Sports

Top 14 : le Stade Français, encore battu à Jean-Bouin, rate le coche

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région samedi 14 mars 2015 à 22:01 Mis à jour le dimanche 15 mars 2015 à 9:50

Antoine Burban, capitaine malheureux aujourd'hui du Stade Français Paris
Antoine Burban, capitaine malheureux aujourd'hui du Stade Français Paris © stade.fr/ photo Stéphane Hamel

L'occasion était belle pour les Parisiens de faire un grand pas ce samedi vers les phases finales. Trop belle visiblement. Face à de très bons joueurs de Grenoble, le Stade Français a oublié de jouer en première période et c'est logiquement qu'il s'incline 21/30, lors de la 20e journée du championnat. Il concède sa deuxième défaite à domicile cette saison et laisse filer Clermont et Toulon devant.

C'est un euphémisme de dire que la déception est grande aujourd'hui  après la nouvelle défaite concédée ce samedi par le Stade Français, à domicile. La deuxième de suite. Après Oyonnax, c'est une très bonne équipe de Grenoble qui est venue s'imposer au stade Jean-Bouin, 21/30, lors de la 20e journée du Top 14. Une défaite qui, malgré quelques décisions d'arbitrage hasardeuses, ne souffre d'aucune discussion tant les Parisiens ont été absents des débats durant une heure. Et au-delà de l'échec, c'est peut-être cela le plus inquiétant pour les Stadistes. Au classement, les dommages sont limités : Paris reste 3e à six journées de la fin, avec dix points d'avance sur le septième et premier non qualifié pour les phases finales, Oyonnax. **Problème : le Stade Français a un calendrier de fin de saison dantesque ** . 

enro stade français web

"Des joueurs ont été à côté de la plaque" - Gonzalo Quesada

Des joueurs qui se sont vus trop beaux après la belle victoire à Bordeaux?   Des Stadistes qui paniquent dès qu'ils se rapprochent de la qualification? Une faute professionnelle pour certains? Impossible de répondre à la place des Parisiens. En revanche, il y a des faits avec un non-match des joueurs en première période (à quelques exceptions près). Des joueurs aux abonnés absents pour ne pas être trop méchants, à l'image de Digby Ioane, auteur de trois énormes bourdes en première période dont une qui coûta le premier essai casquette des Grenoblois (33e). 

stade français Quesada web

 

"C'est dur? On joue, on est en bonne santé et on est maître de notre destin" - Laurent Sempéré

Alors faut-il s'inquiéter pour le Stade Français Paris?**  Que faut-il penser de cette première heure cauchemardesque  où le Stade Français s'est retrouvé mené 7/27 avec un Jonathan Danty bien seul à se battre? avant d'enfin réagir sous l'impulsion de Julien Dupuy, Jérémy Sinzelle et Meyer Bosman, avant de retrouver aussi une mêlée plus performante. Le talonneur Laurent Sempéré ne veut pas dramatiser."**Le raccourci serait de dire qu'il manquait des cadres mais c'était déjà le cas à Bordeaux. On a manqué de férocité* * " lâche le Parisien. 

stade français sempéré on va trouver des solutions

 

Laurent Sempéré qui a vécu une journée très particulière , lui qui retrouvait les terrains de rugby après cinq longs mois d'absence et une seconde opération d'une hernie discale dont il porte encore les stigmates. Lui qui ne devait jouer que 10/15 minutes à la fin et s'est retrouvé propulser dans l'arène dès la 15e minute de jeu après la résurgence de la douleur intercostale d'Aled de Malmanche. "C'est un mélange d'émotions. Je suis rassuré sur ma rééducation et le fait de retrouver tous mes moyens. J'étais tellement content de retrouver tous mes coéquipiers (...) Les grandes choses se font dans la difficulté ". 

stade français Laurent Sempéré sentiments

"D'un point de vue personnel, je suis rassuré. J'ai eu le temps aussi de réfléchir à mon jeu durant tous ces mois " confie un peu plus loin le talonneur. 

stade français sempere retour

"Je serais inquiet si je sentais qu'il y avait une équipe sans ressources mentales. Restons lucides" - Gonzalo Quesada

Mais après cette belle nouvelle et pour revenir au match de samedi, comment ne pas être inquiet pour le Stade Français? On a beau regarder le classement et la troisième place, impossible de ne pas l'être pour les Parisiens qui courent après les phases finales depuis 2009. La fin de saison avec les réceptions de Clermont, Toulouse et Montpellier et des déplacements au Racing, La Rochelle et Brive, ne prête pas forcément à la séreinité. Et ce, malgré les tentatives de nous rassurer de Gonzalo Quesada, l'entraîneur du Stade Français ***"plus déçu qu'inquiet* **  ".  

stade français Quesada la suite

Une certitude tout de même: si Paris affiche le même d'état d'esprit qu'au cours de la première période, le Top 6 lui passera encore sous le nez. 

**Prochain match : Stade Français / Clermont, 21e journée du Top 14, au stade Jean-Bouin, le samedi 28 mars, à 14h35. A vivre en direct et en intégralité sur France Bleu 107.1 comme toute la saison des Parisiens. **  

 

Partager sur :