Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 : les résultats et le classement de la 3e journée

Par Germain Arrigoni, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu vendredi 2 septembre 2016 à 14:02 Mis à jour le dimanche 4 septembre 2016 à 23:04

Le Racingman Maxime Machenaud
Le Racingman Maxime Machenaud © AFP - FRANCK FIFE

Le Racing 92 a infligé au Stade Toulousain sa première défaite de la saison dimanche en clôture de la 3e journée. Vainqueur à Toulon, Brive est en tête du Top 14 avec La Rochelle. Le Stade Français a arraché le nul contre Clermont et Montpellier s'est imposé contre l'UBB.

Programme et résultats de la 3e journée 

> Ecoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Brive et La Rochelle aux commandes, Toulon tombe en rade

Le CAB s'est emparé au moins provisoirement du fauteuil de leader du Top 14 en battant Toulon à Mayol (25-21). Grâce à un essai de pénalité (30e) et à la botte de Germain auteur de 20 points, Brive s'est imposé dans le Var pour la première fois depuis 10 ans. Après avoir décroché le nul à Lyon en ouverture (15-15) puis battu le Stade Français à domicile (28-20), les Corréziens se sont imposés  dans un match de niveau médiocre. Le CAB a aussi capitalisé sur les nombreuses erreurs d'un RCT qui replonge dans le doute, une semaine après avoir redressé la tête à Pau (22-18). Conquête en berne, manque de liant, pelletée d'en-avants, dont un symbolique sur la dernière action après la sirène : le nouveau manager varois Diego Dominguez a du pain sur la planche alors que se profile un calendrier compliqué.

Surprenants Rochelais ! Les Maritimes n'avaient pas gagné hors de leurs bases la saison dernière ? Ils viennent de signer leur deuxième victoire de suite loin de Marcel-Deflandre à Castres (26-18). Et qui plus est sur la pelouse d'un barragiste au printemps, une semaine après l'avoir emporté à Grenoble (22-19), pour prendre ex aequo avec Brive la première place en attendant le déplacement de Toulouse  sur le terrain du Racing 92.

Le Racing fait chuter Toulouse

C'est la première défaite de la saison du Stade Toulousain. Et elle est intervenue sur la pelouse du champion de France. Le Racing 92 s'est offert les Rouge et Noir (28-14) grâce notamment à trois essais : un de pénalité (27e), Le Roux (61e) et Imhoff (79e). Les Ciel et Blanc n'ont pas obtenu le point du bonus offensif avant un calendrier chargé face à Clermont et Toulon. Leader avant cette journée en étant la seule équipe à avoir deux victoires en autant de journées, Toulouse repart bredouille du stade Yves-du-Manoir.

Clermont toujours invaincu, Montpellier se réveille

La fin de match a été encore beaucoup plus haletante à Paris, où le Stade Français est parvenu, grâce à un essai de Waisea (79), à décrocher sur le fil le match nul face à Clermont (30-30). Les Parisiens, qui menaient pourtant 20 à 6 au bout de 25 minutes de jeu, dans le sillage d'un Geoffrey Doumayrou en grande forme (deux essais avant d'envoyer Djibril Camara à l'essai), sauvent les meubles après leur défaite à Brive (20-28). Mais malgré ce scenario cruel qui rappelle celui vécu à La Rochelle en ouverture (30-30 déjà !), la bonne affaire est pour l'ASM, qui n'a toujours pas perdu cette saison en trois déplacements périlleux. Les Auvergnats sont bien calés dans le peloton de tête avant de retrouver samedi le Racing 92, leur bourreau en demi-finale au printemps (34-33 a.p.), et leur nouvelle pelouse de Marcel-Michelin.

Montpellier, auteur d'un faux départ en Top 14 avec deux revers face à Toulouse et Clermont, s'est réveillé sur le terrain de Bordeaux-Bègles, logiquement battu (32-15) dimanche après-midi, à l'occasion de la 3e journée. Face à sa proie préférée, le MHR a donc enclenché la première. Sans être géniaux, mais seulement appliqués avec l'once de puissance et d'organisation qui vont bien, les recettes de son parcours réussi la saison dernière, les hommes de Jack White quittent la zone rouge pour se retrouver dans le ventre mou, en embuscade.Ceux de Raphaël Ibanez peuvent un peu s'inquiéter, surtout au niveau de la manière. De là à imaginer le pire dans une semaine avec la réception de Bayonne de son ex-mentor Vincent Etcheto...

Lyon et Pau ouvrent leur compteur

Pau et Lyon ont eux ouvert leur compteur victoire. Les Béarnais, après deux défaites, ont dominé à domicile Bayonne (25-9), plombé par l'exclusion définitive dès le quart d'heure de jeu du pilier basque Jérôme Schuster, pour être allé déblayer Pierrick Günther avec le coude dans un regroupement. L'Aviron menait alors 6 à 0 et a sombré les vingt dernières minutes, laissant un concurrent pour le maintien glaner le point de bonus offensif.

Le LOU, ambitieux promu tenu en échec sur sa pelouse puis battu lors des deux premières journées, a aussi remporté avec le point de bonus offensif son premier succès, en dominant son voisin Grenoble (32-13) dans un match déjà important en vue du maintien. Les Lyonnais, auteurs d'un départ tonitruant (17 à 3 à la 20e minute), ont profité du carton jaune adressé au pilier isérois Rossouw De Klerk (44) pour décramponner le FCG qui, laminé en mêlée, encaisse sa troisième défaite en autant de matches.

Le classement

> Retrouvez tout le calendrier des matches aller et retour du Top 14