Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Pourtant dominé, Brive l'emporte contre le Stade-Français et prend de la marge pour le maintien

-
Par , France Bleu Limousin

Victorieux 26-21 face au Stade Français ce dimanche après-midi, Brive prend encore un peu d'aise face à un concurrent direct dans la course au maintien. Mais, derrière cette belle opération comptable, se cache une prestation où le CAB a été globalement dominé.

Brive a su capitaliser notamment grâce à l'opportunisme d'Axel Muller
Brive a su capitaliser notamment grâce à l'opportunisme d'Axel Muller © AFP - Diarmid Courrèges

Brive-la-Gaillarde, France

Il y a tout un paradoxe derrière le cinquième succès de Brive cette saison en Top 14 ! Le CAB l'a emporté 26-21 face au Stade Français ce dimanche après-midi pour la 10e journée, et prend encore ses distances face à un concurrent direct dans la course au maintien. Brive compte désormais douze points d'avance sur le club de la capitale, dernier du classement.

Mais, loin bien sûr de parler de hold-up, le CAB s'est imposé au terme d'une rencontre où les Brivistes ont été globalement dominés. Le Stade Français a ainsi eu la possession de balle (56%), l'occupation (70%), la possession dans le camp adverse (70%) et notamment dans les 22 mètres adverses (86%). Bref, les Brivistes ont souffert, notamment beaucoup en mêlée fermée face à un pack parisien performant, et sur les ballons portés. " Je ne sais pas si c'est mérité qu'on gagne aujourd'hui " lance de lui-même Saïd Hireche, le capitaine corrézien.

Reste que dominer n'est pas gagner, et ce sont bien les Brivistes qui ont fait mordre la poussière aux Parisiens. En faisant preuve d'un réalisme maximal pour exploiter les erreurs du club de la capitale, le CAB s'est offert jusqu'à 17 points d'avance (20-3, 32e). Et ce, après deux essais de Muller, auteur d'une interception sur la ligne médiane (sur une passe lue de l'ouvreur Sanchez) conclue sous les poteaux, et un d'Asieshvili à la conclusion en force après un ballon récupéré par les Brivistes dans leur moitié de terrain et une action conduite de main de maître. Solidaires en défense et présents dans le combat, les Corréziens ont ensuite beaucoup couru pour colmater les brèches ouvertes par les Parisiens. Mais, si le Stade Français s'est rapproché grâce à des essais de Delbouis et Hamdaoui, le CA Brive, par le pied de Thomas Laranjeira, s'est nourri de deux fautes parisiennes dans le deuxième acte pour confirmer un succès acquis dans la douleur.

" On s'est envoyé comme des chiens "

" On n'a pas pu lancer notre jeu comme il fallait, en étant approximatif. On n'a pas su imposer notre jeu non plus " reprend Said Hireche. " Mais, en terme d'engagement, c'était fort. On a fait preuve de solidarité et on s'est envoyé comme des chiens pour remporter le match ".

La 10e journée

Le classement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu