 7 octobre 2016 à 16:00 Mis à jour le dimanche 9 octobre 2016 à 22:30

Le Clermontois Arthur Iturria face aux Toulousains lors de la 8e journée du Top 14
Le Clermontois Arthur Iturria face aux Toulousains lors de la 8e journée du Top 14 © AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Vainqueur de Toulouse dimanche en clôture de la 8e journée, Clermont a conservé la tête du Top 14 devant La Rochelle qui a tenu en échec Toulon. Le Racing 92 a remporté le derby contre le Stade Français, Montpellier a dominé Castres et Grenoble a laissé sa place de lanterne rouge à Bayonne.

Programme et résultats de la 8e journée

Ecoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Clermont reprend son trône, La Rochelle bouscule Toulon

Plie mais ne rompt pas. Les Auvergnats l'ont emporté dans leur stade Marcel-Michelin contre le Stade Toulousain (29-25). Les hommes de Franck Azéma auront pourtant souffert pendant toute la partie, dominé en mêlée au point de recevoir leurs deux premiers cartons jaunes de la saison et d'encaisser trois essais dont un de pénalité (53e). Face à la puissance toulousaine, les Auvergnats opposent la précision chirurgicale de Morgan Parra. Le demi de mêlée réussit un sept sur sept au pied et a permis aux siens de toujours rester devant au score grâce également à deux essais signés Iturria (5e) et Lamerat (36e). De quoi alimenter des regrets pour son homologue toulousain, Samuel Marques, qui échoue par trois fois en trouvant le poteau à deux reprises. Les Toulousains repartent avec le seul point du bonus défensif.

Ils auraient même pu espérer mieux. Pour leur deuxième gros test de la saison à Deflandre, les surprenants Rochelais ont tenu tête à Toulon (17-17) en concédant à la dernière minute le nul, le RCT égalisant grâce à une pénalité de Pierre Bernard. Après leur nul inaugural face à Clermont (30-30), les Maritimes sont le dauphin de l'ASM. Avec ces deux points obtenus en terre hostile malgré une équipe remaniée, Toulon confirme de son côté qu'il est bien de retour, au meilleur moment avant le début de la Coupe d'Europe le week-end prochain.

Le Racing 92 arrache le derby

Après les révélations de l'Equipe sur une prise de corticoïdes par Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff avant la finale du dernier Top 14, le Racing 92 a eu du mal à se défaire (29-22) du Stade Français pour remporter le derby francilien dans le choc entre les deux derniers champions de France. Grâce notamment à un essai de Juan Imhoff, justement, et un ultime de Camille Chat à la sirène, le club francilien se donne de l'air au classement après ses deux défaites en déplacement à Castres puis Brive. Les Parisiens ont été privés du bonus défensif après leur succès dans la douleur face à La Rochelle à Jean-Bouin (31-26).

Montpellier et l'UBB confortent leur position

Le MHR a repris sa marche en avant. Les hommes de Jake White, dont la série de quatre succès avait été stoppée dimanche dernier par Toulon, ont dominé à domicile Castres (28-19). Malmenés pendant la première demi-heure, ils sont passés en tête grâce à un essai d'Akapusi Qera peu avant la mi-temps avant de maintenir l'écart stable en seconde période. Le CO repart lui sans le point de bonus défensif qu'il a essayé d'aller chercher dans les dernières minutes, face à des Héraultais réduits à quatorze après la blessure à une cheville de Benoît Paillaugue alors que tous les changements avaient été réalisés.

Battu à Bordeaux-Bègles (27-25), Brive est revanche reparti avec ce précieux point, grâce à un essai à la dernière minute de son surpuissant numéro 8 fidjien Sisa Koyamaibole, face à des Girondins là encore en infériorité numérique (exclusion temporaire de Clément Maynadier). Résultat : les Corréziens, qui menaient en début de seconde période (18-13, 45e) avant de connaître un gros trou d'air (14 points encaissés sans en marquer entre les 48e et 67e minutes), réintègrent les six premières places. L'UBB reste dans le wagon de tête après avoir confirmé à domicile sa première victoire à l'extérieur de la saison, à Pau le week-end dernier.

Grenoble et Lyon se donnent de l'air

Le FCG est lui toujours en vie après avoir dominé à la maison Bayonne (44-16) dans le match des relégables. L'Aviron, qui a explosé dans les vingt dernières minutes, laisse un concurrent pour le maintien prendre le point de bonus offensif. Et récupère, après ce septième match de suite sans victoire (dont cinq défaites), la place de lanterne rouge des Isérois.

Les supporters lyonnais ont du attendre la huitième journée de Top 14 avant de le voir. Recrue star de l'été, Frédéric Michalak était titulaire pour la première fois de la saison. Aligné au poste de demi de mêlée, il devait aider son équipe à venir à bout de Pau. Après un premier quart d'heure poussif, les locaux prennent le dessus. Tuifua inscrit le premier essai du match avant que le très attendu Michalak l'imite quatre minutes plus tard. A la mi-temps, ils mènent 17-12. En seconde mi-temps, Lyon n'est pas rassasié et marque un essai de pénalité. La sortie de Michalak (55e) change tout. La section paloise reprend confiance et met la pression. L'essai de Votu ramène son équipe à cinq points mais cela s'arrête finalement là. Le LOU l'emporte 27-22 et remonte à la neuvième place au classement.

avec AFP

Le classement

  - Aucun(e)
- LNR

Retrouvez tout le calendrier des matches aller et retour du Top 14

Partager sur :