Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 : les résultats et le classement de la 4e journée

Par Germain Arrigoni, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu vendredi 9 septembre 2016 à 16:00 Mis à jour le dimanche 11 septembre 2016 à 19:57

Le RCT s'est relancé à Toulouse en frappant un grand coup en clôture de la 4e journée du Top 14
Le RCT s'est relancé à Toulouse en frappant un grand coup en clôture de la 4e journée du Top 14 © AFP - PASCAL PAVANI

Vainqueur de Lyon, La Rochelle a pris seul la tête du Top 14 lors de la 4e journée après la défaite de Brive à Grenoble. Clermont a corrigé le Racing 92 et le Stade Français a dominé Castres. Toulon s'est relancé avec le bonus offensif à Toulouse dimanche.

Programme et résultats de la 4e journée 

> Ecoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

La Rochelle seul en tête, Clermont pulvérise le Racing

Le navire rochelais tient le cap. Il fonce toutes voiles dehors sur les mers du Top 14. Face à Lyon (43-18), il a tangué pour empocher un troisième succès et rester premier, en attendant le match de Brive, co-leader avant les matches de samedi, en déplacement chez la lanterne rouge Grenoble dimanche (12h30). Le LOU a d'abord surfé sur l'indiscipline des Maritimes (deux cartons jaunes en première période). La botte de Jérôme Porical et de Jacques-Louis Potgieter a laissé planer le doute sur Marcel-Deflandre (19-18 à la mi-temps), avant que le vent ne tourne en faveur des locaux. Kini Murimurivalu, par deux fois, puis Gabriel Lacroix ont assuré aux Rochelais le point de bonus offensif, et la prolongation pour une semaine de cet état de grâce, avant un choc au sommet le week-end prochain sur la pelouse de Brive.

C'est ce qui s'appelle une raclée. Clermont a étrillé le Racing 92 au stade Marcel-Michelin (47-10) avec six essais contre un pour les Franciliens. Trois mois et demi après une demi-finale traumatisante pour les Clermontois face au Racing perdue 34-33 après prolongation, aujourd'hui champion de France en titre, les hommes de Franck Azéma ont pris une éclatante revanche et empoché leur premier bonus offensif de la saison. Battus à trois reprises la saison dernière par le Racing, les Auvergnats n'ont, cette fois-ci, pas tremblé, remettant les pendules à l'heure, avant de recevoir l'Union Bègles-Bordeaux.

Toulon surclasse Toulouse avec le bonus

Victoire bonifiée de Toulon qui est allé surclasser Toulouse sur sa pelouse d'Ernest-Wallon (32-15). Après deux défaites lors des trois premières journées, le RCT a enfin lancé sa saison avec une victoire bonifiée qui permet aux Varois de recoller au wagon de tête à quatre points du surprenant leader rochelais. Guirado (21e) et Muller (39e) ont marqué deux essais en première période, avant l'essai de bonus à la sirène d'Ollivon (80e+1). Tout n'a pas été parfait avec notamment beaucoup de pénalités concédées, mais la victoire est claire et nette. Toulouse passe derrière son bourreau du jour sans réussir à marquer un point de bonus défensif.

Bordeaux, la victoire et un regret

Vincent Etcheto, l'entraîneur bayonnais licencié de Bordeaux-Bègles en 2015, a raté son retour à Chaban : l'UBB s'est adjugé le derby de l'Aquitaine sur ses voisins de Bayonne (40-20). Après une lourde défaite contre Montpellier la semaine passée (15-32), Bordeaux s'est donc relancé, mais regrettera d'avoir laissé filer en toute fin de match le bonus offensif, que le Basque Grégory Arganese a chipé en toute fin de match (77e) à la conclusion d'un ballon porté.

Le Stade Français aime se faire peur, Montpellier moins

Le Stade Français aime se faire peur. Après 50 minutes maîtrisées contre des Castrais brouillons, les Parisiens ont lâché jusqu'à repasser derrière les visiteurs au tableau d'affichage (19-22). Après pareille mésaventure la semaine passée contre Clermont (30-30), les Rose et Bleu ont forcé la décision en leur faveur, grâce à un essai de Geoffrey Doumayrou et la botte de Julien Dupuy (29-25).

Montpellier s'est de son côté montré plus expéditif contre Pau (41-13), attendant toutefois la dernière minute pour s'offrir le bonus. Les Héraultais ont retenu la leçon de la saison passée. Deux essais (Paillaugue, pénalité) dans les 20 premières minutes ont mis un premier coup sur la nuque des Palois, avant que les avants du MHR ne portent l'estocade en seconde période, en inscrivant un essai de pénalité synonyme de bonus juste avant la sirène.

Grenoble arrache son premier succès dans une ambiance électrique

Grenoble et Brive se sont combattus au sens propre comme au figuré. Ce sont les Brivistes qui frappent les premiers avec un essai en début de match de Lapeyre. Les Grenoblois réagissent notamment à travers un essai de Taumalolo. Ce dernier, juste avant la mi-temps, devient l'un des acteurs du tournant du match. Une bagarre générale éclate entre les deux formations pendant un certain temps. Une fois le calme retrouvé, l'arbitre l'expulse lui ainsi que Hunt et Jourdain. La seconde période prend alors un tout autre sens. Sous l'impulsion de la réussite au pied de Wisniewski, Batlle inscrit l'essai du KO. Au final, Grenoble l'emporte 36-23 et repart avec son premier succès de la saison.

Le classement

> Retrouvez tout le calendrier des matches aller et retour du Top 14