Rugby

Top 14 : Pour l'Aviron Bayonnais le plus dur est de confirmer contre Castres

Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque samedi 27 août 2016 à 3:57

Entrainement sérieux et appliqué pour l'Aviron Bayonnais avant la réception de Castres
Entrainement sérieux et appliqué pour l'Aviron Bayonnais avant la réception de Castres © Radio France - Thibault Vincent

Ne pas tomber dans l'euphorie ! C'est le maitre mot après la victoire contre un Toulon diminué (28-23) en clôture de la 1re journée. Les Bayonnais le savent, le plus dur est de confirmer, face à une équipe castraise mieux armée que le RCT. Aviron - CO à vivre sur France Bleu Pays Basque dès 18h

"Le plus dur reste à venir"

Oui l'Aviron a réalisé une performance face au RCT ! Oui les Toulonnais étaient déplumés, en reprise tardive, mais même eux refusaient de se cacher derrière cela. Le promu, que tout le monde voit déjà dans la charrette pour la Pro D2, a prouvé qu'il avait de solides arguments à faire valoir. Mais il sait aussi que Castres, contrairement aux Varois, arrive le couteau entre les dents. Pas question donc de se reposer sur les lauriers de la victoire prévient Romain Martial, l'ancien Tarnais qui a rejoint l'aile de Bayonne à l'intersaison sait à quoi s'attendre :

Le premier match c'est peut-être un peu l'effet de surprise, maintenant on sera attendus, on surprendra peut-être un peu moins. Castres aura forcément vu les vidéos donc aura préparé sa semaine en fonction de nous aussi, donc on s'attend à être contrés. Le plus dur reste à venir. Les coachs l'ont dit : on a rien gagné, on a gagné qu'un match, la saison n'est pas finie (...) il fallait vite redescendre parce qu'on peut tomber de haut si on reste sur notre petit nuage samedi.

L'ailier de l'Aviron Bayonnais Romain Martial sait que le plus dur sera de confirmer

Le grand ailier bayonnais Romain Martial (au premier plan) marche d'un pas décidé aux côtés du 3e ligne John Beattie, tout sourire - Radio France
Le grand ailier bayonnais Romain Martial (au premier plan) marche d'un pas décidé aux côtés du 3e ligne John Beattie, tout sourire © Radio France - Thibault Vincent

"Ça va être plus dur... Castres est déjà prêt"

Les Bayonnais sont donc avertis, il faut maintenant confirmer ! Et ce sera plus compliqué que le week-end dernier affirme l'entraineur en chef Vincent Etcheto

Le plus dur dans le sport de haut niveau, et dans toutes choses, c'est de confirmer ! On a prévenu les joueurs. Je pense que ça va être plus dur que contre Toulon parce qu'ils n'étaient pas au complet, ils ont dit eux-mêmes qu'ils n'étaient pas prêts, pas à 100%. Je pense que Castres est déjà prêt, a fait une très bonne préparation, a un groupe homogène (...) On a vu le match qu'ils ont fait à 14 contre les Palois, et ça va être très dur de confirmer, il va falloir qu'on soit très bons, parfaits sur la conquête, plus efficaces et pragmatiques

Pour l'entraineur bayonnais Vincent Etcheto il faudra être parfait pour battre Castres

Un avis partagé en connaisseur par le 3e ligne centre de l'Aviron Bayonnais, John Beattie. L'international écossais (38 sélections) évoluait à Castres la saison passée (2014-2016) avant de poser ses valises au pays basque, et connait donc bien les forces de cette équipe tarnaise :

Le souriant et parfait francophone John Beattie prêt à conquérir les supporters bayonnais - Radio France
Le souriant et parfait francophone John Beattie prêt à conquérir les supporters bayonnais © Radio France - Thibault Vincent

Je pense que Castres ça va âtre un autre défi, peut-être plus gros que Toulon. Je les trouve mieux organisés, avec plus d'envie, n'importe où ça joue que ce soit à l'extérieur ou à la maison (...) ils sont bien entrainés, bien disciplinés, une bonne équipe avec un bon esprit, donc c'est un très gros défi

Le 3e ligne écossais de Bayonne John Beattie, qui évoluait à Castres l'an passé, estime que le CO sera plus dur à battre que Toulon

La composition des équipes : Bayonne fait tourner

Comme annoncé, avant même le début du championnat, les entraineurs de l'Aviron ont décidé de se servir de la richesse de leur effectif pour faire tourner, ménager les uns, et donner leur chance aux autres. Ce sont donc 5 changements qui sont effectués dans le 15 titulaires pour la réception de Castres, par rapport à celui qui a attaqué le match face à Toulon. L'international italien Cittadini remplace Choirat, Jaulhac est préféré à Huete, Beattie prend la place de Van Lill, Marmouyet pousse Chouzenoux sur le banc et Poki, blessé et donc indisponible face à Toulon, tiendra sa place au détriment de Fuster. A noter également le retour de blessure de Lovobalavu qui prend place sur le banc

BAYONNE - CASTRES (arbitre : Maxime Chalon)

Bayonne : 15. Bustos Moyano - 14. Poki, 13. F. Le Bourhis, 12. Jané, 11. Martial - (o) 10. W. Du Plessis, (m) 9. Rouet - 7. Marmouyet, 8. Beattie, 6. Monribot (cap) - 5. Jaulhac, 4. Donnelly - 3. Cittadini, 2. Arganese, 1. Khinchagishvili

Remplaçants : 16. Leiataua, 17. Schuster, 18. Oulai Dion, 19. Chouzenoux, 20. Saubusse, 21. Lovobalavu, 22. Tisseron, 23. Choirat

Castres : 15. Palis - 14. Agulla, 13. Combezou, 12. Ebersohn, 11. D. Smith - (o) 10. Urdapilleta, (m) 9. A. Dupont - 7. Bias, 8. Tulou, 6. Babillot - 5. Capo Ortega, 4. Jacquet - 3. Tussac, 2. Rallier, 1. Tichit

Remplaçants : 16. Mach, 17. Lazar, 18. Moreaux, 19. S. Mafi, 20. Seron, 21. Dumora, 22. Taumoepeau, 23. Montès

Programmation de la 2e journée

  • Samedi 27 août
  • (14h45) Pau - Toulon
  • (18h30) Grenoble - La Rochelle
  • Racing 92 - Lyon
  • Bayonne - Castres
  • Brive - Stade Français
  • (20h45) Toulouse - Bordeaux-Bègles
  • Dimanche 28 août
  • (16h15) Montpellier - Clermont

Partager sur :