Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Le Stade Toulousain puissance quatre chez l'UBB (25-19)

dimanche 4 mars 2018 à 1:48 Par Damien Gozioso, France Bleu Occitanie

Quatrième succès de rang pour les joueurs d'Ugo Mola. Les Stadistes confortent leur place sur le podium du Top 14, conscients qu'ils sont encore capables de faire mieux...

A l'image de le leur capitaine Florian Fritz, les Toulousains ont fait craquer l'UBB.
A l'image de le leur capitaine Florian Fritz, les Toulousains ont fait craquer l'UBB. © AFP - Nicolas Tucat

Bordeaux, France

Cette fois-ci pas de bonus offensif, mais tout de même une victoire. La quatrième consécutive pour le Stade Toulousain, décrochée avec pas mal de maîtrise sur la pelouse de l'Union Bordeaux-Bègles. Malgré la domination girondine en début de match, récompensée par un essai de pénalité, c'est bien Toulouse qui a viré devant à la pause grâce à deux banderilles plantées par Médard et Fa'asalele.

En deuxième mi-temps, l'UBB a frappé vite pour remettre la pression sur le Stade Toulousain, mais le carton rouge reçu par Thierry Paiva pour un placage cathédrale sur Florian Fritz a fait basculer la rencontre, scellée par l'essai de Yann David.

La feuille de match

Bordeaux-Bègles : 3 essais de pénalité (26e), Frisby (45e) et Ravai (71e), 1 transformation de Hickey (45e). Carton rouge contre Paiva (57e, placage dangereux).
Stade Toulousain : 3 essais de Médard (29e), Faasalele (38e) et David (65e), 2 transformations de Holmes (29e, 38e) et 2 pénalités Ramos (57e, 77e).

Ugo Mola : « Le Stade Toulousain a des fulgurances intéressantes »

Le manager du Stade Toulousain continue de croire son équipe capable de réaliser des performances encore plus abouties : "Félicitations à nos avants qui avaient été mis à rude épreuve le week-end dernier contre Brive, je n'avais pas forcément été satisfait. Donc sur ce match, félicitations sur ce jeu autour, des rucks, sur cette capacité à mettre de l'avancée souvent. Apparemment les dieux du rugby étaient avec nous la semaine dernière, dixit des dirigeants d'ici (de l'UBB, NDLR), et apparemment ils ne nous ont pas quitté ce soir. Je crois qu'il faut qu'on travaille, encore, parce que le Stade Toulousain a des fulgurances intéressantes qui sont intéressantes notamment sur les ballons de récup' et la capacité à tenir le ballon, mais il nous manque encore la maîtrise dans d'autres secteurs. Il y a encore beaucoup, beaucoup de travail, et le gros de mon rôle est de générer cette confiance et surtout cette capacité à prendre les initiatives. Je veux et je souhaite que cela continue, parce que j'ai des mecs, quand ils auront encore plus confiance en eux, je pense qu'on commencera à compter réellement pour un". 

Ugo Mola, tout sourire après le succès des siens à Bordeaux. - Radio France
Ugo Mola, tout sourire après le succès des siens à Bordeaux. © Radio France - DG

Maxime Médard : « En France ce n'est pas très bon d'afficher ses ambitions »

Maxime Médard, auteur d'un essai, souligne surtout la grosse performance défensive des siens : "La clé de ce match ça a été notre discipline et notre défense. On aurait pu craquer en première mi-temps, les Bordelais ont été dans nos cinq mètres un paquet de temps, mais on a tenu. On travaille dans notre coin, on ne fait pas de bruit, et c'est vrai que petit à petit on monte au classement. Il y a un mois on ne nous voyait pas là, aujourd'hui on nous voit peut-être champions... Tant qu'on parle des autres, cela nous va, il y a des gros comme Montpellier, le Racing, Toulon, La Rochelle... Nous on fait notre chemin, pour l'instant cela nous sourit et on prend ce qu'il y a à prendre. En France ce n'est pas très bon d'afficher ses ambitions (sourire), donc on va rester les pieds sur Terre. On avait pris beaucoup de points sur les derniers matchs et on en prend encore pas mal... Donc il y a du travail".