Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

En battant Clermont, les Toulousains voulaient "envoyer un message" à leur président

lundi 9 octobre 2017 à 1:30 Par Paul Ferrier, France Bleu Occitanie

Quel match ! L'affiche entre Toulouse et Clermont (28 à 18) dimanche devant un stade Ernest Wallon à guichet fermé a tenu toutes ses promesses. "On a envie d'envoyer un message au président comme quoi on a envie d'aller au Stadium", lance Yoann Huget.

Yoann Huget se débarrasse d'Aurélien Rougerie
Yoann Huget se débarrasse d'Aurélien Rougerie © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Toulouse, France

Du jeu, des essais, de l'engagement et Toulouse qui l'emporte à la fin. Les près de 19 000 spectateurs qui ont garni les travées du Stade Ernest Wallon n'ont pas fait le déplacement pour rien ce dimanche soir.

Une victoire 28 à 18 des Rouges et Noirs et, une nouvelle fois, un Antoine Dupont de gala, auteur de deux essais (26' et 39') sur deux échappées de Yoann Huget. Cela devient une habitude, Yoann Huget qui sert Antoine Dupont pour aller marquer des essais. "Il veut tout le temps se mettre en chambre avec moi", sourit l'ailier international qui a fait ses appuis contre Clermont.

"Il m'en doit quelques uns maintenant, parce qu'à la base, c'est lui qui doit me faire briller. C'est un numéro 9, il doit se tromper de poste, mais en tout cas je suis content de le faire marquer". Le troisième essai toulousain est inscrit par Zack Holmes, histoire de confirmer qu'avec ces deux hommes, Toulouse tient une sacrée charnière.

Un stade en ébullition

Le stade Ernest Wallon a donc profité d'une très belle soirée. Les Clermontois n'y sont d'ailleurs pas pour rien, eux qui ont inscrit deux essais et jamais fermé le jeu. Les temps morts dans cette rencontre ont été très rare. Mais Toulouse a sans doute marqué au bon moment et toujours remis le turbo quand les Auvergnats revenaient. Il manquera peut-être le bonus offensif, mais ce serait faire la fine bouche tant il était difficile de bouger les champions de France en titre.

Quoiqu'il en soit, pour des Toulousains qui, avant ce match, se disaient en période de "re-séduction", au moins ce dimanche soir, l'opération est gagnée. "On a envie de redorer notre blason, de reconquérir notre public et d'envoyer un message au président comme quoi on a envie d'aller au Stadium", lance Yoann Huget. Toulouse voit de nouveau plus grand et on ne va pas s'en plaindre.