Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 : les résultats et le classement de la 11e journée

Par Germain Arrigoni, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu vendredi 11 novembre 2016 à 17:00 Mis à jour le dimanche 13 novembre 2016 à 22:50

Toulon s'est imposé face au Stade Français en clôture de la 11e journée du Top 14
Toulon s'est imposé face au Stade Français en clôture de la 11e journée du Top 14 © AFP - BERTRAND LANGLOIS

Clermont s'est incliné samedi à Bayonne mais garde les commandes du Top 14 à l'issue de la 11e journée devant La Rochelle qui a battu Toulouse pour conserver sa place de dauphin devant Toulon qui a surclassé le Stade Français. Pau s'est offert le Racing 92 en ce week-end de doublon.

Programme et résultats de la 11e journée

Écoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Clermont tombe à Bayonne, La Rochelle solide dauphin

Trois mois que les Basques étaient sevrés de victoire. Bon dernier du championnat, l'Aviron a enfin passé une bonne soirée, pour la première fois depuis le 21 août et la venue de Toulon (28-23), en s'offrant le leader Clermont à Jean-Dauger (22-14). Même face à une ASM privée de ses internationaux (Vahaamahina, Ric, Fofana, Lamerat, Spedding et Nakaitaci) et qui avait failli céder face à Grenoble lors de la journée précédente, l'exploit est de taille car il a été réalisé en infériorité numérique après le carton rouge infligé à Broster en fin de première période. Mais les Bayonnais, devant au score tout au long de la rencontre, ont tenu bon après la pause, profitant de l'indiscipline d'un leader (5 pénalités) moins en jambes après un début d'automne fracassant.

La Rochelle a dominé Toulouse (25-19) pour s'installer solidement à la deuxième place du Top 14 après onze journées ! Les Toulousains sont repartis sans aucun point et restent scotchés à la sixième place. Toulouse souffrait en conquête dans la première demi-heure, mais c'est en début de première période que la Rochelle faisait la différence avec un premier essai de Gabriel Lacroix (19-6, 49e). Semi Kunatani réduisait l'écart dans la foulée avec un essai toulousain (19-13, 54e). Marques égalisait à 19 partout grâce à deux pénalités (65e et 70e), mais la botte de Zach Holmes ne tremblait pas en fin de match pour permettre aux Maritimes de s'imposer en privant Toulouse du point de bonus défensif.

Toulon déroule mais laisse filer le bonus

Pluie d'essais à Mayol. Mais pas de bonus pour Toulon qui s'est imposé contre le Stade Français (31-12) en inscrivant quatre essais signés Bastareaud (5e), Chiocci (19e), Gill (24e) et Nonu (64e). En toute fin de rencontre, un ultime essai à filer entre les doigts du RCT qui a fait la différence en première période en profitant de sa supériorité numérique consécutif au carton jaune de Danty pour un plaquage dangereux. Mal classés, les Parisiens ont toutefois empêché le club varois d'empocher le bonus offensif (grâce à deux essais de Plisson et Ratini). Toulon reste 3e bien installé dans le wagon de tête.

Le MHR, 4e, est aussi dans le peloton de tête. Montpellier, qui a fêté ses 30 ans en battant Lyon, là aussi à l'issue d'une rencontre indécise et engagée (25-20). Le promu menait à dix minutes de la fin après un essai de Tuifua, mais le MHR a emporté la mise sur son seul essai du match, inscrit par Michel à la 75e minute. Le promu lyonnais doit retenir ses 3 essais inscrits, une semaine après sa performance face à Toulon.

L'UBB enchaîne, Pau s'offre le Racing

Grenoble aurait aimé imiter Bayonne en mettant fin à sa propre série noire. Mais les Isérois ont subi une cinquième défaite consécutive, championnat et Challenge européen confondus, contre Bordeaux-Bègles (22-24). L'abattement était visible car comme la semaine précédente à Clermont (défaite 21-20), le FCG s'est incliné dans les derniers instants, sur une pénalité de près de 40 m réussie par Beauxis.

Le drop de Bosch à la dernière minute est passé quelques centimètres sous la barre transversale, et l'UBB s'est imposée sous les sifflets du stade des Alpes, les locaux reprochant à l'arbitre un essai refusé à Loïck Jammes. Le capitaine Jonathan Wisniewski a laissé échapper sa colère, estimant que les siens étaient "arbitrés comme des condamnés".

Les Bordelais retiendront la victoire à l'extérieur, qui leur permet de s'installer un peu plus dans le haut de tableau (4e) avant les matches de dimanche.

Alors que de nombreux Internationaux sont éparpillés avec leurs sélections, le Top 14 ne s'arrête pas. Et c'est Pau qui a profité de la venue du Champion de France 2016, le Racing Métro 92, pour se rassurer avec une victoire 26-17, stoppant une série de quatre revers de rang. Dans une rencontre ou chaque équipe aura inscrit deux essais, ce sont les joueurs de la Section qui ont toujours fait la course en tête. Le premier essai du match et le seul de la première période était l'oeuvre de Wotu (36') pour un essai d'ailier en coin. Si Dimitri Szarzewski pensait remettre les siens sur les bons rails avec un essai au retour des vestiaires (48'), Pau réagissait de suite avec un autre essai de l'autre ailier, Pourailly (51'). Avec un Taylor solide au pied, l'essai de Chris Masoe (67') intervenait trop tard pour changer la trame écrite de la rencontre. Le Racing lui repart sans rien du Hameau.

Il y a eu moins de suspense à Pierre-Antoine, où Castres s'est progressivement détaché pour doubler Brive au tableau d'affichage (32-13) comme au classement (8e). Battus de peu à Toulouse (16-15) une semaine plus tôt, les Tarnais se sont cette fois mis à l'abri grâce à leur buteur Urdapilleta, auteur de cinq pénalités et de deux transformations.

(avec AFP)

Le classement

  - Aucun(e)
- LNR

Retrouvez tout le calendrier des matches aller et retour du Top 14