Rugby

Top 14 : Qu'attendre de ce "derby" basco-béarnais ?

Par Thibault Vincent, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque samedi 3 septembre 2016 à 18:09

Les Bayonnais commencent à Pau leur 13 travaux d'Hercule en déplacement
Les Bayonnais commencent à Pau leur 13 travaux d'Hercule en déplacement © Radio France - Thibault Vincent

Si la Section Paloise, qui a besoin de gagner après ses deux premières défaites, a fait de ses retrouvailles avec l'Aviron un des sommets de sa saison, côté bayonnais on minimise l'événement. Les basques viennent se tester dans l'hostilité du hameau avec une équipe transfigurée.

Derby ou pas derby ? La controverse a émaillé la semaine. Pour les uns, Béarnais en tête, ces retrouvailles entre la préfecture paloise et la sous-préfecture bayonnaise, 10 ans après leur dernière confrontation, a la couleur, la saveur et le sulfureux parfum d'un vrai derby mettant en jeu la suprématie départementale, l'honneur Béarnais face à la fierté basque. Paradoxal quand on sait qu'il n'y aura qu'un "originaire" dans les rangs de la Section (contre 4 à l'Aviron), le demi-de-mêlée Thibault Daubagna

L'ombre des Bayonne-Biarritz

D'autres, en particulier chez les ciels et blancs, estiment que c'est au mieux un sous-choc, au pire un match comme les autres. Et pour cause, ce Pau-Bayonne est immergé par l'ombre envahissante des Aviron-BO ! Ces Bayonne - Biarritz épiques qui sont sans doute les seuls vrais derbys de l'ovalie française (Dans le sport anglais, les derbys désignent les duels entre 2 clubs d'une même ville). Enfant de Bayonne, l'entraineur en chef des gars de la Nive, Vincent Etcheto est de ceux là :

Y a pas de derby ! Les Pau-Bayonne ça n'a rien à voir avec un Bayonne-Biarritz, donc ce n'est pas un derby, c'est un match de Top 14

Pour l'entraineur de l'Aviron Bayonnais Vincent Etcheto, les matchs Pau-Bayonne ne sont pas des derbys

Large revue d'effectif à l'Aviron

Les entraineurs bayonnais ont donc décidé de ne pas sortir le bleu roi de cérémonie, mais de mettre le traditionnel bleu de chauffe pour cette rencontre. Après leur entame de Top 14 réussie (une victoire contre Toulon et un nul face à Castres) les basques font tourner leur équipe dans les grandes largeurs. Pas moins de 14 changements dans le 15 titulaire par rapport au week-end précédent, dont 6 joueurs qui n'ont pas encore joué cette saison (Broster, Gayraud, Taélé, Latimer, Méret et Whitelock). Utile et nécessaire explique les ciels et blancs, à l'image du 2e ligne Pierre Gayraud, l'un des artisans de la remontée en Top 14, et de retour de blessure (cheville) :

Il va y avoir du roulement cette année, la saison est longue, là on attaque avec 14 matchs avant une première pause. En plus de cela il fait une chaleur assez forte, ils (les joueurs bayonnais des 2 premiers matchs) ont laissé beaucoup d'énergie dans ces 2 matchs donc je pense que c'était normal et important de faire tourner l'effectif pour mettre au repos certains joueurs et donner la chance à d'autres. C'est aux joueurs de répondre présents constamment quand on fait appel à eux, de créer une concurrence saine au sein de l'équipe pour la tirer vers le haut.

Pour le 2e ligne Pierre Gayraud, le turnover de l'Aviron Bayonnais à Pau est logique et nécessaire, il peut même avoir des vertues

Bayonne veut se tester loin de Jean-Dauger

Pour Vincent Etcheto, il n'est d'ailleurs pas question de faire l'impasse sur cette rencontre, le premier déplacement de la saison, mais de se tester dans l'adversité et une ambiance au Hameau aussi intimidante que Jean-Dauger est entrainant

Le risque majeur : le manque d'automatismes !

La large revue d'effectif comporte tout de même des risques importants pour les Bayonnais, dont le demi-de-mêlée Emmanuelle Saubusse, l'une des 5 recrues titularisés face à Pau, a parfaitement conscience :

Est-ce qu'on aura assez d'automatismes vu qu'il y a beaucoup de changements ? Est-ce qu'en mêlée les réglages seront bien faits ? Est-ce qu'en conquête aussi, du coup, ça pas être trop désorganisé, tout comme le jeu ? Après sur l'engagement, l'intensité qu'on va y mettre j'ai pas de doutes

Le demi-de-mêlée bayonnais Emmanuel Saubusse craint le manque d'automatismes, mais pas le manque d'envie et d'engagement

L'armada paloise chauffée à blanc, et en manque de points, face à la fraîcheur du "transformisme concurrentiel" bayonnais, à qui la meilleure recette ? Réponse à partir de 18h30 sur France Bleu Pays Basque et France Bleu Béarn

Compositions des équipes

Pau : 15. Taylor - 14. Dupichot, 13. C. Smith, 12. Vatubua, 11. Votu - 10. (o) Slade, 9. (m) Daubagna - 8. Coughlan, 7. S. Armitage, 6. Gunther - 5. Pierre, 4. Boutaty - 3. Hamadache, 2. Lespiaucq, 1. Hurou. Remplaçants : 16. Boundjema, 17. Mackintosh,18. Ramsay, 19. Metz, 20. Tomas, 21. Malié, 22. Butler, 23. King

Bayonne : 15. Bustos Moyano - 14. Fuster, 13. Lovobalavu, 12. Whitelock, 11. Tisseron - 10. (o) Meret, 9. (m) Saubusse - 8. Van Lill, 7. Chouzenoux, 6. Latimer - 5. Taele (cap), 4. Gayraud - 3. Broster, 2. Leiataua, 1. Schuster. Remplaçants : 16. Labouyrie, 17. Khinchagishvili,18. Huete, 19. Lespinasse, 20. Duhalde, 21. Lagarde, 22. Lacroix, 23. Cittadini

Arbitre : Laurent Cardona