Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 : les joueurs du Stade Toulousain d'accord pour baisser leurs salaires

-
Par , France Bleu Occitanie

Dans un entretien accordé à l'AFP, Thomas Ramos, référent Provale au sein de l'effectif du Stade Toulousain a indiqué que la majorité de l'effectif était prête à baisser les salaires si la demande était faite par le club. Rien n'est décidé à l'heure actuelle.

Thomas Ramos est le référent Provale au sein de l'effectif.
Thomas Ramos est le référent Provale au sein de l'effectif. © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

L'arrière international du Stade Toulousain Thomas Ramos assure que la "majorité" de ses coéquipiers a "répondu favorablement à une demande d'aide et de baisse des salaires" formulées par leur club fortement impacté par la pandémie de Covid-19, dans un entretien avec l'AFP.

A Toulouse, rien n'est décidé pour le moment

Thomas Ramos a d'abord salué ce qui avait été fait à Castres (premier club à avoir officiellement baisser les salaires) : "Forcément, tous les clubs vont avoir besoin de l'aide des joueurs. Castres a eu la possibilité de trouver un accord. Le club a la visibilité pour l'année à venir. C'est tant mieux."

Concernant le Stade Toulousain, l'arrière international explique que rien n'est décidé pour le moment même si les joueurs sont majoritairement d'accord : "On devait avoir une première réunion. Le président devait nous faire un état des lieux, nous expliquer les perspectives, nous dire où va le club, où en sont les partenariats, si le public aura la chance de revenir dans les stades à partir de septembre... Forcément, on se pose des questions: quel est l'état du club? Comment va-t-il être impacté? On a des échanges avec notre président, nos coaches. La majorité des joueurs a répondu favorablement à une aide et à une baisse des salaires. Mais rien n'a encore été décidé. Même le président le dit, il n'est pas en mesure de nous dire s'il doit nous baisser nos salaires de tel ou tel pourcentage."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu