Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Rory Teague nouveau manageur de l'UBB

jeudi 4 janvier 2018 à 12:31 - Mis à jour le jeudi 4 janvier 2018 à 14:12 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Arrivé cet été comme entraîneur des trois-quarts, le jeune technicien anglais a été nommé ce jeudi manageur de l'Union Bordeaux-Bègles en remplacement de Jacques Brunel qui a pris les rênes de l'équipe de France.

Rory Teague prend du galon au sein du staff technique de l'UBB.
Rory Teague prend du galon au sein du staff technique de l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Comme on s'y attendait depuis quelques jours, c'est la solution interne qui a été privilégiée au moment de recomposer le staff de l'UBB, orphelin de Jacques Brunel depuis samedi dernier. L'ex-manageur qui est venu jeudi midi à Bègles dire au revoir à ses joueurs.

"Trouver quelqu'un à cette période l'année, ça me paraît assez compliqué, avoue Laurent Marti. Et puis nous savions qu'entre Rory (Teague), Jeremy (Davidson) et Joe (Worlsey), on a de grandes compétences au club.

Rory Teague est le premier manageur étranger de l'histoire de l'UBB. - Radio France
Rory Teague est le premier manageur étranger de l'histoire de l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Laurent Marti : "Trouver quelqu'un à cette période de l'année me semble assez compliqué"

La question était de savoir si le président allait mettre en place une répartition des rôles ou s'il souhaitait choisir un de ses entraîneurs pour l'installer au sommet de la pyramide sportive du club.

Manageur à 32 ans

C'est cette deuxième hypothèse qu'il a choisi en confiant le poste de manageur à Rory Teague. "Je ne croyais pas à une entente, ajoute Laurent Marti, c'est difficile d'exister sans chef. Il faut un responsable. C'est une décision personnelle, c'est toujours subjectif. Il m'a semblé que Rory était celui qui était le plus fait pour le job."

A 32 ans, cet ancien trois-quart qui a fait carrière en Angleterre puis en Pro D2 (Limoges, Tarbes, Aurillac, Grenoble) avait été nommé entraîneur de la sélection  anglaise des moins de 20 ans avant d'intégrer, comme entraîneur chargé des skills, le squad du XV de la Rose. Un poste qu'il avait quitté cet été en acceptant de venir s'occuper des lignes arrières de l'UBB.

Un travail qu'il va continuer de mener aux côtés de ceux qui sont désormais ses adjoints : Jeremy Davidson (avants), Joe Worsley (défense) et Jean-Baptiste Poux (mêlée fermée). Et a priori, au delà de la saison en cours. "Il y a les compétences nécessaires pour qu'on se débrouille tout seul, poursuite le président du club girondin. Maintenant, on va voir avec le temps. Le deal, après réflexion, n'a pas été de dire à Rory qu'il prenait le management et qu'on ferait un bilan au mois de juin."

Sous contrat jusqu'à 2020, le néo-manageur dirigera l'UBB pour la première fois samedi à l'occasion de la réception de Lyon.

Rien de signé avec Radradra et Tamanivalu

En marge de sa conférence de presse, Laurent Marti a confirmé l'arrivée du Fidjien Peceli Nacebe même si le joueur, qui revient d'une blessure à la cheville, n'est pour l'instant pas qualifié pour le Top 14 mais dispose d'une licence lui permettant de participer aux entraînements. 

Échaudé par ses échecs dans quelques gros dossiers de recrutement, Laurent Marti a démenti les signatures à ce jour de Radradra et Tamanivalu. - Radio France
Échaudé par ses échecs dans quelques gros dossiers de recrutement, Laurent Marti a démenti les signatures à ce jour de Radradra et Tamanivalu. © Radio France - Justine Hamon

En revanche, le patron de l'Union a démenti toute signature dans les dossiers du Fidjien de Toulon Semi Radradra et du Néo-Zélandais des Crusaders Seta Tamanivalu. "Oui, ce sont des garçons qui nous intéressent. Oui, ce sont des garçons qu'on a rencontrés et sur lesquels on travaille. Mais il y a toujours tout un foin fait autour de ces gros dossiers. Parfois peut-être pour faire capoter les affaires. Mais en tous cas je démens le fait qu'ils se soient engagés avec nous."

Laurent Marti : "Il y a toujours tout un foin autour de ces gros dossiers"