Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Le Stade Toulousain à Clermont en attendant la suite

vendredi 4 mai 2018 à 17:50 Par Damien Gozioso, France Bleu Occitanie

Le Stade Toulousain a déjà, un peu, la tête aux phases finales. Avant cela il y a un dernier match de saison régulière à disputer (ce samedi à 21h) sur un terrain où les Rouge et Noir ne se sont plus imposés depuis seize ans.

Le "Jaunard" Aurélien Rougerie croisera une dernière fois la route de Yoann Huget et du Stade Toulousain.
Le "Jaunard" Aurélien Rougerie croisera une dernière fois la route de Yoann Huget et du Stade Toulousain. © Maxppp - Xavier de Fenoyl

Clermont-Ferrand, France

Le Stade Toulousain se déplace sur la pelouse d’un triste champion pour la 26e et dernière journée de Top 14. Les Clermontois ne seront pas présents en phase finale pour défendre leur titre, une première pour eux depuis 2006. Mais les Toulousains s’en soucient peu et penseront d’abord à, si possible, emmagasiner de la confiance avant eux de retrouver ces matchs à élimination directe.

Une deuxième place toujours envisageable

"On n’y va pas faire un match amical de fin de saison" avertit le manager Ugo Mola. Même si les probabilités sont minces, Toulouse peut toujours décrocher une deuxième place au classement, à condition de prendre plus de points que le Racing 92 qui jouera de son côté à Vannes face à Agen. "On a cette possibilité même si on sait que cela va être difficile, avance le talonneur Leonado Ghiraldini. Mais pour nous c’est surtout l’occasion de continuer à bosser dur, à prendre confiance en mettant chaque semaine le même état d’esprit et la même envie dans nos matchs".

Ugo Mola : "Être à la hauteur de la saison réalisée sur 25 journées"

Surtout, Toulouse n’a plus gagné à Clermont depuis le 4 mai 2002 (19-16), une éternité et pourquoi pas une source de motivation supplémentaire pour les joueurs. De ce match il ne reste plus qu’un seul Auvergnat encore en activité : Aurélien Rougerie. Il avait d’ailleurs marqué un essai à des Toulousains où jouaient ceux qui depuis ont intégré le staff : William Servat, Jean Bouilhou et Clément Poitrenaud. Face à des Clermontois qui achèveront une saison galère, l'occasion est belle : "Nous on s'occupe de notre match, si on commence à regarder leurs problèmes à eux, soupire le pilier Lucas Pointud, l'an dernier je ne suis pas sûr que tout le monde ait appelé le Stade Toulousain pour s'inquiéter de la mauvaise saison... Donc on va s'occuper de ce que nous on veut faire là-bas, et comment on veut finir la saison".

Respecter la « der » de Rougerie

Comme à Toulouse la semaine passée, ce dernier match à domicile de la saison sera l’occasion pour le public auvergnat de dire "au revoir" aux siens, et au plus emblématique d’entre eux, le trois-quart centre Aurélien Rougerie. Du haut de ses 418 matchs sous le maillot des Jaunards depuis 1999, de ses 96 essais inscrits en championnat, il est de la génération des Vincent Clerc ou encore Florian Fritz qui tireront eux aussi leur révérence en fin de saison. "C’est un match qui émotionnellement aura du sens pour le club et le joueur, et on se doit d’être respectueux de ça, confirme Ugo Mola. On peut ne pas se préoccuper de l’adversaire mais se préoccuper des hommes. C’est un mec qui a marqué le rugby français, bravo à lui". Un chiffre de plus illustre cette longévité incroyable : Aurélien Rougerie a déjà affronté le Stade Toulousain à 24 reprises, pour huit essais marqués.

Pour autant le Stade Toulousain profitera de ce match pour relancer certains joueurs en manque de temps de jeu comme Lucas Pointud et Florian Verhaeghe de retour de blessures ou Semi Kunatani qui rentre de tournois à VII avec les Fidji. Derrière Romain Ntamack sera titulaire à l'ouverture et Sofiane Guitoune retrouve une place sur l'aile. À l’inverse certains titulaires de ces dernières semaines, Thomas Ramos, Gaël Fickou ou encore Yoann Maestri seront ménagés en vue de ces fameuses phases finales. Le jeune Lucas Tauzin, 19 ans, est lui aligné pour la première fois de sa carrière sur une feuille de match de Top 14.

Les compositions

ASM Clermont : 15. Tuicuvu ; 14. Betham, 13. Rougerie, 12. Fofana, 11. Grosso ; 10. Lopez, 9. Parra (cap) ; 7. Lapandry, 8. Lee, 6. Cancoriet ; 5. Iturria, 4. Van Der Merwe ; 3. Zirakashvili, 2.Kayser, 1. Chaume.
Remplaçants : 16. Ulugia, 17. Uhila, 18. Jedrasiak, 19. Chouly, 20. Laidlaw, 21. Fernandez, 22. Penaud, 23. Slimani.

Stade Toulousain : 15. Médard ; 14. Huget, 13. Mjekevu, 12. David, 11. Guitoune ; 10. Ntamack, 9. Doussain ; 7. Madaule, 8. Kunatani, 6. T. Gray ; 5. Tekori, 4. Verhaeghe ; 3. Van Dyk, 2. Ghiraldini, 1. Pointud.
Remplaçants : 16. Roumieu, 17. Baille, 18. Faasalele, 19. Tolofua, 20. Axtens, 21. Méric, 22. Tauzin, 23. Aldegheri.