Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 - Section Paloise : peur sur la reprise

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Alors que la Section Paloise va disputer sa première rencontre de préparation face à Bayonne, à Lourdes, ce vendredi, d'autres clubs font face à des cas avérés de coronavirus. Pas de nature à rassurer les joueurs sur le fait que la saison puisse reprendre dans trois semaines.

La Section Paloise se prépare à la reprise dans la quiétude du stade de Lourdes.
La Section Paloise se prépare à la reprise dans la quiétude du stade de Lourdes. © Radio France - Damien Gozioso

La Section Paloise sera-t-elle sur la pelouse du GGL de Montpellier samedi 5 septembre prochain ? La question ne vaut pas que pour les Béarnais, tant depuis quelques semaines des clubs du Top 14 font face à une recrudescence des cas ou des suspicions : le Stade Français, Montpellier, Lyon... Le doute s'installe, la crainte d'une reprise encore décalée. En stage à Lourdes, la Section respecte scrupuleusement le protocole sanitaire et s'apprête à affronter l'Aviron Bayonnais en match de préparation, pour ne pas penser à ce scénario catastrophe.

Bernard Pontneau, pésident de la Section Paloise : "ne pas reprendre le 5 septembre serait une mauvaise décision"

"Prêts à faire toutes les concessions"

"On va pas se mentir, ça fait peur, avoue très calmement le pilier argentin Nacho Calles, ça peut partir en cacahuète même si je l'espère pas, c'est pour ça qu'il faut faire attention", une inquiétude partagée par plusieurs de ses partenaires. Si une fois sur le terrain la distanciation et les gestes barrières n'ont plus lieu d'être, c'est en dehors que c'est le plus compliqué reconnait Charly Malié : "Je pense qu'en ce moment vivre avec un sportif ce n'est pas facile au quotidien ! Ma femme ne me supporte plus, je lui dis de faire attention et de ne parler à personne dès qu'elle sort. Il faut être très rigoureux, un seul joueur peut contaminer toute l'équipe et mettre en péril le club".

Nacho Calles, le pilier argentin de la Section Paloise ne cache pas sa peur d'une reprise perturbée par la recrudescence de l'épidémie de covid-19.
Nacho Calles, le pilier argentin de la Section Paloise ne cache pas sa peur d'une reprise perturbée par la recrudescence de l'épidémie de covid-19. © Radio France - Damien Gozioso

Si la Section, depuis la reprise de l'entraînement sous protocole sanitaire, n'a relevé aucun cas positif, tout peut aller très vite se méfie le co-manager Nicolas Godignon : "Tout le monde prend des précautions, quand on voit comment le Stade Français s'est fait envahir par un cluster... Je ne sais pas comment ils vont faire pour attaquer une saison dans trois semaines avec deux semaines de quarantaine ! C'est tellement compliqué, on ne peut que compatir parce qu'on peut être dans la même situation demain". Une reprise perturbée, ou décalée, qui pourrait avoir des conséquences importantes, c'est la raison pour laquelle Charly Malié se montre particulièrement attentif au respect des consignes : "On est prêts à faire toutes les concessions, j'ai peur pas seulement pour la reprise mais pour le rugby français en général. Pour l'économie des clubs ça pourrait être compliqué, j'espère qu'on va passer à travers les gouttes".

Une préparation d'avant-saison qui ne ressemble à aucune autre pour le co-manager de la Section Paloise, Nicolas Godignon.
Une préparation d'avant-saison qui ne ressemble à aucune autre pour le co-manager de la Section Paloise, Nicolas Godignon. © Radio France - Damien Gozioso
Choix de la station

À venir dansDanssecondess