Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 : les résultats et le classement de la 12e journée

samedi 2 décembre 2017 à 3:08 - Mis à jour le dimanche 3 décembre 2017 à 18:43 Par Germain Arrigoni, France Bleu

La Rochelle a pris les commandes du Top 14 aux dépens de l'ancien leader Montpellier samedi en ouverture de la 12e journée. Le Stade Français s'est offert le derby francilien face au Racing 92 avant une parenthèse européenne de deux semaines.

La Rochelle nouveau leader aux dépens de Montpellier
La Rochelle nouveau leader aux dépens de Montpellier © AFP - XAVIER LEOTY

Écoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Les matches de la journée

Le classement

La Rochelle prend les commandes du Top 14

Le Stade Rochelais s'est imposé face à Montpellier (26-14) en ouverture de la 12e journée du Top 14. Les Maritimes en profitent pour prendre les commandes avec deux points d'avance sur les Héraultais qui concèdent une seconde défaite de rang. Les hommes de Patrice Collazo, très agressifs en défense, supérieurs en mêlée, n'ont pas laissé passer l'occasion de ravir la tête à un MHR qui n'y arrive décidément plus à l'extérieur. Irrésistibles à domicile, les Rochelais ont dominé mais aussi un peu douté, ce qui est peu fréquent.

La 13e journée du Top 14 se déroulera dans trois semaines, juste avant Noël, en raison du break pour les matchs de Coupe d'Europe.

Toulon domine le LOU, Castres s'offre Toulouse, Clermont s'en sort

Le RCT s'est évité une crise. Toulon s'est en effet largement imposé ce samedi à Mayol face au Lyon OU (39-11). Avec cinq essais signés Bastareaud (12e), Ashton (33e, 50e), Chiocci (70e) et Pietersen (75e), les hommes de Fabien Galthié ont imposé leur puissance. En face, Gill (80e) a sauvé l'honneur en marquant l'unique essai des Lyonnais dans les dernières secondes de la partie. Avec cette victoire, Toulon évite la crise et remonte à la septième place, à deux points du Top 6. De son côté, le LOU reste troisième derrière La Rochelle et Montpellier.

Castres en forme olympique. Le CO a enchaîné samedi une cinquième victoire de rang chez son voisin toulousain (41-31), lors d'une rencontre débridée comptant pour la 12e journée de Top 14. Trente-neuf ans que les Tarnais n'avaient pas gagné sur le terrain du grand Stade Toulousain (17 décembre 1978), à l'encontre duquel ils ont longtemps nourri un complexe d'infériorité...

Visiblement, ce n'est plus le cas. Car après la correction infligée aux Toulousains en mai dernier dans le Tarn (52-7), à la fin d'une saison à oublier pour les Rouge et Noir, les hommes de Christophe Urios sont venus leur inscrire quarante points à Ernest-Wallon. Une cinquième victoire de rang, et la deuxième à l'extérieur, qui leur permet de s'ancrer dans le wagon des virtuels qualifiés pour les phases finales en grimpant à la cinquième place (33 points), devant leur adversaire (6e, 32 points).

L'ASM a su éviter le piège et a peut-être fait oublier sa déroute face à Oyonnax. Cinq essais à quatre, Clermont s'est imposé ce dimanche à Marcel-Michelin face à Agen (35-26). Vahaamahina (1ère), Yato (29e), Kayser (37e), Lamerat (48e) et Strettle (71e) ont marqué les essais des Auvergnats tandis que l'ailier néo-zélandais d'Agen George Tilsey s'est quant à lui offert un triplé (16e, 27e, 50e). Bousculés, les Clermontois auront peiné à maîtriser le match. Au classement, Clermont est 9e, à trois points du top 6. De son côté, Agen, qui récupère le bonus défensif, reste avant-dernier.

Le Stade Français s'offre le derby francilien

Dans son antre du Stade Jean-Bouin, le Stade Français a dicté sa loi pour venir à bout du Racing 92 (27-17). Coup d'arrêt pour les visiteurs qui se retrouvent du coup en quatrième position. Le Stade Français se donne de son côté un bon bol d'air sur la zone rouge.

Brive et Pau s'imposent à la maison

Brive s'est fait peur avant de s'imposer in extremis devant Oyonnax (33-30) à l'occasion d'un choc des derniers, vivant et indécis jusqu'au bout, samedi, à l'occasion de la 12e journée du Top 14. Que ce fût dur pour le CAB qui n'avait pas le droit à l'erreur face aux Oyomen venus sans complexe. Ces derniers, déjà en vue lors de leurs derniers déplacement à Paris, menaient (30-26) à l'heure de jeu avant de baisser pavillon mais de conserver un bonus défensif mérité qui pourra compter lors du décompte final. Cette victoire fait un bien fou aux hommes de Nicolas Godignon qui mettent leurs victimes du soir à quatre points.

Pau, malmené pendant une mi-temps par Bordeaux-Bègles, a trouvé les ressources pour s'imposer (27-17) à l'occasion de l'inauguration du nouveau stade du Hameau samedi. Niveau jeu, les supporters palois ne garderont pas un grand souvenir de ce derby aquitain inconstant. Mais après la fessée subie par leurs favoris à La Rochelle la semaine dernière (44-14), une victoire a suffi à les rassurer avant la trêve européenne.

Clermont - Agen

Objectif cinq points: à quatre longueurs du Top 6 après avoir dilapidé à Oyonnax (37-37) une avance de dix-neuf points, l'ASM, championne de France en titre, doit faire le plein face au promu malgré une infirmerie pleine (Lopez, Laidlaw, Chouly, Nakaitaci...). De son côté, le SUA se déplacera sans pression et sur une bonne dynamique (deux victoires en trois matches).

Stade Français - Racing 92

Comme on se retrouve: sept mois après un derby particulièrement épicé (27-23 pour le Stade Français) par l'épisode de la fusion mort-née, les Parisiens accueillent de nouveau les banlieusards. Mais sur une dynamique différente: lancés le 30 avril dernier dans une fin de saison en boulet de canon, ils sont cette fois assez mal en point, plus proches de la dernière place (huit longueurs derrière) et que de la sixième (onze). Une quatrième défaite en cinq matches et l'opération maintien se préciserait. Le Racing, lui, n'est pas dans cet état d'esprit, puisque ses quatre succès de suite l'ont ancré dans le Top 6.

L'actualité de votre équipe

Le calendrier de la saison en détail