Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Pour ne pas trembler, le Stade Toulousain ne doit pas gâcher contre le Racing 92

samedi 14 avril 2018 à 18:55 Par Damien Gozioso, France Bleu Occitanie

Après la réception du Racing 92 ce dimanche (16h50), le Stade Toulousain recevra La Rochelle puis se déplacera à Clermont. Autant dire qu’une victoire est impérative contre les Franciliens sous peine de vivre une fin de saison étouffante… et peut-être manquer les phases finales.

Yoann Huget, auteur de 9 essais, est co-meilleur marqueur du Stade Toulousain cette saison.
Yoann Huget, auteur de 9 essais, est co-meilleur marqueur du Stade Toulousain cette saison. © Maxppp - Denis Trasfi

Toulouse, France

C’est en regardant les écarts au classement qu’on se dit que le point de bonus défensif glané à Castres pourrait faire la différence. À trois journées de la fin de la phase régulière du Top 14, seul Montpellier est assuré pour le moment de terminer dans le top 6. En cas de victoire face au Racing (2e), le Stade Toulousain (4e) aura un pied et quelques orteils en phases finales…

Pas le moment de gamberger

Après la défaite à Castres, les joueurs d’Ugo Mola ont tous avoué leur envie de vite basculer sur cette réception du Racing, manière d’évacuer la frustration d’une défaite difficile à digérer au vu du scénario du match : « Ce petit coup de pied aux fesses nous a motivé pour remettre le travail au cœur du projet, pour battre le Racing et se mettre en ballottage encore plus favorable » confie l'entraîneur adjoint en charge de la touche Jean Bouilhou. Quoi de mieux qu’un match face au 2e du championnat, à guichets fermés, pour se reprendre ?

Mais méfiance, cela fait deux ans quasiment jour pour jour que le Stade Toulousain n’a pas battu le Racing 92. À l’aller les franciliens s’étaient petitement imposés (23-19) alors que l’an dernier, le match disputé au Stadium de Toulouse avait là aussi débouché sur un score minimaliste en faveur des hommes du duo Travers-Labit (10-8) avec un essai de pénalité litigieux accordé aux Racingmen.

L'ailier du Racing 92b Virimi Vakatawa avait inscrit un essai au match aller. - Maxppp
L'ailier du Racing 92b Virimi Vakatawa avait inscrit un essai au match aller. © Maxppp - Olivier Corsan

Quel Racing à Toulouse ?

Détail qui pourrait avoir son importance, le Racing 92 dispute le week-end prochain une demi-finale de Champions Cup. Ce sera à Bordeaux face au Munster, et la composition d’équipe annoncée pour ce dimanche laisse à penser que les franciliens cherchent à préserver certains de leurs cadres : Dimitri Szarzewski débutera sur le banc alors que Maxime Machenaud ou Leone Nakarawa ne feront même pas le voyage. "De toute façon ils ont deux ou trois équipes compétitives, tempère Cyril Baille, cela va être un très gros combat et un énorme match". Avis partagé par Jean Bouilhou,  adjoint en charge de la touche, il préfère sourire au petit jeu de poker menteur du staff du Racing. "Il y aura des surprises" avait lancé Laurent Travers, "moi je ne serai pas surpris de l'équipe du Racing, a répliqué Jean Bouilhou, elle sera forcément compétitive même à une semaine d'une demi-finale européenne. L'inverse serait presque impossible, et à la limite ce n'est pas notre problème".

De son côté le Stade Toulousain enregistre le retour de plusieurs joueurs : Sébastien Bézy, Zack Holmes et Cheslin Kolbe. Au centre Florian Fritz disputera son 300e match de championnat avec les Rouge et Noir alors que Gaël Fickou, un temps incertain est bel est bien titulaire.

Les compositions

Stade Toulousain : 15. Ramos ; 14. Kolbe, 13. Fickou, 12. Fritz (cap), 11. Médard ; 10. Holmes, 9. Bézy ; 7. Elstadt, 8. Cros, 6. Fa'asalele ; 5. Maestri, 4. R. Gray ; 3. Faumuina, 2. Marchand, 1. Baille.
Remplaçants : 16. Ghiraldini, 17. Néti, 18. Tekori, 19. Madaule, 20. Tolofua, 21. Doussain, 22. Huget, 23. Aldegheri.

Racing 92 : 15. Juan Imhoff ; 14. Rokocoko, 13. Tuitavake, 12. Vulivuli, 11. Andreu ; 10. Carter, 9. Iribaren ; 7. Chouzenoux, 8. Claasen, 6. Nyanga (cap) ; 5. Carizza, 4. Palu ; 3. Tameifuna, 2. Aveï, 1. Kakovin.
Remplaçants : 16. Szarzewski, 17. Afatia, 18. Maka, 19. Abadie, 20. Chauveau, 21. Dambielle, 22. Talès, 23. Gomes Ça.

Stade Toulousain / Racing 92 c’est ce dimanche à 16h50, rendez-vous dès 16h35 sur France Bleu Occitaine pour l’avant-match !