Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 : le Stade Toulousain se prépare entre impatience et inquiétude

-
Par , France Bleu Occitanie

Ce vendredi, le Stade Toulousain dispute le premier match amical de son été à Béziers. Pour les Rouge et Noir, qui ont passé la semaine en stage à Font-Romeu, ce sera la première opposition depuis près de six mois et le dernier match de Top 14.

Le Stade Toulousain à Ernest-Wallon
Le Stade Toulousain à Ernest-Wallon © Radio France - Julien Balidas

Arrivés dimanche 9 août dans la soirée au CREPS de Font-Romeu, les Toulousains rejoindront Béziers ce vendredi pour le premier des trois matches amicaux prévus cet été. 

Beaucoup de rugby

Après un mois de juillet très axé sur le physique, les joueurs du Stade Toulousain ont beaucoup touché le ballon cette semaine comme l'explique l'arrière Thomas Ramos : "Le stage est vraiment basé sur le rugby tout en continuant à se préparer physiquement. Là on est rentrés dans un peu plus de détail au niveau de notre jeu, de nos lancements, de notre défense, de notre conquête." 

"Comment ça va se passer ?"

Le dernier match du Stade Toulousain remonte à la fin février à Bayonne. Les joueurs ont donc hâte de retrouver les joies d'un match. Thomas Ramos : "Il nous tarde à tous de revivre les sensations d'un match. A l'entraînement ce n'est jamais vraiment à 100%. Cela va permettre de voir où on en est et de faire un premier bilan physique. La compétition manque à tout le monde. Avant un match, il y a toujours un peu de stress ou d'adrénaline. Le premier ballon touché, le premier duel... Le mot c'est vraiment impatience de rejouer au rugby." 

De l'impatience mais aussi cette sensation d'avancer dans le brouillard à cause de la crise sanitaire : "On suit l'actualité, on voit que dans certains clubs il y a des cas. Comment ça va se passer ? Est-ce que les équipes vont déclarer forfait ? Si des matches doivent être reportés, déjà que le calendrier sera plus que chargé, comment ça va se passer ? On parle de rejouer au rugby mais on part totalement dans le flou. _On se prépare comme si de rien n'était, comme si on allait rejouer normalement mais on a tous envie que la situation s'améliore pour être un peu plus serein et penser à autre chose qu'au Covid", c_onclut Thomas Ramos. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess