Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 : les résultats et le classement de la 22e journée

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Brive s'est relancé dans la course au maintien en Top 14 en battant Agen. Toulon, en humiliant le champion Clermont 49-0, s'est affirmé comme un sérieux candidat à la succession de l'ASM, dimanche lors de la 22e journée, contrairement à Lyon et Castres, battus et loin dans la course aux barrages.

L'ailier de Toulon Chris Ashton, pendant le match remporté 49 à 0 contre Clermont, dimanche.
L'ailier de Toulon Chris Ashton, pendant le match remporté 49 à 0 contre Clermont, dimanche. © AFP - BERTRAND LANGLOIS

Toulon, en humiliant Clermont 49-0 samedi à Mayol, a ôté au champion de France le mince espoir de défendre son titre en phase finale, dimanche lors de la 22e journée de Top 14. Le RCT reste 4e derrière Montpellier, le Racing 92 et Toulouse, qui se sont tous imposés.

Les deux derniers ont réalisé une excellente opération en s'imposant à l'extérieur : Toulouse chez le Stade Français (37-33), à l'issue d'un match spectaculaire - 4 essais partout -, le Racing à Lyon après un duel nettement plus défensif (24-22).  Si la bataille pour les deux premières places, qui envoient directement en demi-finales, reste ouverte, Montpellier a conforté son statut de leader en surclassant Castres (45-7).

Écoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Les matches de la journée

Le classement

Le point sur la course à la phase finale

Montpellier (1er, 66 points)
Candidat affirmé au titre, le MHR a une avance confortable et est bien parti pour décrocher l'un des deux billets directs pour les demi-finales. Attention toutefois car il n'affronte d'ici la fin de la saison que des prétendants aux phases finales (réception de Castres, La Rochelle et Pau et déplacements à Toulon et Lyon). 

Racing 92 (2e, 62 points)
La deuxième place des Franciliens ne tient en revanche qu'à un fil. Leur déplacement mi-avril à Toulouse vaudra donc très cher. Pour le reste, les champions 2016 doivent affronter deux autres concurrents directs, le LOU à Lyon et Toulon à la U Arena. Et se déplaceront à Bordeaux avant de finir par la réception d'Agen. 

Toulouse (3e, 61 points)
Après leur absence des phases finales pour la première fois depuis 41 ans, les Toulousains peuvent cette année rêver à une accession directe dans le dernier carré. Ce qu'ils n'ont plus fait depuis 2012. Après deux déplacements au Stade Français et à Castres, ils recevront le Racing et La Rochelle avant de finir à Clermont. 

Toulon (4e, 58 points)
Finaliste malheureux ces deux dernières saisons, le RCT est en bonne position pour décrocher un barrage à domicile. Son calendrier n'est toutefois pas des plus aisés avec la réception de Clermont, de Montpellier et de Castres et des déplacements au Racing et à Pau. 

Pau (5e, 56 points)
Trois ans après sa remontée, la Section veut croire à sa première qualification depuis la création de la poule unique en 2004. Et si elle a connu un coup d'arrêt à Clermont après six victoires de rang, son calendrier est sur le papier accessible avec trois mal classés (Oyonnax, Agen et Bordeaux) en plus de la réception de Toulon et d'un déplacement à Montpellier. 

La Rochelle (6e, 56 points)
Premiers l'an dernier, les Rochelais n'ont pas l'intention de déroger à leur nouveau rang. Et après un trou d'air (quatre défaites), ils viennent de faire leur retour dans le Top 6. Ils recevront l'UBB, Castres et le Stade Français et iront à Montpellier et Toulouse. 

Lyon (7e, 56 points)
Mieux armé que la saison dernière, où il venait de remonter, le LOU reste en embuscade pour arracher une qualification qui lui avait échappé dans la dernière ligne droite au printemps dernier. D'autant que son calendrier n'est pas dantesque (réceptions du Racing, du Stade Français et de Montpellier, déplacements à Brive et Oyonnax). 

Castres (8e, 56 points)
Barragiste ces deux dernières années, le CO s'est fixé pour objectif d'être dans les six cette année encore. Mais il va lui falloir montrer plus de régularité alors qu'il a perdu trois fois chez lui et que son calendrier est chargé (déplacements à Montpellier, La Rochelle et Toulon, réceptions de Toulouse et d'Oyonnax).

Le point sur la course au maintien 

Brive (14e, 27 points)
Rien ne va plus à Brive. Après l'éviction de son manager Nicolas Godignon la semaine dernière, le CAB a enchaîné à Castres (28-37) une sixième défaite de rang. Désormais lanterne rouge avec trois points de retard sur Oyonnax, il s'apprête à vivre une fin de saison de tous les dangers. Où cinq "finales" pour le maintien l'attendent dont trois face à des concurrents directs, Agen à domicile et Oyonnax et Stade Français à l'extérieur. Brive recevra par ailleurs Lyon et l'UBB. 

Oyonnax (13e, 30 points)
Si Brive pleure, Oyonnax peut esquisser un sourire. Car personne ne donnait cher de la peau du club de l'Ain, lanterne rouge depuis cinq mois. Inversion de tendance, "Oyo" est désormais treizième et barragiste après sa quatrième victoire de rang face à Toulon (29-26). Un succès arraché au courage dans les derniers instants qui peut lui donner des ailes. Après un déplacement à Pau, les "Oyomen" enchaîneront un déplacement à Agen et la réception de Brive, deux matchs décisifs pour leur survie, avant de recevoir le LOU et d'aller à Castres. 

Stade Français (12e, 32 points)
Le milliardaire allemand Hans-Peter Wild a engagé l'ancien sélectionneur des Springboks Heyneke Meyer pour relancer le Stade Français la saison prochaine. Reste désormais à se maintenir et les jeux sont loin d'être faits avec seulement cinq points d'avance sur la lanterne rouge briviste. La réception des Corréziens lors de l'avant-dernière journée pèsera lourd alors que le reste du calendrier des Parisiens est assez indigeste avec trois prétendants aux phases finales (Toulouse à domicile, Lyon et La Rochelle à l'extérieur) et le champion en titre Clermont à Jean-Bouin. 

Agen (11e, 32 points)
Le SUA peut avoir des regrets. Car après avoir grillé une cartouche à Armandie face à l'UBB (10-15), il n'est pas non plus sorti d'affaire. Et aborde sous pression un déplacement à Brive et la réception d'Oyonnax avant de croiser la route de trois gros (Pau, Clermont et Racing).

L'actualité de votre équipe

Le calendrier de la saison en détail

Choix de la station

À venir dansDanssecondess