Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

TOP 14 : le Stade Français s'incline logiquement à Brive, dans un championnat énervant

dimanche 30 août 2015 à 2:13 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris

Il n'y a donc pas eu de miracle pour le Stade Français Paris. Comme depuis 2006, les Parisiens se sont logiquement inclinés 22/13, samedi soir, à Brive. Privé de pilier droit expérimenté, le champion de France n'a pu rivaliser en mêlée fermée, le point fort des Corréziens.

Le Stade Français chute à Brive 22/13
Le Stade Français chute à Brive 22/13 © stade.fr /photo Stéphane Hamel

Il y a des défaites, même logiques, qui énervent plus que d'autres . Celle concédée par le Stade Français, samedi soir, à Brive, 22/13, en fait partie. Non pas qu'elle soit discutable -pas du tout - mais juste parce que, comme tous les quatre ans, elle remet sur le devant de la scène la conception d'un calendrier inepte où des équipes privées d'une dizaine de joueurs retenus pour la Coupe du monde doivent affronter des clubs au complet ou presque. Eternelle critique de l'absurde et éternel recommencement, le Stade Français en fait l'expérience cette saison. 

Stade Français : ne pas tout jeter mais..., by Fanny Lechevestrier pour France Bleu 107.1

"No scrum no win" : l'adage vérifié par le Stade Français

No scrum, no win : pas de mêlée, pas de victoire , dit-on en rugby. Le Stade Français l'a une fois de plus vérifié samedi soir, à Brive, lors de la 2e journée du Top 14, incapable de lancer son jeu sur cette phase de conquête : pire, systématiquement ou presque sanctionné par l'arbitre Cédric Marchat avec trois pénalités et un carton jaune (Jean-Baptiste De Clercq) concédés rien qu'en première période. Trop, beaucoup trop, bien sûr pour espérer pouvoir l'emporter. Mais pas question pour autant de tout remettre en cause et surtout d'allumer le feu des critiques envers les jeunes, prévient Julien Dupuy. "Il y a six ans, on avait plein de jeunes que l'on faisait jouer, qui faisaient des conneries comme tout le monde, tout le monde les a beaucoup critiqué. Et maintenant, on devrait les voir en équipe de France . En espérant que ces jeunes qui ont été dans le dur aujourd'hui,  dans 4-5 ans, on en reparle en bien. Bien sûr que c'est à nous d'être là pour les encadrer, pour les bouger. Là, ils ont un peu la tête au fond du seau ." Même tonalité chez Djibril Camara quand on souligne le handicap des Parisiens en mêlée, la réponse fuse : "un handicap? Si les joueurs sont sur le terrain, c'est qu'ils le méritent! Si on a mis Cherif sur le terrain, c'est qu'on savait qu'il pouvait le faire ". 

Stade Français : "les joueurs alignés méritaient leur place" Djibril Camara au micro de France Bleu 107.1

"J'ai félicité les gars pour leur état d'esprit. Ils n'ont jamais lâché même quand c'était perdu" - Gonzalo Quesada

L'entraîneur Gonzalo Quesada trouve lui aussi du positif dans ce match perdu, cette première défaite du champion depuis le 23 mai dernier. "Franchement, on savait qu'il y avait très peu de chance. Je tiens juste à dire que nos joueurs se sont battus jusqu'au bout . Je retiens surtout cet état d'esprit, on n'a jamais lâché ce match. " expliquait ainsi l'Argentin à la sortie des vestiaires, regrettant juste plusieurs actions non conclues notamment en première période. Car si Brive a joué sans surprise sur sa mêlée et misé sur l'excellent coup de pied de Gaetan Germain, il n'a guère montré un jeu très abouti par ailleurs, bien géné par la défense parisienne et un Raphael Lakafia toujours aussi intenable. 

Stade Français : l'analyse de Gonzalo Quesada au micro de France Bleu 107.1

Paul Alo-Emile? Pas encore dans des conditions physiques idéales"

L'entraîneur parisien à qui a bien sûr été demandé si Paul Alo-Emile allait pouvoir débuter la semaine prochaine. Une certitude : l'Australien, arrivé ce mercredi à Paris, ne sera pas vraiment au top! "Il n'est pas en pleine forme physique. Ca fait un moment qu'il a fini sa saison et comme il a été blessé, il n'est pas en forme physique idéale. Donc on verra comment il est en début de semaine. Sinon, on était depuis un moment sur d'autres pistes, on verra si on peut en trouver " a précisé Gonzalo Quesada. 

Stade Français : Gonzalo Quesada sur Paul Alo-Emile

Le pilier droit australien qui a tout de même déjà goûté au programme de remise en forme du préparateur physique Alex Marco avec ses premières séances à Jean-Bouin.

"Bien sûr que c'est frustrant mais c'est la vie, c'est comme ça. On va faire le dos rond" - Julien Dupuy

Reste cette absurdité, cette ineptie répétée inlassablement à chaque Coupe du monde, dans le vide : l'absurdité de jouer un championnat en même temps qu'une grande compétition internationale privant Toulon de 18 Internationaux et le Stade Français de 12 (même si le club s'apprête à récupérer Heinke van der Merwe pour Toulon, dimanche). "On le sait que c'est un contexte débile, tout le monde le sait, on fait avec. On sait qu'on va prendre des critiques dans la g... Donc on va faire comme l'année dernière, on n'écoutera pas . Comme quand on nous disait qu'on était les meilleurs. On va se resserrer et repartir de l'avant " explique déterminé Julien Dupuy, auteur par ailleurs d'une bonne rentrée avec cette capacité d'accélérer le jeu et l'impression q'il rajeunit à chaque rencontre. 

Stade Français / Julien Dupuy et la situation débile" au micro de France Bleu 107.1

Repartir de l'avant dès dimanche prochain, contre Toulon, à Jean-Bouin . Sur les quatre premiers matches de la saison, joueurs et staff se sont fixés un nombre de points : un tableau de marche pour le moment respecté à condition de se relancer avec la réception du RCT. Suivra un déplacement à Montpellier, avant une semaine de vacances mi-septembre.