Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 | Raphaël Ibanez, manager de l'UBB : "Le rugby international va dicter l'évolution de notre jeu"

mardi 18 août 2015 à 16:47 Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Gironde

Avant le premier match de la saison face à Castres samedi, le manager de l'Union Bordeaux Bègles livre sa feuille de route pour la saison 2015-2016. Avec la Coupe du monde qui approche, l'effectif n'est évidemment pas le même et, selon Raphaël Ibanez, le jeu en Top 14 va bénéficier de l'élan du rugby international.

Raphaël Ibanez, le manager de l'Union-Bordeaux-Bègles en conférence de presse d'avant reprise du Top 14
Raphaël Ibanez, le manager de l'Union-Bordeaux-Bègles en conférence de presse d'avant reprise du Top 14 © Radio France - Yassine Khelfa

L'Union Bordeaux-Bègles attaque ce samedi face à Castres sa cinquième saison dans l'élite du rugby français. Une saison qui sera marquée par la Coupe du monde qui se jouera du 18 septembre au 31 octobre en Angleterre. L'UBB est privée de plusieurs joueurs. Sofiane Guitoune et Loann Goujon sont avec le XV de France , le pilier  Steven Kitshoff avec l'Afrique du Sud, Adam Ashley-Cooper et Sekope Kepu avec l'Australie, Met Talebula avec les  Fidji, Olé Avei avec les Samoa. Mais cela ne fait pas vraiment paniquer le manager bordelais Raphaël Ibanez.

"C'est vrai que vu de l'extérieur si on regarde la liste des joueurs absents, c'est une liste assez impressionnante, qui peut amener quelques interrogations, mais j'ai confiance aussi dans l'équipe, dans les joueurs qui se sont lancés dans la phase de préparation depuis le 6 juillet. Je sais que les joueurs sont prêts à tout donner".

En ce qui concerne le retour des mondialistes, ce sera "du cas par cas " . "Ce qui se passe pour les sélectionnés, ça ne me regarde pas. Ils sont à la disposition de leur équipe nationale. Pour les mondialistes on fera au cas par cas à leur retour (...) en prenant évidemment en compte la fatigue" Le manager de l'UBB va même plus loin : "les joueurs clé devront assumer leur statut d'international au sein du groupe . C'est plutôt une bonne nouvelle de pouvoir bénéficier d'un effectif de qualité."

"La Coupe du monde c'est l'indicateur prioritaire"

Au-delà des joueurs, le mondial en préparation devrait également influer sur le jeu qui sera pratiqué en championnat.

"Le rugby international va dicter l'évolution de notre jeu en Top 14. Je crois que la réflexion au niveau de l'arbitrage va dans le bon sens. C'est à dire : un rugby offensif, un rugby positif dans les zones de ruck. Les nouvelles règles de l'arbitrage concernant notamment la mêlée, cette forme d'intransigeance, vont apporter quelque chose au Top 14".