Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - "Montrer que j'ai les capacités " : Delord (Brive) a une faim de LOU contre son ancien club

-
Par , France Bleu Limousin

Quentin Delord est titulaire avec le CA Brive, ce samedi, pour défier Lyon lors de la 4e journée de Top 14. Formé en Corrèze où il est revenu cet été, le jeune demi de mêlée veut prouver des choses face à son ex club après un passage infructueux de deux saisons au LOU.

Après un passage de deux ans à Lyon, Quentin Delord est rentré à Brive cette saison
Après un passage de deux ans à Lyon, Quentin Delord est rentré à Brive cette saison © Maxppp - Philippe Juste

Brive-la-Gaillarde, France

Victorieux de son premier match de la saison lors du derby contre Clermont le week-end dernier, le CAB enchaîne par un déplacement à Lyon ce samedi pour la 4e journée du Top 14. Tout sauf une mince affaire pour des Brivistes qui demeurent en bas de tableau, alors que les Lyonnais sont eux tout en haut du classement avec trois succès en autant de matchs et notamment à Toulon samedi dernier.

Delord veut prouver contre le LOU

Pour défier le LOU, le staff du CAB fait confiance à Quentin Delord au poste de demi de mêlée. Formé en Corrèze puis parti à Lyon, le jeune numéro 9 est revenu à Brive où il s'est engagé pour trois saisons. Champion du monde avec les Français de moins de 20 ans cet été, il fait figure de joueur prometteur. Une petite pépite mal exploitée dans le Rhône, où plutôt qui n'a pas vraiment eu sa chance : voilà son histoire au LOU. Un club qu'il rejoint en 2017 après des débuts à l’école de rugby du bassin d’Objat, d'où il est originaire, et un cursus logiquement continué au CA Brive à partir de l'âge de 12 ans et des premières sélections en bleu.

"C'était avec plaisir que je voulais revenir"

Avant Lyon, donc. " Je n'ai pas forcément eu beaucoup de temps de jeu " avance le numéro 9, avec cinq bouts de matchs en deux saisons dont quatre dans une coupe d'Europe dont le LOU n'avait pas fait une priorité. " Et puis, c'était assez compliqué du fait de la concurrence à mon poste " continue Quentin Delord, qui ne cache pas sa joie d'avoir sa chance ce samedi. Il se dit content " de jouer et de montrer que j'ai la possibilité et les capacités de le faire ".  Car c’est bien pour ça qu’il a fait le choix de revenir dans sa chère Corrèze, désiré par le manager briviste Davidson. " Jeremy m'a appelé. C'était une opportunité pour moi et c'était avec plaisir que je voulais revenir pour ce projet. Il est vraiment basé sur les jeunes. C'est top et c'est ce qui m'a donné envie de revenir ". Il ne nie pas avoir donné quelques tuyaux à ses coéquipiers sur son ancien club, car le champion du monde tricolore compte bien désormais faire rayonner le CAB avec qui il fête sa troisième feuille de match cette saison... mais bien sa première titularisation après être entré en jeu à Pau et contre Clermont.

Une charnière Delord - Hervé de même pas 21 ans !

Il sera associé à Enzo Hervé à l'ouverture, pour former une charnière de même pas 21 ans de moyenne d'âge. " On se connait bien, on a joué deux ou trois ans ensemble chez les jeunes, il y a des automatismes qu'on a gardé " ajoute Quentin Delord. Car, en effet, le staff briviste a décidé de faire tourner son effectif pour faire souffler des hommes de base, très sollicités lors des trois premiers matchs : Peet Marais, Saïd Hireche, Stuart Olding et Thomas Laranjeira sont par exemple laissés au repos. Cela profite à d'autres qui reviennent de blessure (James Johnston, Franck Romanet, Rory Scholes titulaires, Jan Uys et Victor Lebas remplaçants), ou qui n’ont pas, ou peu joué, depuis le début de la saison. L'ancien 3e ligne Peni Narisia, reconverti talonneur, est ainsi titularisé en 1re ligne, Esteban Abadie est lui lancé en 3e ligne. 

Brive fait largement tourner avec 11 changements par rapport au 15 de départ aligné contre Clermont. Mais pas question de partir battu d'avance lance Jean-Baptiste Péjoine, entraîneur des lignes arrières.

Choix de la station

France Bleu